•   

    Christophe RIGO
    Pertuis

       

    8 oct. 2014 — Vous trouverez ci-dessous copie de la lettre de Mme Ségolène ROYAL à M. Jean-Louis JOSEPH, Président de la Fédération des parcs naturels régionaux de France :



    « Monsieur le Président,

    J’ai bien pris connaissance de vos préoccupations concernant la demande de permis de recherche d’hydrocarbures et de gaz sur le territoire du Luberon et des Alpilles déposée le 27 septembre 2010.

      

    Conformément à la procédure, les services du ministère ont mis automatiquement en consultation un projet d’arrêté le 29 septembre 2014.

      

    Au vu des premiers résultats et de cette consultation du public après examen attentif de l’avis du Parc naturel régional que je partage totalement, je suis en mesure de vous indiquer que le permis sera refusé.

     

    En effet du point de vue de l’intérêt général, les risques de dégradation d’un espace naturel remarquable, sont incompatibles avec les forages envisagés et détruiraient beaucoup plus d’emplois qu’ils n’en créeraient – notamment dans le domaine touristique, artisanal et agricole.

     

    En conséquence la consultation du public est devenue sans objet, mais le site reste ouvert pour que les citoyens puissent venir s’exprimer jusqu'au 11 octobre.

     

    Je vous remercie de votre mobilisation, celle des élus, celle des associations, celle des citoyens, qui sont aussi partie prenante démocratique d’une décision respectueuse de chacun.

     

    Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de mes salutations les meilleures. »

    Voici le lien vers le communiqué de presse officiel :

    http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/2014-10-07_-_Refus_permis_de_recherche_Luberon.pdf
     

    MERCI à tous pour la signature de cette pétition. J'ose espérer qu'elle a pesé un peu sur le choix du gouvernement.

      

    Je laisse la pétition ouverte au moins jusqu'au 11/10/2014.

    Restons vigilants et concernés !

     

    La pétition d'origine  

    http://roda.eklablog.com/mme-segolene-royal-stop-au-projet-de-forages-miniers-dans-le-parc-natu-a112730502


    1 commentaire
  •    

     

     

     

     

     

     

    • A lire aussi: Cancer du sein
    • Le cancer du sein constitue en France le premier cancer chez la femme.
    • Pour répondre à ce problème de santé publique, depuis 2004 un dépistage gratuit par mammographie est organisé sur l'ensemble du territoire français.


    Le dépistage s'adresse aux femmes âgées de 50 ans à 74 ans

    • Le dépistage systématique du cancer du sein s'adresse aux femmes âgées de 50 à 74 ans par la structure chargée d'organiser le dépistage.
    • Les pouvoirs publics souhaitent généraliser le dépistage du cancer du sein à 70% des femmes âgées de 50 à 74 ans, chiffre qui permettrait de réduire de près d'un tiers la mortalité.


    Détecter le plus précocement possible


    Un cancer du sein détecté tôt est plus facile à traiter et comporte moins de risques de séquelles : détecté à un stade précoce, le cancer du sein se soigne beaucoup mieux et permet de diminuer la mortalité de 25%.

    La moitié des cancers sont décelés alors qu'ils mesurent moins de 2 cm
     

    Chances de survie de 90% minimum si la taille de la tumeur est inférieure à 1 cm


    Lorsque la taille de la tumeur est inférieure à 1 cm et qu'aucun envahissement ganglionnaire n'est constaté, les chances de survie à 5 ans sont au minimum de 90%.

    Sauver plus de femmes


    Près de 3000 femmes pourraient être sauvées chaque année si 70% femmes de 50 à 74 ans réalisaient tous les 2 ans une mammographie dans le cadre de dépistage organisé.

    Un second contrôle radiologique

    • Choisir ce dépistage organisé permet de bénéficier d'un dispositif dans lequel un deuxième radiologue examine la mammographie.
    • 7% des cancers non décelés lors d'une première lecture sont repérés grâce à une seconde lecture d'un autre praticien.

      

    Les délais d'apparition de la tumeur

    • Il faut environ 5 ans pour qu'une tumeur du sein atteigne 1 mm, deux ans de plus pour atteindre 5mm et encore un ou deux années pour mesurer 2 cm, taille suffisante pour la détecter à la palpation.


    Prise en charge à 100%
    La mammographie est prise en charge à 100% dans le cadre du dépistage organisé.

    Pour en savoir plus

     

     

     

     

     

    Pour une lecture illimitée hors ligne, vous avez la possibilité de télécharger gratuitement cet article au format PDF :
    Cancer-du-sein-pourquoi-un-depistage-systematique.pdf

     


    votre commentaire
  • THOMAS ANDRE, auteur, écrivain ,poète, http://www.thomasandre.c.la/,
     

    MARTINE ANCIAUX, photographe d’art,et créatrice de la photo-peinture, photo painting,
    Martine ANCIAUX creator of the photo painting. new art of the photo painting, art photographer,

    http://www.anciaux-photos.fr, http://www.anciauxmartine.com

     

    Définition de wikipédia

     

    La musique est l'art consistant à arranger et à ordonner ou désordonner sons et silences au cours du temps : le rythme est le support de cette combinaison dans le temps, la hauteur,
    celle de la combinaison dans les fréquences…

     

    Elle est donc à la fois une création (une œuvre d'art), une représentation
    et aussi un mode de communication. Elle utilise certaines règles ou systèmes de composition,
    des plus simples aux plus complexes (souvent les notes de musique, les gammes et autres).
    Elle peut utiliser des objets divers, le corps, la voix, mais aussi des instruments de musique
    spécialement conçus, et de plus en plus tous les sons (concrets, de synthèses, abstraits, etc.).
    PHOTO-POEME EN HD,Pour moi, THOMAS André:

    La musique, une mélodie qui t’entraîne vers le rêve, vers un autre horizon,
    Te faisant échapper aux lois de la gravité, te donnant l’envie de te fondre avec la musique,
    Et te faire danser en t’accordant une puissance artistique, dont tu n’avais point conscience,

    MARTINE ANCIAUX PHOTOGAPHE D’ART ET CREATRICE DE LA PHOTO-PEINTURE
    S’est attaché a créer spécialement pour ce photo-poème « si j’etais musique »
    Des photos-peintures dont le thème et l’approche musicale et la musique.

    ©SI J’ETAIS MUSIQUE POEME THOMAS ANDRE©

     

    Comme un homme à la vie qui s’achève,
    J’ai voulu vivre un rêve,
    Me transformer en notes, puis en musique,
    Ce besoin était d’ordre psychique,

     

    Comme si j’avais voulu laisser une marque physique,
    Pour que l’on puisse être un ensemble artistique,
    J’ai toujours aimé la musique,
    Pour moi c’est la révélation d’un univers fantastique.

     

    Point de contrainte, point de limite,
    Quand la mélodie s’écoule comme la pluie sans limite,
    Je chantais inconsciemment ses grands airs
    Comme un oiseau entonnant ses airs,

     

    Pour charmer sa belle,
    Pour en faire de belle,
    Pour fonder avec son élue une famille,
    Qui couveront, s’échineront, pour qu’enfin, leur dernier rejeton se joigne à cette famille.

     

    D’abord je me vois en valse,
    Strauss est pour moi la vraie valeur de la valse,
    Cet ensemble de musiciens restituant avec exactitude,
    Cette musique, qui est rentré, aujourd’hui dans nos habitudes.

     

    Plus jeune, je connus le rock’n’roll, mais aussi le twist,
    Comme un joueur acharné du whist,
    Avec ces danses la condition physique était importante,
    La cavalière en rythme mais à distance.

     

    C’est ce mélange entre la rigueur musicale,
    Et l’explosion dans le rythme,
    Qui me fascine et m’interpelle, et me laisse un peu bancale,
    Car voyez vous ses musiques sont si différentes par leurs rythme,

    Et pourtant si entraînantes,
    Si mélodieuse et si changeantes,
    Que si je connaissais le solfège,
     

    Je ferais une adaptation afin de produire une nouvelle danse,   grâce à ses nouveaux arpèges.

     Martine Anciaux

                 


    votre commentaire
  •  

    Musique:Serge Jorjet
     

    Montage-Vidéo:Serge Jorjet

     

    Serge Jorjet


    votre commentaire
  •  
    CCFD-Terre Solidaire République Démocratique du Congo : Enfer au pays de l'or noir !
    Tous Humains contre la faimJe me mobilise. JE SIGNE pour refuser le pillage de la RDC.
     
      En République Démocratique du Congo (RDC), l'exploitation pétrolière menace la survie même des populations et de l'environnement. L’exemple de Muanda, ville côtière du Congo, est particulièrement frappant.

    Exploitée depuis plus de 30 ans, ses gisements auraient dû faire la fortune de ses habitants. Or, il n’en est rien. Pire encore, tout s’est dégradé ! Au point qu'ils la nomment la « cité pétrolière la plus pauvre du monde ».

    La population de la ville vie dans un dénuement alarmant depuis des années. Absence de voirie et faible accès à l'eau potable et à l'électricité contribuent à un taux de mortalité infantile élevé et à une malnutrition rampante qui touche 90 % de la population de la province.

    Alors que le taux de chômage approche les 95 %, la majeure partie des travailleurs agricoles se retrouvent aujourd’hui menacés par la pollution des sols. Dans le même temps, les marins-pêcheurs voient leur nombre de prises s’amoindrir de jour en jour.
     
         
      « La population a le sentiment d’être assiégée. Elle se retrouve peu à peu privée de ses moyens de subsistance, alors que les autorités restent, la plupart du temps, indifférentes à son sort »  
     
    Jean-Marie Muanda, responsable de l’organisation ADEV,
    allié du CCFD-Terre Solidaire en RDC
     
         
      Mais tout cela peut changer : pour venir en aide à la population locale, des organisations congolaises soutenues par le CCFD-Terre Solidaire, travaillent sans relâche et soutiennent la population dans son combat contre une exploitation pétrolière non encadrée sans limites qui ravage petit à petit Muanda et sa région.

    En signant notre appel à soutien, en le diffusant autour de vous,
    vous nous aidez à leur apporter les moyens nécessaires à leur lutte
    pour la survie !


    L'équipe du CCFD-Terre Solidaire
     
     
    Je me mobilise. JE SIGNE.

    votre commentaire