• D'après des scientifiques de la Nasa, la planète rouge possédait dans sa jeunesse un vaste océan aussi grand que l'Arctique.

    D'après des scientifiques de la Nasa, la planète rouge possédait dans sa jeunesse un vaste océan aussi grand que l'Arctique. Nasa

    L'océan qui occupait l'hémisphère nord de Mars occupait 19% de sa surface, selon la Nasa. La planète rouge n''est plus aujourd'hui qu'un vaste désert.

    En astronomie comme dans n'importe quel science, ce qui compte, ce sont les preuves. Et la Nasa vient d'en fournir une très attendue, attestant de la présence, il y a quelques milliards d'années, d'un gigantesque océan de la taille de l'Arctique sur la planète Mars.

     

    Les chercheurs, qui ont publié les résultats de leurs études jeudi dans la revue Science, ont également estimé en analysant l'atmosphère martienne que la planète rouge avait perdu 87% de son eau dans l'espace.

     

    Si la présence d'eau à l'état liquide sur Mars ne fait plus débat parmi les scientifiques, les conditions de sa disparition reste une énigme.

     

    Quand dans sa jeunesse Mars était encore une planète humide, il y avait suffisamment d'eau pour la recouvrir entièrement sur une profondeur de 137 mètres, précisent-ils.  Mais la réalité était probablement que cette eau formait un océan qui recouvrait la moitié de l'hémisphère nord de la planète, atteignant par endroits des profondeurs de plus de 1,6 km. Vu la géologie de cette partie de Mars, elle est considérée depuis longtemps par les scientifiques comme la zone la plus propice pour contenir un océan, qui devait couvrir 19% de la planète.

     

    En comparaison, l'Atlantique occupe 17% de la surface de la Terre.

    VIDEO. Les explications de la Nasa

     

     

    Les chercheurs ont calculé la quantité d'eau s'étant échappée dans l'atmosphère

    «Notre étude fournit une bonne estimation de l'eau qui se trouvait sur Mars en déterminant les quantités perdues dans l'espace», explique Geronimo Villanueva, un chercheur du centre Goddard des vols spatiaux de la Nasa à Greenbelt, dans le Maryland (est), l'un des principaux auteurs. «Avec ces travaux, nous pouvons mieux comprendre l'histoire de l'eau sur Mars», ajoute-t-il. Cette nouvelle estimation est basée sur des observations très détaillées de formes légèrement différentes d'eau, la plus familière formée d'un atome d'oxygène et de deux atomes d'hydrogène (H20), et l'eau lourde (HDO) dans laquelle un des deux atomes d'hydrogène est remplacé par du deutérium. 

     

    Utilisant le télescope Keck 2 à infrarouge de la Nasa situé à Hawaii, et un puissant télescope européen de l'ESO (European Southern Observatory) au Chili, ces scientifiques ont pu faire la distinction entre les signatures chimiques des deux eaux. C'est en comparant le ratio de l'eau lourde dans l'eau normale que les chercheurs ont pu en déduire la quantité d'eau qui s'était échappée dans l'espace. Ils ont effectué leurs mesures à de nombreuses reprises pendant six ans, environ trois années martiennes. La carte qu'ils ont produite révèle aussi des changements saisonniers et des microclimats sur Mars, même si la planète n'est aujourd'hui qu'un vaste désert.

     

    Mars aurait pu être habitable plus longtemps

     

    «Avec Mars perdant autant d'eau, la planète a très probablement été humide plus longtemps qu'estimé jusqu'alors, suggérant qu'elle aurait pu être habitable plus longtemps», souligne Michael Mumma, un scientifique du centre Goddard, co-auteur de ces travaux. Avant cette étude, on estimait que la période chaude et humide de Mars appelée Noachien s'était achevée il y a environ 3,7 milliards d'années.

     

    Il est aussi possible que Mars contenait dans le passé encore plus d'eau dont une partie se serait infiltrée sous la surface, relèvent ces chercheurs. Selon eux, les nouvelles cartes des ratios d'eau qui révèlent des microclimats et des fluctuations dans les quantités d'eau contenues dans l'atmosphère pourraient être utiles dans la recherche de nappes d'eau dans le sous-sol.

     

    Source

    http://www.leparisien.fr/

     


    votre commentaire
  • 200 coups de fouet pour une Saoudienne victime d'un viol collecti

     

    Une femme qui a été victime d’un viol de groupe avec violence en Arabie saoudite a été condamnée à 200 coups de fouet et à 6 mois de prison. Elle a été reconnue coupable d’impudicité et d’avoir parlé aux médias.


    Cette jeune femme, âgée de 19 ans, se trouvait dans une voiture avec un ami étudiant lorsque deux hommes sont entrés dans le véhicule et l’ont conduite dans une zone isolée. Elle affirme avoir été violée par sept hommes, et trois d’entre eux auraient frappé son ami.

    Dans un premier temps, cette femme, musulmane chiite, avait été condamnée à 90 coups de fouet après avoir été emprisonnée pour violation du dictat religieux du royaume concernant la ségrégation des sexes.

    Une fois les sentences rendues suite à un viol en 2006, cette femme avait été condamnée à 90 coups de fouet. Cependant, son avocat avait fait appel devant la cour générale saoudienne.

    Résultat : la sentence a été doublée. Dans le même temps, les sentences d’emprisonnement prononcées contre ses sept violeurs ont été doublées, selon les médias saoudiens.

    Abdul Rahman Al-Lahem, qui défendait cette femme, a contacté les médias suite à la publication de ces sentences. La cour a depuis lors interdit à l’avocat d’assurer ultérieurement la défense de cette jeune femme, lui confisquant sa licence d’avocat et lui ordonnant d’assister à une audience disciplinaire au cours de ce mois-ci.

    L’Arabie saoudite a défendu sa décision controversée de punir la victime en affirmant qu’elle était en situation d’infraction pour être sortie de chez elle sans un membre de sexe masculin de sa famille, ce qui a provoqué l’indignation des médias internationaux.

    « Le ministère de la Justice accueille favorablement toute critique constructive qui ne soit pas biaisée par les émotions », peut-on lire dans un communiqué.

     

    Traduction : Fabio Coelho 

    http://quenelplus.com/revue-de-presse/une-femme-saoudienne-va-recevoir-200-coups-de-fouet-apres-avoir-ete-violee.html


    votre commentaire
  •  

    Je souhaite un bon dimanche à toutes les Femmes !


    31Sylou
     


    1 commentaire
  • BAMBOUSERAIE.pps

     

    A voir simplement ... 

     

    Ainsi que beaucoup d'autres

     

    http://www.site-positif.com/

     

    Site de la bambouseraie

     

    http://www.bambouseraie.com/

     


    votre commentaire
  • Débuts de Noam, en 1974, et concurrent direct de Roméo lancé par Claude Carrère.
     

     

    A l'instar de Roméo et des textes guimauves, on entend pour la première fois un enfant chanter des mots d'adultes : "Difficile de choisir".

     

    Le texte est signé par deux grands auteurs : Michel Jourdan et Eddy Marnay sur une musique de Jean-Pierre Bourtayre.

     

    Un véritable carton sur la dure difficulté d'un enfant face à la séparation de ses parents...

     

     

    --------

    « La situation de l’Exclusion Parentale est à ce point catastrophique qu’elle donne l’impression d’être traitée par la « politique de l’autruche ».

     

    Seulement on ne doit pas abandonner des milliers et des milliers d’enfants à la souffrance muette sans rien faire d’autre que se voiler la face. Il est grand temps d’agir…»

     

    https://affairesfamiliales.wordpress.com/


    votre commentaire