• Pour sauver les Bonobos, ces primates qui partagent près de 99 % de leur ADN avec les êtres humains et désamorcent les conflits sociaux par le biais de la sexualité, il faut sauver aussi les hommes qui vivent auprès d’eux.

     

    Deni Béchard © Radio France

     

    Les Bonobos, comme l’on sait, sont ces primates qui partagent près de 99 % de leur ADN avec les êtres humains et désamorcent les conflits sociaux par le biais de la sexualité.

     

     

    Tout part de cette évidence. Pour les sauver, il faut impérativement sauver aussi, avec respect, les hommes qui vivent auprès d’eux. Aussi notre entretien avec cette sorte d’explorateur-conteur qu’est Deni Béchard roulera aussi bien sur la destruction de la forêt équatoriale du Congo, deuxième poumon de la planète, sur le combat de Congolais et d’Étatsuniens contre l’extinction des bonobos, dans cet immense pays au cœur de l’Afrique, dévasté par des guerres postcoloniales que, bien sûr, sur une conservation en lien avec les communautés locales. Cela en respectant leurs modes de vie et leurs besoins, loin de la logique des modèles occidentaux.

     

    L'article complet et écouter

    (55 mn)

     

    http://www.franceculture.fr/emission-continent-sciences-les-bonobos-et-l%E2%80%99univers-qui-les-entoure-2015-06-29#xtor=EPR-32280591

     


    votre commentaire
  • 4 juil. 2015 — Cette pétition a été adressée à l'Assemblée Nationale, au Sénat, l"Elysée, au Quai d'Orsay, à la Commission des Affaires étrangères...

     

    N'ayant eu aucune réponse du président de l'Assemblée Nationale, Claude Bartolone, qui détient le pouvoir de valider ou pas la proposition d'une résolution, nous continuerons jusqu'à ce que nous atteignons notre objectif... Merci de la relayer au plus grand nombre. Nous sommes déterminés à atteindre notre objectif. Je le rappelle, proposition de résolution votée dans la majorité des pays en Europe, aux Etats-Unis, au Japon, en Australie... Merci de relayer un maximum.

     


    Néanmoins, nous avons gagné quelques batailles et avons obtenu le soutien et les encouragements de nombreuses personnalités et hommes politiques de droite ou de gauche.

     

    Plusieurs associations françaises, sénateurs et députés socialistes et écologistes ont adressé un courrier au Président de la République Française pour témoigner à François Hollande leurs inquiétudes concernant le sort réservé aux Tibétains dans la région du Tibet et en Chine... sans oublier le Népal (pays régit dorénavant par le pouvoir chinois).

     

    Nous demandons instamment au gouvernement français de faire en sorte que les droits de l'Homme soient respectés en Chine et de manière concrète. En adoptant cette résolution, la France s'honorerait et rejoindrait ainsi la majorité des pays européens qui, non seulement ont voté cette résolution, mais ont également reçu à plusieurs reprises le Dalaï Lama.

     

    Créons un mouvement de solidarité avec le peuple Tibétain, les Français ont montré à de nombreuses reprises qu'ils en étaient capables. Merci à tous de signer et de la transmettre à vos amis !

    https://www.change.org/p/mouvement-des-citoyens-fran%C3%A7ais-en-soutien-au-peuple-tib%C3%A9tain

     

    Mouvement des citoyens français, en soutien au peuple tibétain

     


    votre commentaire
  • Une nouvelle loi sécuritaire, qui encadre le droit de manifester, est entrée en vigueur hier en Espagne hier.

    Elle prévoit notamment des amendes allant jusqu'à 600.000 euros pour certaines manifestations non autorisées. Ses détracteurs y voient une atteinte aux libertés les plus fondamentales.

    Dans quel pays imaginez-vous que l’on puisse promulguer une loi pour museler la population ? Certainement pas l’Espagne. Et pourtant. Hier, la loi dite de sécurité citoyenne est entrée en vigueur.

     

    Cette loi, qui a pour but de garantir l’ordre vise, notamment, les manifestations et les réunions publiques.

     

    Et c'est la raison pour laquelle l’opposition, mais aussi plusieurs associations et même l’ONU dénoncent aujourd'hui une atteinte aux libertés les plus fondamentales.

     

    Ils ont même rebaptisé cette loi, "loi bâillon", car disent-ils, désormais les citoyens ne pourront plus exprimer dans la rue des idées allant à l’encontre de celles de la classe politique dominante.

     

    Voir l'article et écouter ...

     

    http://www.franceculture.fr/emission-revue-de-presse-internationale-une-loi-pour-museler-la-population-en-espagne-2015-07-02#xtor=EPR-32280591

     


    votre commentaire
  • le 25 juin 2015

    au ministère des Affaires étrangères, était signé par la France, l’Alliance du Vaccin et la Fondation Bill & Melinda Gates

    un accord destiné à accroitre la couverture vaccinale dans six pays francophones du Sahel.

    Les Etats comptent-ils sur la richesse des Fondations privées pour pallier leurs manquements ?

    Nous recevons Lionel Zinsou, nouveau Premier ministre du Bénin et Bill Gates, 

    fondateur de Microsoft.

    Bill Gates aux Matins de France Culture SL © Radio France

     

    L'article entier

    et écouter (149 mn)

     

    http://www.franceculture.fr/emission-les-matins-bill-gates-pas-de-developpement-sans-philantrophie-2015-06-26#xtor=EPR-32280591

     


    votre commentaire
  •  

    Que reste-t-il de légitimité démocratique en Europe et dans les différents Etats de l'Union Européenne ? C'est une des questions que pose, de manière criante, la crise grecque et la possible sortie de la Grèce de la zone Euro...

     


    Il ne s'agit pas là de dire qu'il y a, d'un côté, le gentil Alexis Tsipras détenteur d'une légitimité politique que lui a conféré le peuple grec à travers une élection.

    Et de l'autre, les méchants européens qui essaient par tous les moyens de l'empêcher d'exercer le pouvoir qui lui a été légitimement transmis. Non...
     

     

    D'ailleurs, on voit bien que Tsipras n'est pas si gentil que ça. Son référendum, auquel il appelle à voter non, ensuite peut-être oui et puis qu'il envisage de supprimer avant de le maintenir, est beaucoup plus une manoeuvre pour essayer de faire pression qu'un appel à une relégitimation populaire de son action.
     

    Et puis, il veut à tout prix rester dans la zone euro, une majorité de grecs également. La question d'une reconquête politique et démocratique n'est donc pas forcément là le plus important...
     

    Mais cette affaire pose quand même la question parce qu'elle met en exergue la manière dont fonctionne aujourd'hui l'Union Européenne...
    On voit depuis quelques jours la plupart des dirigeants européens se dédouaner d'une quelconque responsabilité

    dans le fait qu'on en soit arriver là.
     

     

    Jean Claude Juncker : "c'est à cause de Tsipras...il m'a trahi ...alors que j'étais son ami". Angela Merkel : "Tsipras est irresponsable". François Hollande : "il faut trouver un accord tout de suite...ah bah non...ce sera pour plus tard..."

     

    Et tous ces dirigeants, pour justifier l'immobilisme dans lequel ils s'enferrent, se rangent derrière les traités. "Il faut que la Grèce respecte les traités. La règle des 3%.

     

    Un solde positif pour l'excédent primaire. C'est la seule manière de rembourser les créanciers et de respecter...les traités !!!..."

     


    Il y a là une logique qui s'applique, logique consubstantielle à la manière dont s'est construite l'Union Européenne au fil des décennies...

     

    La suite

    et écouter

    http://www.franceculture.fr/emission-le-billet-politique-de-frederic-metezeau-a-travers-la-grece-la-democratie-en-question-par-s

     


    2 commentaires