• Les éleveurs de porcs, de bovins et les producteurs de lait protestait contre la non application, selon eux, de l'accord conclu sous l'égide du ministère de l'agriculture, il y a quinze jours, censé faire remonter les prix.

     

    Des milliers d’agriculteurs ont manifesté, jeudi 2 juillet au soir, dans toute la France, principalement dans l’Ouest, pour dénoncer la faiblesse des prix de vente dans la production de viande et de lait à l’appel des syndicats FNSEA et Jeunes agriculteurs.

     

    Les manifestations de la soirée, baptisée « Nuit de l’élevage en détresse », ont donné lieu à des rassemblements de tracteurs et de remorques chargées de terre et de fumier qui ont été ensuite déversés devant des grandes surfaces, des laiteries ou des abattoirs, mais aussi à des opérations escargot ou à des tags sur des magasins de grande distribution. « On ne rigole plus », « Voleur », « Mangeons français », ont inscrit les agriculteurs en colère.

     

    Les éleveurs de porcs et de bovins, mais aussi les producteurs de lait, entendaient protester contre la non-application, selon eux, de l’accord conclu sous l’égide du ministère de l’agriculture, il y a quinze jours, censé faire remonter les prix. Ils estiment que les trop faibles prix de la viande, de porc comme de bœuf, ne leur permettent pas de couvrir leurs coûts de production. Le revenu des producteurs de viande bovine a ainsi chuté à environ 12 000 euros par an, selon la FNSEA.

     

    « Comment ne pas se sentir trahis alors que tous les opérateurs et les distributeurs, en présence du ministre, ont juré, la main sur le cœur, que les producteurs seraient mieux payés demain », a commenté jeudi auprès de l’AFP Jean-Paul Goutines, président de la FDSEA Pays de la Loire.

     

     

    La suite

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/07/03/dans-l-ouest-la-nuit-de-la-detresse-les-eleveurs_4668522_3234.html

     


    votre commentaire
  • Créations Vidéos de Annémeraude,

     

    Musique : 'Straight to the Moon-light' de Kristian Vuljar (Jamendo)

    Pleine Lune de Juillet

     

    Annemeraude

     

    En lien avec un article sur un autre de mes blogs 

    La Pleine Lune du 2 juillet 2015 - Par Roland Legrand


    votre commentaire
  • .

    ncreasingly tempêtes intenses dans les États-Unis pourraient avoir une origine inattendue:

    la pollution de l'air asiatique.

     

    Des chercheurs de Jet Propulsion Laboratory de la NASA ont montré que les aérosols de l'ensemble du Pacifique renforcent extratropicale cyclones-un type de système de tempête qui entraîne une grande partie de la météo de notre pays.

    L'Asie abrite 20 villes les plus polluées du monde, mais que l'air sale ne reste pas mis, comme l'animation ci-dessus montre les émissions d'aérosols.

     

    La vapeur d'eau dans l'atmosphère se condense autour des particules, et un afflux de particules-dites, d'une puissance de charbon végétal peut produire de plus grosses, les nuages ​​.

     

    Jusqu'à présent, les scientifiques de l'atmosphère ont seulement regardé comment la pollution du continent affecte la météo en Amérique du Nord, mais ils faut s' attendre à ce que les effets soient  d'envergure mondiale.

    Lorsque les pays à travers le monde finalisent l'engagements d'émissions de carbone cette année, espérons qu'ils se souviennent que nous sommes sur des côtés différents de la même planète.

    (texte, traduction Google

    http://www.onearth.org/ )

     

    Vidéo NASA Climate Change


    votre commentaire
  • For your passion and your love of horses.

    For your Angel. :)

     

     hongkongphooey43's channel

     

     

    Mix – Enigma - Return To Innocence

    YouTube
     

    https://www.youtube.com/watch?v=XPd9be8R5bA&index=2&list=RD2rALVgdoMHk


    votre commentaire
  • Des retraités à l'entrée d'une agence bancaire le 1er juillet 2015 à Athènes (c) Afp

    Des retraités à l'entrée d'une agence bancaire le 1er juillet 2015 à Athènes (c) Afp

     

    Bruxelles (AFP) - Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a maintenu mercredi son appel à dire non aux créanciers de son pays lors du référendum de dimanche, auquel les Européens ont répondu en excluant toute négociation sur un nouveau plan d'aide d'ici ce vote.

     

    "Ne mettons pas la charrue avant les boeufs", a lancé sur son compte Twitter le ministre slovaque des Finances, Peter Kazimir, classé parmi les Européens les plus fermes à l'égard d'Athènes, après une nouvelle réunion téléphonique des ministres des Finances de la zone euro.

     

    Les ministres sont tombés d'accord pour attendre le résultat du référendum prévu dimanche sur les propositions des créanciers de la Grèce, Union européenne et FMI, avant de poursuivre les discussions sur un troisième plan d'assistance financière demandé par le pays, en défaut de paiement depuis mardi soir.

     

    La suite

     

    http://www.challenges.fr/monde/20150701.AFP2706/la-grece-se-dit-prete-a-accepter-les-reformes-des-creanciers.html


    votre commentaire