• Sauvons la Forêt Votre voix pour la nature
    Un couscous de Woodlark, petit marsupial endémique à l’île de Papouasie-Nouvelle-Guinée, regarde apeuré.

    À SIGNER » Non à la destruction des forêts de Woodlark Island !

    Chers ami(e)s de la forêt tropicale,

    L’île Woodlark en Océanie abrite un trésor biologique avec plus de 40 espèces endémiques répertoriées, dont un petit marsupial nocturne : le couscous de Woodlark.

    Les forêts tropicales abritant cette faune exceptionnelle sont aujourd’hui sur le point d’être rasées pour produire du bois de construction et des meubles de jardin. Les populations autochtones appellent au soutien de la communauté internationale pour réussir à bloquer le projet dévastateur de l’entreprise malaisienne Karridale.

    Mobilisons-nous pour préserver l’habitat du couscous et les autres merveilles naturelles de Woodlark Island. Merci de signer et de partager notre pétition sur les réseaux sociaux :


    PÉTITION  >>

    En vous remerciant pour votre attention,

    Sylvain Harmat
    Sauvons la forêt

      Signez

     

    https://www.sauvonslaforet.org/petitions/972/signez-pour-les-marsupiaux-et-forets-de-woodlark-island?av=1&utm_expid=1136158-7.FUMEAhPvTZS0kpHoMYJ0Ag.1&mtu=172876030&t=95&utm_referrer=http%3A%2F%2Froda.eklablog.com%2Fa-signer-non-a-la-destruction-des-forets-de-woodlark-island-a126560420

     


    votre commentaire
  •  

    Un fabuleux voyage dans le cosmos à travers cent mille années-lumière pour comprendre l'histoire et l'évolution de notre galaxie, du big bang à aujourd'hui. Un documentaire à la fois esthétique et pédagogique.

     

    La Voie lactée est le nom de la galaxie dans laquelle se situe le système solaire. Sa forme générale est un disque spiralique. Elle s'est formée à partir d'un nuage de gaz il y a environ douze milliards d'années. Son diamètre est de cent mille années-lumière et elle contient entre 200 milliards et 400 milliards d'étoiles.

    C'est à un fascinant voyage à travers l'espace-temps que nous convie ce documentaire, qui retrace les moments clés de l'histoire de la Voie lactée et fait le point sur l'état de nos connaissances. Les innovations technologiques en matière d'images 3D et d'effets spéciaux permettent au spectateur de voguer à la recherche des trous noirs supermassifs ; de découvrir comment naissent et meurent les étoiles ; et de voler au coeur de notre galaxie pour tenter d'en comprendre la forme, le fonctionnement et l'évolution depuis le big bang jusqu'à aujourd'hui. Ponctué d'images haute définition étonnantes en provenance de la Nasa et du télescope Hubble, ce documentaire à la fois esthétique et pédagogique fait intervenir des scientifiques et des astronomes qui repoussent toujours plus loin les frontières de nos connaissances.


    votre commentaire
  • Amnistie internationale participera activement au Forum social mondial qui se tiendra pour la première fois dans un pays du Nord, à Montréal, du 9 au 14 août prochain.

     

     
     
    Avec nos militantes et militants, sans oublier les jeunes, rejoignez-nous au Forum social mondial en discutant, dansant, jouant... Bref, en participant à nos campagnes sur les réfugiés, les mariages d'enfants. Exposition, flashmob, quiz, kiosque et action publique vous attendent.

    Toutes nos activités!
     

    Participez à nos deux rendez-vous ludiques :  testez vos connaissances en droits humains ou encore amusez-vous pendant un match d'impro!

    Quiz : Championnes et champions, testez vos connaissances en droits humains
    Mercredi 10 août
    20h à 21h30
     

     

    Bar Chez Baptiste, 1045, Avenue du Mont-Royal Est, Montréal, H2J 1X7
    Je viens!

     

     

    Match d'improvisation par la Ligue d’impro des Pas Sages
     

     

    Vendredi 12 août
    20h30 à 23h
     

     

    Place to B à la Société des arts technologiques, 1201, Boul St-Laurent, Montréal, H2X 2S6
    Je viens!

    Colette Lelièvre, responsable des campagnes
    Amnistie internationale Canada francophone
     
     
    514-766-9766 poste 235, campagnes@amnistie.ca
     
      Donner

    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    Les Perséides d'août sont de retour. Le pic est prévu pour les nuits du jeudi 11 et du vendredi 12 août. Tout ce qu'il faut savoir pour vivre cet événement.

     

    Une pluie d’étoiles filantes va traverser le ciel les nuits du jeudi 11 et du vendredi 12 août 2016. Voici ce qu’il faut savoir pour ne pas rater le traditionnel rendez-vous avec les Perséides, aussi appelées Larmes de Saint-Laurent.

     

    Le pic d’activité des Perséides est attendu dans les nuits du 11 et du 12 août. Lors du pic, ce seront en moyenne, 100 météores qui traverseront le ciel par heure. Soit pratiquement 2 par minute. Le phénomène s’annonce donc intense et spectaculaire ! Vous avez donc toutes les chances de pouvoir en observer quelques-unes à l’oeil nu.

     

    Certains astronomes considèrent que cette année l’essaim des Perséides pourrait s’intensifier et le nombre de météores augmenter de 50% par rapport aux années précédentes !

     

    Des pics secondaires sont prévus les nuits précédentes et suivantes. Cette année, le phénomène s’étend du 17 juillet au 24 août.

    Crédit photo : Yganko / Shutterstock 

    Crédit photo : Yganko / Shutterstock

     

    Son nom provient de la constellation dont il est proche : la constellation de Persée. Il faut donc regarder dans sa direction, vers le nord-est. Plus la nuit avance, plus les Perséides se rapprocheront de l’horizon.

    Cette pluie d’étoiles filantes est aussi connue comme les larmes de Saint-Laurent, car elles sont observables autour du 10 août, la date de la Saint-Laurent.

     

     

    http://positivr.fr/

     

    voir aussi

    et écouter ...

     

    L'étoile Alpha Centauri B à proximité de la Terre.

    Des nouvelles des étoiles avec Olivier Las Vergnas

    http://www.franceculture.fr/emissions/le%2Ddeuxieme%2Dinvite/des%2Dnouvelles%2Ddes%2Detoiles%2Davec%2Dolivier%2Dlas%2Dvergnas#

     

     


    votre commentaire
  •  

     

     

     

     

    GIANADDA Jean-Claude


    votre commentaire