• Peter Moore

     

    Je suis ton chien, et il y a quelque chose que j’aimerais te chuchoter à l’oreille; Je sais que vous, les humains, menez une vie très chargée. Certains travaillent, d’autres ont des enfants à élever.
     
     
    Vous semblez toujours être en train de courir ici et là, bien souvent sans profiter des plaisirs de la vie.
     
     
    Baisse la tête et regarde-moi.
     
    Tu vois comment mes grands yeux marron te fixent?
    Ils sont de moins en moins clairs, c’est à cause de l’âge.
    Je commence à avoir des poils gris autour de mon doux museau...
     
    Tu me souries, je peux voir l’amour dans ton regard.
     
    Que vois-tu dans le mien? Est-ce que tu vois une âme? Qui t’aime comme personne d’autre dans ce monde?
     
    Un esprit qui pardonnerait tous tes crimes pour passer quelques instants avec toi? C’est tout ce que je demande; ralentis un peu, pour passer quelques minutes avec moi.
     
    Très souvent, tu parais triste en lisant l’annonce de la mort d’autres membres de ma race sur ton écran.
    Parfois, nous mourrons jeunes et rapidement, et cela te brise le cœur.
     
    Parfois, nous vieillissons si lentement que tu ne sembles même pas t’en apercevoir.
    Malgré notre museau grisonnant et possible cataracte, je ne cesserai jamais de t’aimer.
     
    Je ne serai peut-être pas là demain; je ne serai peut-être pas là la semaine prochaine. Un jour, tu pleureras toutes les larmes de ton corps, et tu supplieras en demandant juste « un jour de plus » avec moi.
    Mais aujourd’hui, je suis là.
    *
    Donc viens t’asseoir avec moi et profitons. Qu’est-ce que tu vois? Si tu regardes avec attention, nous pourrons parler à cœur ouvert.
     
    Ne t’adresse pas à moi comme un maître, mais tout simplement comme une âme vivante, caresse mon pelage, regardons-nous dans les yeux, et parlons.
     
    Je pourrais te raconter ce qu’il y a d’amusant à courir après une balle de tennis.
     
    Tu m’as voulu dans ta vie car tu voulais avoir quelqu’un avec qui partager des sentiments, des émotions et des souvenirs… et je suis là!
     
    Je suis un chien, mais je suis un être vivant. Je ressens des émotions, et je différencie sans problème les personnalités.
     
    Je ne te vois pas comme un « chien sur deux pattes »
    – je sais ce que tu es.
    Tu es un humain, et malgré tes bizzareries, je t’aime.
    Maintenant, viens t’allonger sur le sol avec moi.
     
    Entres dans mon monde, et laissons le temps ralentir pendant 15 minutes.
    Regarde-moi dans les yeux, et murmure dans mes oreilles.
     
    Parle-moi avec ton cœur, avec ta joie de vivre et j’apprendrai à te connaître pour de bon. La vie est trop courte.
     
    Donc s’il te plaît… viens t’asseoir avec moi, et partageons ces moments précieux qui nous restent à vivre ensemble.
     
    Je t’aime,
     
    Ton chien 
     

    votre commentaire
  • Un voyage au coeur des roses avec la musique du nouvel album de Jean-Marc Staehle "Amour plénitude" consacré au chakra du coeur.

    Site auteur : http://jmstaehle.fr

     

    Jean-Marc Staehle

     


    votre commentaire
  • « QUATRE GARÇONS DANS LE VENT »

     

    (The Beatles) est le 3eme clip extrait du nouvel album, volume 8 de la chorale "Les Enfantastiques", composé de 19 chansons sur le thème des arts et des artistes interprétées par 200 élèves d'écoles élémentaires du Finistère sous la direction artistique de Monsieur Nô.

     

    Ce sont les élèves des classes de Mmes Gaëlle Dauphin et pascale Lelardeux de l’école du bourg de Combrit (29) qui interprètent cette chanson.

     

    Ce projet a eu lieu à l’initiative et avec la collaboration de Mme Gwen Gourlaouen et M. Pierre Géréec, Conseillers Pédagogiques en Education Musicale du Finistère, coordonnateurs du projet « Les Arts à travers chants ».

     

    ENFANTASTIQUES


    2 commentaires
  • Afficher l'image d'origine

    L'écologie est spirituelle, par essence, car elle est basée sur une prise de conscience holistique et une application de l'éthique. A défaut, elle participe déjà d'une vision humaniste.


    L'écologie est fondée sur l'amour et le respect de soi qui s'étendent progressivement à l'environnement. Pour comprendre sa valeur intrinsèque, il faut unir la connaissance à la spiritualité.


    La protection de l'environnement naturel dérive principalement d'une approche spirituelle. Ainsi, si l'homme n'est pas en mesure de garantir l'intégrité de son corps physique, en l'affaiblissant avec une mauvaise hygiène de vie et des pensées négatives, il ne pourra pas rétablir l'harmonie dans l'écosystème.


    La planète a besoin d'une écologie conscientisée !


    La bienveillance par rapport à la nature consiste à tout mettre en œuvre pour la préserver et faire de la planète un sanctuaire pour les générations futures. Cela nécessite de faire preuve de responsabilité par rapport à tout ce qui est.


    "Rien n’est plus contagieux que l’exemple", disait La Roche Foucauld.

     

    Jean-Philippe Deterville

     


    votre commentaire
  • Pétition : Fin des tirs de régulation des grands Cormorans

     À l'attention : de l'Etat Français

     

    Fin des tirs de régulation des grands Cormorans !

     

    Par idéologie, les pouvoirs publics ont décidé de massacrer les Grands Cormorans continentaux hivernant en France, provenant du nord de l'Europe (et donc « propriété » des autres pays). Une mission civilisatrice en quelque sorte car les autres pays font peu de tirs de régulation. Environ 100 000 cormorans viennent hiverner chaque année et on en tue plus de 50 000 chaque année un peu partout en France. Oui vous avez bien lu plus de 50 % des effectifs d'oiseaux vivant ailleurs en Europe !

    Des massacres inutiles qui ne servent à rien.

    Des études ont été effectuées pour quantifier l'incidence des tirs de régulation (100 000/an) sur la variation des effectifs des oiseaux hivernants.

     

    Bref les massacres font-ils baisser le nombre de ces « maudits volatiles » ?

    Et bien non, nous citons : « la baisse des effectifs ou leur stabilité a été plus importante dans les départements sans tir que dans les départements tirés … le nombre d’oiseaux tués n’a de nouveau eu aucune influence sur l’évolution des effectifs départementaux entre 2013 et 2015 … comme cela est le cas depuis le début des tirs en France ».

     

    Tuons, tuons, c'est bon pour la politique.

    Non aux massacres des oiseaux par les pouvoirs publics français !

     

    Auteur : NALO, Nos Amis Les Oiseaux

     

    J'ai signé, et vous ?

    http://www.mesopinions.com/petition/animaux/fin-tirs-regulation-grands-cormorans/24311

     


    votre commentaire