•  

    L'auteur-réalisateur est décédé ce samedi à l'âge de 88 ans. «Il avait fait de la télé un art à part entière», a réagi Christophe Dechavanne.

    Il a connu le premier âge de la télévision française, du temps où elle ne s'appelait pas encore ORTF mais RTF. Jean-Christophe Averty est décédé ce samedi à l'âge de 88 ans, a annoncé sa famille. Cet auteur-réalisateur a signé plus de 500 émissions de télévision et de radio souvent novatrices.

     

    Précurseur du clip, Jean-Christophe Averty a révolutionné le petit écran dans les années 1960 et 1970 avec des créations iconoclastes qui ont fait date dans l'utilisation de la vidéo, mettant en image de grands chanteurs comme Yves Montand, Gilbert Bécaud, Johnny Hallyday, Serge Gainsbourg ou Juliette Gréco.

     

     

    Défendant «un art de l'imagination», Jean-Christophe Averty avait débuté à la Radio-télévision française dans les années 1950, avant de se faire remarquer au cours de la décennie suivante avec «Les Raisins verts», une émission provocante, puis avec «Douches écossaises», «Au risque de vous déplaire» ou «Show effroi».

     

    Article complet

    http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/tv/mort-de-jean-christophe-averty-figure-de-la-television-et-precurseur-du-clip-04-03-2017-6732411.php


    votre commentaire
  • Aujourd'hui, la nourriture nous intéresse pour ses invendus et ses aliments déclassés : comment lutter contre le gaspillage alimentaire ? Avec militants associatifs et professionnels du sujet, nous parlons économie sociale, solidaire et collaborative, mais aussi cuisine et lien social.

    illustration de la tribune LA GUERRE AU GÂCHIS AURA BIEN LIEU,  écrite par Bastien Beaufort, co-fondateur de Disco Soupeillustration de la tribune LA GUERRE AU GÂCHIS AURA BIEN LIEU, écrite par Bastien Beaufort, co-fondateur de Disco Soupe Crédits : Les Gars’Pilleurs / D.S

     

    Avec Antoine Vernier, chargé de mission au Service prévention et gestion des déchets de l'ADEME - Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie ; avec Samanta Vergati, fondatrice de l’association ALTRIMENTI, qui sensibilise au gaspillage alimentaire en donnant une deuxième vie aux produits déclassés ; William Perrault et Mathieu Eisinger de DISCO SOUPE, mouvement solidaire et festif qui s'approprie l'espace public et le rebut alimentaire, à travers des RDV dans toute la France ; avec Aladdin Charni, fondateur de la cantine participative FREEGAN PONY (Paris 19). Table ronde autour du gâchis alimentaire et des alternatives de lutte, comme la récupération d’invendus de la grande distribution.

    Ecouter

     

     

    Plus

     https://www.franceculture.fr/emissions/les-nouvelles-vagues/la-nourriture-25-le-grand-gachis#xtor=EPR-2-[LaLettre01032017]


    votre commentaire
  •  

    A l'occasion du Printemps des poètes du 4 au 19 mars, nous recevons Abderrahmane Sissako, cinéaste et producteur mauritanien, et Daniel Maximin, poète et écrivain guadeloupéen.

    Ecoliers, NigerEcoliers, Niger Crédits : MUSTAFA OZER - AFP

    Le Printemps des Poètes est africain cette année, avec des voix-monde d'aujourd'hui qui rendront hommage à la langue fleurie des poètes et celle des figures d'hier: le sénégalais Léopold Sédar Senghor, le congolais Tchicaya U Tam'si ou encore l'algérien Kateb Yacine. A cette occasion, nous retrouvons le parrain cinéaste Abderrahmane Sissako et le poète invité Daniel Maximin.

    Poète et écrivain guadeloupéen, auteur d'une trilogie romanesque (L'Isolé soleil en 1981, Soufrières en 1987 et l'Ile d'une nuit en 1995) de deux recueils de poésie ("L'Invention des Désirades", et "L'ex-île") et d'un récit autobiographique Tu, c'est l'enfance, Daniel Maximin est à retrouver auprès du poète Nimrod pour un "Dialogue Césaire-Senghor" le 13 mars à la Bibliothèque de l'Arsenal à Paris.

    "Nous sommes tous prisonniers de l'impossibilité de dire. Pourquoi ? Parce que nous n'avons que la langue." Daniel Maximin, La Grande Table

    Abderrahmane Sissako, réalisateur de "La Vie sur terre", d'"En attendant le bonheur", de "Bamako" et dernièrement de "Timbuktu", est parrain de cette 19eme édition du Printemps des poètes.

    "La poésie, c'est la forme. La forme de la révolte, du cri. (...) Le cinéma n'a pas de sens pour moi quand ce n'est pas une poésie de révolte." Abderrahmane Sissako, La Grande Table

    Retrouvez Abderrahmane Sissako et Daniel Maximin en deuxième partie d'émission.

     

    Intervenants

     

    Ecouter

     

     

    La Grande table (1ère partie)

     

    Sur France Culture :

    https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-1ere-partie


    votre commentaire
  •  Message à tous mes semblables

     

    Depuis quand les oiseaux chantent-ils tous dans la même fréquence ?
     
    C’est bien beau de mettre au grand jour ce qui est détourné, mais le faire dans une plénitude avec soi-même est tout autre chose.
     
    Ceux qui me connaissent savent que j’ai une tendance complotiste et que je n’hésite pas longtemps à outrager ce qui est trop établie.
     
    Mais ici, c’est avec une sincérité, un détachement et une passion de découvrir une notion évolutive que je me suis intéressé à ce sujet.
     
    D'abord à la demande d’un métaphysicien de réputation qui, ni connaissant rien à la musique a fait confiance à mon intégrité et ma perspicacité pour démêlé ce conflit entre les versions en discordes.
     
    Ce que j’ai publié n’est pas un discours mais bien des faits dérangeants notre désir conspirationiste inassouvie. Je fus extrêmement déçu et choqué de découvrir la réalité. 
     
    Que ça plaise ou non, Dame nature ne chante pas en 432Kz car si elle le faisait, elle serait archi cartésienne et ce n’est pas le cas.
     
    Si certains désirent accuser les oiseaux, les baleines et tout la diversité des chants d’animaux du monde de ne pas jacter dans le même sens d’une théorie conspirasse ornée d’un désir de conflit volontaire véhiculé perfidement sur des mensonges ça leur regarde. Quelqu’un quelque part a modifié la réalité pour engendrer un conflit entre les hommes et on appelle ça de la perversion.
     
     
    Que ça plaise ou non, il ne vous arrivera rien d’autre que d’être désaccordé en jouant sur deux fréquences différentes. Plutôt que de me harceler moi, harceler votre propre manque de rigueur à avaler sans rien vérifier ce que vous lisez. Je n’ai fait que vérifier la réalité de ce que l’on me racontait point.
     
     
     
    Mise à part le cartel médical qui arrive en premier, sans vouloir offenser qui que soit, c'est la duplicité la plus gobée que j'ai vu passé. Je me retrouve devant une étrange situation ou la réalité crée une déception trop dérangeante pour modifié une croyance qui a déjà été obtempéré pour conforter nos propres luttes contre les mégas industries de ce monde.
     
     
     
    En ce qui me concerne, comme mentionné, je ne nourrirai pas de conflit avec cette histoire. Battez-vous entre vous si ça vous chante et faites-le dans la fréquence qui vous convient. La mienne sera toujours la diversité et la simplicité.
     

    Référez-vous à l’article suivant pour les détails de mes recherches
     

    http://clefsdereve.blogspot.ca/2017/02/hertz-etes-vous-dans-le-432-ou-dans-le.html

     

     

    Pour recevoir chez-vous la présentation «Un Piano de Lumière» et le groupe Musicdream, contactez : musiquedereve@live.ca

     

    Voyez la prochaine séance sur le site :

    www.musicdream.sitew.com

     

    En général, nous partageons le tiers de ce qui est reçu à l’hôte organisateur de l’événement.
    L’amour universel est notre meilleur guide à tous, vivons-le intensément…

    Alchimisation : Jean-Bruno Gagnon
    Avec la Participation vocale de : Ève Sano-Gélinas

    Extraits Vidéo : videodream.sitew.ca
    Source Abondance Média
    helenemeunier2014@gmail.com
    Photos St-Jean : Denis Tremblay

     

    Jean-Bruno Gagnon


    votre commentaire