• L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes souriantes

    2 octobre : Journée Internationale de la non-violence, jour anniversaire de la naissance du Mahatma Gandhi (1869-10-02 -->1948-01-30)
     
     
    • L'obscurité ne peut pas chasser l'obscurité: seule la lumière peut faire cela. La haine ne peut pas chasser la haine: seul l'amour peut faire cela. (Martin Luther King)
     
     
    • Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir ensemble comme des idiots. (Martin Luther King)
     
    • Si la non-violence est la loi de l'humanité, l'avenir appartient aux femmes. Qui peut faire appel au cœur des hommes avec plus d'efficacité que la femme ? (Gandhi)
     
    • La non-violence est la loi de notre espèce tout comme la violence est la loi de l'animal. (Gandhi)
     
    • C’est dans son cœur qu’il faut construire la paix. (Dalaï Lama)
     
    • Le désarmement extérieur passe par le désarmement intérieur. Le seul vrai garant de la paix est en soi. (Dalaï Lama)
     
    • Pour faire la paix avec un ennemi, on doit travailler avec cet ennemi, et cet ennemi devient votre associé. (Mandela)
     
    • La meilleure arme, c'est s'assoir et parler. (Mandela)
     
     

    Journée Internationale de la non violence

     
    Journée Internationale de la non violence

    En juin 2007, l’assemblée générale de l'ONU a décidé de célébrer la Journée Internationale de la non-violence le 2 octobre de chaque année, jour anniversaire de la naissance du Mahatma Gandhi.

    Elle souhaitait par ailleurs rendre hommage à l'action de son ancien secrétaire général Kurt Waldheim, décédé le 14 juin de la même année.

    La culture de la non-violence et de la paix

    Dans sa réflexion, l'assemblée générale de l'ONU a proposé huit grands axes de travail qui sont:

    • le renforcement d'une culture de la paix par l’éducation
    • la promotion et le développement économique et social durable
    • la promotion et le respect de tous les droits de l’homme
    • l’égalité entre les femmes et les hommes
    • la participation démocratique
    • le développement de la compréhension, la tolérance et la solidarité
    • le soutien de la communication participative et de la libre circulation de l’information et des connaissances
    • la promotion de la paix et de la sécurité internationales

    La sculpture de Carl Fredrik Reuterswärd, intitulée “Non Violence” date de 1985 et est visible à Malmö.

     

    Un site à visiter : www.journeedelanonviolence.org   


    votre commentaire
  • Blog de roselyne : Humanité, Nature, Amour et lumière, Ardèche Département Français

     Département français -- ARDECHE - (07)

     

    Cliquez ici pour voir le PPS

     

    Sur ma planète

    http://ma-planete.com/


    votre commentaire
  • Alors que le gouvernement annonce la suppression de contrats aidés et la baisse des APL, que le Président de la République promet aussi de supprimer l’ISF, le Secours Populaire a publié jeudi dernier son baromètre des inégalités faisant état de 9 millions de pauvres en France.

    Un SDF dort sur une bouche d'aération de métro pour se tenir chaud devant une boutique d'achat et de vente d'or, à Paris le 29 janvier 2017

    Un SDF dort sur une bouche d'aération de métro pour se tenir chaud devant une boutique d'achat et de vente d'or, à Paris le 29 janvier 2017 Crédits : OLIVIER MORIN - AFP

    Alors qu’Emmanuel Macron déclarait également « ne rien vouloir céder aux fainéants », et que plus de deux tiers des français estiment que la lutte contre l’assistanat est une priorité, la représentation des pauvres dans la société française a-t-elle changée ?

    Quel regard portent les riches sur les pauvres ?

    Serge Paugam, vous êtes sociologue, directeur d'études et responsable de la formation doctorale Sociologie à l'EHESS. Vous publiez « Ce que les riches pensent des pauvres » avec Bruno Cousin, Camila Giorgetti et Jules Naudet, disponible à partir de demain, aux éditions du Seuil.

     

     


    votre commentaire
  •  

     donald weiting

     

    Voici une video qui montre un homme sans domicile fixe qui vit dans les rues de Santa Barbara (Californie, USA), avec ses mascottes. Il y est tous les jours et les gens lui donnent de l'argent pour faire des photos. 

    Les animaux sont bien nourris, doux et sociables. Ils forment une famille. 

    L'homme a confectionné un harnais pour que le chien puisse porter le chat et ainsi il marchera moins. Un jour la souris arriva et comme elle s'aperçut qu'on ne voulait pas la manger, elle s' est joint au groupe.

    L'homme explique qu'un jour quelqu'un lui proposa 20 dollars, pour pouvoir photographier ses mascottes.

    Et depuis ce moment-là, ils "travaillent" tous les 4 dans la rue et démontrent au monde entier qu'il est possible que des êtres, qui, historiquement sont supposés être ennemis, puissent vivre ensemble en harmonie. 


    votre commentaire