• Dandelion flowers growing in lawn flowers and clocks time lapse

    Filmed by Neil Bromhall for www.rightplants4me.co.uk Filmed over a 3 week period.

    Neil Bromhall

     

    Fleurs de pissenlit poussant

     Filmé par Neil Bromhall

    pour www.rightplants4me.co.uk

    Filmé sur une période de 3 semaines.

     

     Voir plus

    https://www.youtube.com/channel/UCJc1rDjCQN_EKjQ-jtOwia


    votre commentaire
  • You are never too old to set another goal or to dream a new dream.(C.S. Lewis)
    http://www.giovanni.com

     

    Select the optimal resolution 720p
     

    Thank you all for viewing and comments! All the best!
     

    http://www.youtube.com/user/bluesensa...
     

     

    http://www.youtube.com/user/TBluedream

      


    votre commentaire
  •  

     

    Mon site, pour tous les passionnés d'oiseaux et de nature

    http://pagesperso-orange.fr/vivre-ave...

    Et toutes les vidéos : https://www.youtube.com/user/yannleme...

     

    Yann Le Meur

     

     

    Encore une autre brique s’est retirée du mur séparant les humains des autres animaux : une nouvelle recherche démontre que des corbeaux calédoniens peuvent réfléchir sur des causes et leurs effets et d’agir en fonction.

    Le corbeau calédonien est avant tout un expert dans la manipulation de son outil préféré, le bâton.

    Dans une expérience récente, des chercheurs ont constaté que les corbeaux étaient plus susceptibles de chercher de la nourriture quand ils pouvaient attribuer des changements, dans leur environnement, à une présence humaine.

    Ce comportement peut suggérer une “cognition complexe” par le biais de ce que l’on nomme : inférences déductives (déduction logique), selon une étude publiée (lien plus bas). Jusqu’à présent, la capacité pour faire des déductions fondées sur des causes était attribuée à l’homme, mais pas aux animaux.

    L’étude est issue d’une collaboration entre des chercheurs de l’Université d’Auckland, Nouvelle-Zélande, de l’Université de Cambridge, Royaume-Uni et de l’Université de Vienne, en Autriche. Dans leur expérience, huit corbeaux sauvages ont utilisé des outils pour retirer des aliments d’une boite.

    A l’Intérieur de la volière, il y avait un grand et effrayant bâton et les corbeaux ont été testés à partir de deux évènements distincts qui impliquaient le mouvement du bâton.

    Les chercheurs ont mis en place un grand bâton qui passait à travers une bâche pour être agité par un être humain en dehors de la volière, en tirant sur ​​une corde. Le bâton en mouvement constituait un danger pour les oiseaux s’ils essayaient d’extraire la nourriture.

    Les corbeaux dans la volière ont alors observé deux situations différentes. Dans l’une, le scénario de “l’agent causal caché”, les corbeaux ont vu un homme entrer dans la cachette. Puis, quelques instants plus tard, le bâton a traversé la bâche et se déplaça 15 fois d’avant en arrière. L’homme est alors sorti de la cachette et quitta les lieux.

    Dans le scénario de “l’agent causal inconnu" , les corbeaux ne voyaient que le bâton sortir de la bâche et se déplacer d’avant en arrière 15 fois.

    Dans les deux cas, un homme se tenait aussi à côté de la table dans la volière, ainsi les corbeaux n’ont jamais cherché à obtenir de la nourriture. Et dans les deux cas, quand l’humain visible quittait les lieux, les corbeaux commençaient à soustraire la nourriture à partir de la boite.

    Pourtant, le comportement des corbeaux diffère selon qu’ils aient vu un homme entrer et sortir de la cachette. Si les oiseaux avaient vu un homme sortir de celle-ci, ils n’ont pas trop tardé à fouiller dans la boite à l’aide d’un bâton. Mais les corbeaux qui ont vu le mouvement du grand bâton, mais sans humain sortir ensuite de la cachette, étaient nerveux : Ils ont souvent cessé de sonder pour de la nourriture et ont étudié la bâche bleue et le bâton, soupçonnant apparemment que quelqu’un ou quelque chose avait provoqué le déplacement du bâton et qu’il pouvait donc bouger à nouveau. Certains se sont même envolés loin de l’expérience.

    Précédemment, la science démontre également que les corbeaux agissent comme une bande de loubard.

    Blog de roselyne : Humanité, Nature, Amour et lumière, Incroyables Corbeaux - Les corbeaux peuvent réfléchir sur des causes et leurs effets

    Selon les scientifiques, l’étude a prouvé que les corbeaux ont attribué le mouvement du bâton à la présence humaine.

     

    Avec des jeunes, des mâles et des femelles affichant le même comportement, les résultats indiquent que ni l’âge, ni le sexe n’était des facteur prédictif du comportement.

    Les scientifiques ont déclaré que le genre “d’inférence déductive” manifesté par les corbeaux Calédonien, dans ces conditions contrôlées, pourraient également être utilisé à l’état sauvage pour anticiper le danger ou la nourriture.

    Cette étude est la première à suggérer que les animaux ont la capacité de faire des inférences raisonnées (raisonnement causal), bien que les scientifiques aient précisé que le phénomène pourrait être plus fréquent, chez les animaux, qu’on ne le pensait.

    L’étude publiée sur PNAS : New Caledonian crows reason about hidden causal agents.

    Source : http://www.gurumed.org/

    Voir également

     

    http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2012/01/06/2674910_l-incroyable-et-vraiment-surprenante-intelligence-des-corbeaux-de-vrais-einstein-a-plumes.html


    votre commentaire
  •  

    En ayant visité Fontaine de Vaucluse, avec ses eaux planes ou tourmentées par ses rochers disséminés dans le lit de la rivière, ou l'eau est colorées de verts de turquoise, parce qu'entourée d'une végétation exubérante...

     

    Prises de vues de la Sorgue, au printemps, prenant sa source à Fontaine de Vaucluse.

    En haut du parcours sous une falaise, où un gouffre se remplit par des eaux souterraines par infiltrations au moment des fontes des neiges, des grosses pluies, cette eau arrive aussi du Mont Ventoux Géant de Provence.

    L'histoire est tellement vaste et pour certaines choses, Complexe, que je choisis de laisser les spécialistes en parler. Je ne pouvais pas faire une vidéo sur son histoire, j'ai choisi l'itinéraire, l'ambiance, les couleurs, les forces de la nature, pour en parler... ça ne reste qu'un texte poétique et du ressenti...

    Amitié à tous...

    Musique: Maharishi -Gomer Edwin Evans- (Yoga: Music For Letting Go and Meditation)

    Une rivière aux reflets émeraudes,

    Un beau jour de printemps, Longeant un sentier,

    Ombragé et verdoyant, Dans la douceur de l’ait,

    Je fus poussée par la curiosité,

    De découvrir, les mystères, Dont semble recéler, Une majestueuse rivière,

    Qui sur son parcours si différent,

    Vers le bas, aux eaux calmes et vertes, Au centre,

    En trombes tombantes, Tumultueuses et bouillonnantes,

    En haut à l’arrivée, En semblant d'eaux dormantes.

    Chacun peut remarquer, Au bas d’une falaise, Sortant d’un gouffre, l’émergence,

    D’une source, Syphon naturel, L’eau sortant de terre, Remonte en surface,

    Mais d’où vient-elle ?

    D’infiltrations, sous terre, Un trafic intense, Profond, venu de loin, tout un mystère !

    Jouant les bols communiquant,

    Tout en haut débordants,

    Devenant rebelle, se préparant, A se jeter sauvagement,

    Bondissante, rejaillissant,

    De rochers en rochers, Qui ont recouvert, Le lit de la rivière.

    Chant de la nature, Entre ombre et lumière,

    Lieux que tout le monde admire,

    Pour ses eaux claires, Qui reviennent et se retirent,

    Eaux, cristalline sur la surface,

    Aux couleurs uniques, Particules d’eau jaillissantes,

    Dans l’air vivifiantes

    , Végétations aquatiques, Aux teintes chatoyantes,

    Reflets d’émeraudes, Turquoises, vertes,

    Sur des fonds calcaires, Le paysage dans sa diversité, présente, Des vues différentes.

    Dans des gorges ombragées, Bordées de grands arbres élancés, Selon les terrains parsemés, De roches et de pentes, traversées, Entre clair-obscur, Où dans un abime de lumière.

    L’eau se transforme en torrents, Blancs immaculés, Devenant masse enragée, S’élançant impétueusement, Tumultueusement bouillonnants. Plus bas poursuivant,

    Transpercent des cascades, qui rutilent,

    Bijoux naturels, Arrosées de soleil, Toujours en avançant,

    Les terrains s'aplanissant, La rivière, s’apaise doucement.

    Ce lieu spectaculaire, Issu d’un autre âge, Auréolé de mystère,

    A toujours attiré, de nombreux voyageurs, Comme dans un pèlerinage,

    Et l’on peut ressentir dans l’air, Dans un plein d’énergie qui ressource,$

    Le caractère sacré, Depuis l’antiquité, Comme dans un héritage séculaire,

    Des hommages dédiés, Aux esprits de la sources.

    Cette eau, échos au timbre unique,

    Aux effets magiques,

    Dans cette nature luxuriante, Parmi les bruissements,

    Des grands arbres chuchotant, Apporte dans un moment de découverte, De détente,

    De méditations,

    De communion,

    De contemplation,

    Surprises, joies et bien être,

    Pour être bien dans sa tête.

    Danielle Jeantet ou danyAngel

    Prises de vues de la Sorgue, au printemps, prenant sa source à Fontaine de Vaucluse. L'histoire est tellement vaste et pour certaines choses, Complexe, que je choisis de laisser les spécialistes en Parler.

     

    DanyAngel J.


    votre commentaire
  • "Parce que cette fleur est frêle et vulnérable et pourtant, elle se tient droite, dressée vers le ciel.
    Elle est d'une couleur intense, elle est pleinement elle-même.

     

    Elle fleurit partout où ses graines se posent, du champs de blé au pierrier, des bords de la route à la profondeur des grandes prairies.
     

    Elle est capable de trouver ce qu'il lui faut dans la terre où elle s'enracine, elle n'a pas besoin d'arrosage ni d'engrais, elle accueille les pluies du ciel.
     

     

    Elle ne craint pas le soleil ni l'aridité.
     

    Elle embellit n'importe quel lieu où elle fleurit.
     

    Elle sait s'effacer lorsqu'elle a donné ce qu'elle était appelée à donner."

     

     

    Rosette Poletti

     

    L' âme de la Nature
     

     


     

    Partagé sur FB

    par Marie-Paule Fiand

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires