• Valérie Expert a reçu le journaliste Hugo Clément qui présente l’émission

    « Sur le front des océans » sur France 2.

    Sud Radio

     
     

    Hugo Clément et France Télévision s’associent pour une série de reportages consacrée aux défis écologiques qui nous attendent. Dans ce premier numéro de Sur le front, le journaliste s’intéresse aux océans.

    Telestar.fr

     


    votre commentaire
  • music: Bernward Koch http://www.bernwardkoch.com

    voice: Laura Solbach lyrics: Marianne Moeller video edit: Andreea Petcu

    http://www.andreeapetcu.com http://www.youtube.com/Newoceanflower...

    Enjoy and feel free to share this beautiful love song! Thank you for the comments my dear friends and feel free to share! Much love!

     

     

    Profitez-en et n'hésitez pas à partager cette belle chanson d'amour! Merci pour les commentaires mes chers amis,  et n'hésitez pas à partager! Beaucoup d'amour !

     

    Résultat de recherche d'images pour "Bon Week End"

     


    votre commentaire
  •  

    Retrouvez plus de documentaires animaliers sur https://www.france.tv/documentaires/a...

    Abonnez-vous ▶ http://bit.ly/ZappingSauvage

    Ce drongo est un oiseau très rusé qui va jouer un bon tour à une bande de suricates.

    Extrait du documentaire "Afrique Sauvage - Le Kalahari" réalisé par James Honeyborne et diffusé sur France 2. Espèces : drongo brillant, suricate, scorpion, aigle

    Plus d'oiseaux : https://www.youtube.com/watch?v=PZXmV...

    Plus d'animaux intelligents : https://www.youtube.com/watch?v=0L4gK...

    Suivez-nous ! https://www.facebook.com/france2/ https://twitter.com/France2tv

     

    Tags : zapping sauvage, passereau, oiso, africa, bird, suricat, meerkat

     


    votre commentaire
  • V. Dau
     

    https://www.lalibre.be

     

    Atteint du syndrome de Morsier, Lou est aveugle mais dispose de "l’oreille absolue". Il a sorti lundi son premier album solo.

    Lou Boland est un petit génie. À six ans, ce petit bonhomme né à Watermael-Boitsfort au beau milieu de l’été 1998 apprend à maîtriser le solfège et le piano à lui seul, sans intervention d’un professeur. Deux ans plus tard, il est capable de transposer instantanément sur son instrument toutes les mélodies se frayant un chemin jusqu’à ses tympans singuliers. Car ce garçon dispose de ce que l’on appelle dans le jargon "l’oreille absolue".

    Atteint du syndrome de Morsier, il ne jouit ni de la vue ni de l’odorat, et enregistre une déficience mentale légère qui limite ses activités sociales, mais bénéficie de capacités auditives et musicales surdéveloppées.

    Luc, son papa, partage son expérience sur un blog dès 2003, tourne un documentaire sur son fiston en 2006 - "Lettre à Lou", diffusé en Belgique, en France, en Suisse et au Canada - et accompagne celui-ci sur les plateaux de la RTBF en 2008 pour l’émission Cap 48. Là, pour la toute première fois, Lou apparaît publiquement et rencontre Maurane, avec laquelle il reprend Sur un prélude de Bach.

    La belle histoire pourrait s’arrêter là. Mais en 2012, Lou sort un premier morceau - Lou, je m’appelle Lou - composé par son oncle et écrit par son père, qui comptabilise aujourd’hui plus de 2,5 millions de vues cumulées sur YouTube. L’année suivante, il donne un premier concert au Théâtre 140 (Schaerbeek) et fait son retour sur le plateau de Cap 48 où il sera convié à cinq reprises au total. De quoi le mener progressivement vers la scène des Francofolies de Spa, où il se produit au chant et au piano devant 2 500 spectateurs en 2017. Lou B. - son nom de scène - n’a que dix-huit ans à l’époque, mais voilà que la France voisine lui fait les yeux doux à son tour, par l’entremise de l’émission "La France a un incroyable talent", où il atteint les demi-finales quelques mois plus tard. Il ne lui manque qu’un album. Pour le financer, sa famille organise une campagne de récolte de fonds via une plateforme de crowdfunding, qui lui permet de récolter 18 000 euros. Je vous kiffe est financé, et finit par être publié ce lundi 25 février. Lou viendra personnellement le défendre sur scène dans le cadre des "jeunesses musicales"

    Informations :  www.loub.be

     

     

     Découvrez les chansons de son album : https://www.youtube.com/watch?v=agAz3...

    Pour acheter le CD en direct : https://loub.be/boutique/

    Pour les versions numériques (I-tunes, mais aussi Google play, spotify etc.): https://itunes.apple.com/be/album/je-...

    ET dans tous les magasins en Belgique (Fnac, Mediamarkt, Trafic, Cora) ou sur commande en France.

     

    La chanson hommage à Maurane

     

    https://www.lalibre.be/culture/musique/la-chanson-hommage-de-lou-boland-a-maurane-5af6a7decd70c60ea6f186c3

     

    je m'appelle Lou (Lou B.) version 2019

     

     

     Vous aimez ? Merci de partager !
    Découvrez le premier album de Lou B. : https://www.youtube.com/watch?v=agAz3...
    Le site de lou B. : https://loub.be
     
    ---
    IMAGES ET REALISATION : LUC BOLAND Extraits de : fêtes de l'Iris 2018 (Production visit.brussels - captation et vidéo : Event management - moyens techniques "son & lumières" : PRG) LES FRANCOFOLIES DE SPA 2017 CAP48 - RTBF fILMS INSTITUTIONNELS DE LUC BOLAND
     
    "LETTRE A LOU" DE LUC BOLAND
    photos : hools (Julian Hills) production artistique : Luc Boland - Jean-Pierre Onraedt arrangements : Philippe Decock enregistrements - mixage : Pietro Lacirigniola
     
    ATTACHE DE PRESSE : MARC RADELET
     
     
    Plus d'articles sur Lou
    Tapez Lou dans la barre de recherche ...
     
     

    2 commentaires
  • Journée Internationale des droits de l'enfant

    17 contributions
    Journée Internationale des droits de l'enfant

    "Rien n’est plus important que de bâtir un monde dans lequel tous nos enfants auront la possibilité de réaliser pleinement leur potentiel et de grandir en bonne santé, dans la paix et dans la dignité."
    Kofi A. Annan, secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies

     

    C'est en 1996 que le Parlement français a décidé de faire du 20 novembre la "Journée Mondiale de défense et de promotion des droits de l'enfant" (loi 96/296 du 9 avril 1996). Cette journée internationale est un moment privilégié pour se rendre compte des nombreuses injustices perpétrées contre les enfants dans le monde. Elle tente aussi de faire valoir la convention internationale des droits de l'enfant de 1989.

    Une convention et des droits

    La Convention Internationale des Droits de l'Enfant est un texte de 54 articles, adoptée par les Nations Unies le 20 novembre 1989. Elle affirme qu'un enfant n'est pas seulement un être fragile qu'il faut protéger mais que c'est une personne qui a le droit d'être éduqué, soigné, protégé, quel que soit l'endroit du monde où il est né. Et aussi qu'il a le droit de s'amuser, d'apprendre et de s'exprimer. Elle a été ratifiée par 191 pays sur 193. Seuls la Somalie et les États Unis ont refusé de s'engager.

    Ce texte est très important, mais pas suffisant : il reste beaucoup à faire pour faire des droits des enfants une réalité. Les droits ne sont réels que dans la mesure où ils sont mis en pratique, pour les enfants comme pour tous. Promouvoir les droits des enfants, c'est tout d'abord créer les conditions sociales, économiques et culturelles afin que tous puissent y accéder. C'est à ce prix que les droits de l'enfant seront véritablement respectés.

    L'UNESCO a toujours accordé une place significative à l'enfant au sein de ses programmes et de ses activités, qui visent notamment au développement optimal de la personnalité dès la petite enfance, au progrès social, moral, culturel et économique de la communauté, à l'appréciation des identités et valeurs culturelles, et à la sensibilisation au respect des droits et des libertés fondamentales.

    La situation en France et dans le monde

    La promotion et le respect des Droits de l'Enfant ne doit pas rester un simple idéal, mais doit devenir une réalité au quotidien, que soient enfin reconnus les droits essentiels de l'enfant : droit à la protection, droit à la santé, droit au développement harmonieux, droit à la culture, droit à l'éducation.

    Enfant en France

    • Un million d'enfants pauvres
    • 19.000 enfants maltraités
    • 76.000 sont en danger dans un contexte familial dégradé et qui menace leur développement éducatif et/ou matériel
    • quelque 240.000 enfants placés ou pris en charge
    • 85 000 sont touchés par le saturnisme
    • record des suicides des 15-24 ans.
    • 150 000 filles et garçons quittent chaque année le système scolaire sans aucune perspective
    • 15 000 ne suivent pas leurs cours alors qu'ils sont inscrits au collège ou au lycée et qu'ils n'ont pas encore 16 ans.
    • 15 % des enfants qui arrivent au collège ne comprennent pas ce qu'ils lisent

    Même si la France traite globalement bien ses 15 millions de moins de 18 ans, elle "peut mieux faire", comme l'indique le Conseil français des associations pour les droits de l'enfant (Cofrade).

    L'Unicef, dans son rapport annuel intitulé "Enfants exclus, enfants invisibles" relève qu'il existe de nombreux enfants qui ne sont même pas enregistrés à l'Etat civil. Ce même rapport indique que plus d'un milliard d'enfants sur Terre "souffrent de privations extrêmes liées à la pauvreté, à la guerre et au sida".

    En 2015, un enfant meurt encore toutes les 3 secondes. Sans parler des millions d’enfants privés d’éducation, de soins, de nourriture, d’eau potable…

    Parmi les nombreuses oeuvres qui agissent pour que soit reconnue la dignité des pauvres et des enfants du monde entier, l'UNICEF est surement l'une des plus connues, c'est pourquoi nous vous conseillons de découvrir ses actions dans son site internet dédié.

    Un site à visiter : www.unicef.fr

     

    -----------

    Pour célébrer le trentième anniversaire de la signature de la Convention internationale relative aux droits des enfants, UNICEF France met en lumière l’importance de ce texte fondateur pour bâtir l’avenir des enfants.

    Depuis la signature de la Convention internationale relative aux droits des enfants (CIDE) le 20 novembre 1989, d’importants progrès ont été réalisés en faveur des enfants. Santé, éducation, protection, droits civiques : les enfants sont mieux reconnus et la qualité de vie de millions d’entre eux s’est améliorée. Mais les enfants d’hier ne sont pas ceux d’aujourd’hui. Il nous faut donc adapter notre approche.

    Il y a trente ans, Internet n’existait pas, les enjeux liés au changement climatique n’étaient pas pris en compte avec autant d’acuité, les guerres et les conflits – qui s’étalent dans le temps – ne provoquaient pas des flux de migration aussi importants. Tous ces défis constituent également des opportunités. Les enfants et les jeunes exigent la prise de mesures immédiates et nous nous devons de les écouter.

    À travers le monde, les enfants défendent leurs droits. Et vous, qu’allez-vous faire ?

    Des opérations symboliques pour un anniversaire marquant

    Ce que nous bâtissons, nous le bâtissons pour nos enfants. C'est pour eux qu'il y a 30 ans, le 20 novembre 1989, les dirigeant.e.s de la planète ont pris l'engagement de construire un monde plus digne. La Convention internationale des droits de l'enfant est devenue la pierre angulaire garantissant le droit de chaque enfant à survivre, se développer, à apprendre, s’épanouir et à faire entendre sa voix. Avec l'opération « Lumières sur les droits de l’enfant »*, nous avons pour ambition de rendre visible et de déclarer au monde entier que notre engagement collectif envers les droits des enfants reste entier.

    Dans la soirée du 19 au 20 novembre, des dizaines de lieux à travers la France seront illuminés en bleu pour rappeler cet engagement. Retrouvez la liste de ces lieux ci-dess

    Article complet

    Vu sur: https://www.unicef.fr/30ansCIDE

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires