• Afficher l'image d'origine"Une petite histoire"

    Il s'appelait Fleming, c'était un pauvre fermier écossais...

    Un jour, alors qu'il tentait de gagner la vie de sa famille,
    il entendit un appel au secours provenant d'un marécage proche.
    Il laissa tomber ses outils, y courut et y trouva un jeune garçon enfoncé
    jusqu'à la taille dans le marécage, apeuré, criant et cherchant à se libérer.

    Le fermier sauva le jeune homme de ce qui aurait pu être

    une mort lente et cruelle.


    Le lendemain, un attelage élégant se présenta à la ferme.
    Un noble, élégamment vêtu, en sorti et se présenta comme étant le père du garçon que le fermier avait aidé.

    Je veux vous récompenser", dit le noble. "

    Vous avez sauvé la vie de mon fils".

    "Non, je ne peux accepter de paiement pour ce que j'ai fait",

    répondit le fermier écossais.

    A ce moment, le fils du fermier vint à la porte de la cabane.

    "C'est votre fils?" demanda le noble.
    " Oui!", répondit fièrement le fermier.

    "Je vous propose un marché.

    Permettez-moi d'offrir à votre fils

    la même éducation qu'à mon fils.

     

    Si le fils ressemble au père, je suis sûr qu'il sera un homme
    duquel tous deux nous seront fiers". Et le fermier accepta.

    Le fils du fermier Fleming

    suivit les cours des meilleures écoles et au final,
    fut diplômé de l'École de Médecine de l'Hôpital Sainte-Marie-de-Londres.
    Il continua jusqu'à être connu du monde entier.

     

    Le fameux Dr Alexander Fleming avait en effet découvert la pénicilline.
    Des années plus tard, le fils du même noble qui avait été sauvé du marécage avait une pneumonie.

    Qui lui sauva la vie cette fois ?...

    La pénicilline.

    Comment s'appelait le noble ?

    Sir Randolph Churchill.

    Son fils ? Sir Winston Churchill.

    Quelqu'un a dit un jour : Tout ce qui s'en va revient.

    Travaille comme si tu n'avais pas besoin d'argent.

    Aime comme si tu n'avais jamais été blessé.

    Danse comme si personne ne te regardais.

    Chante comme si personne ne t'écoutais.

    Vis comme si le Ciel était sur la Terre.

     

    Source: Anonyme...www.lespasseurs.com


    2 commentaires
  • Pourquoi "Respect" ??

    Tout simplement respectons et protégeons toutes les formes de vies qui nous entourent.

     

    Vidéo Youtubes par Mari in Paci, Production

     

     


    votre commentaire
  • Nous croyons savoir tant de choses...

    Nous croyons savoir tant de choses...

    Nous savons aller vers les étoiles, mais nous ne savons pas respecter le ciel et encore moins l'immensité du cosmos.
     
     
    Nous savons parler d'amour, mais nous avons tant de difficultés à aimer dans le respect de l'autre et de soi.
     
     
    Nous savons fabriquer du pain mais nous avons du mal à le partager.
     
     
    Nous savons faire des enfants mais nous peinons à les élever.
     
     
    Nous savons créer des œuvres d'art mais nous avons tendance à saccager la beauté.
     
     
    Nous savons prévoir le temps mais nous violentons la nature.
     
     
    Nous savons nous émouvoir de la misère du monde
    mais nous gaspillons le meilleur de nos ressources en
    productions inutiles et en objets dérisoires.
     
     
    Nous savons soigner avec une redoutable efficacité
    mais dans beaucoup de cas nous ne savons pas encore
    guérir.
     
     
    Nous savons déclencher des guerres et les entretenir longtemps, mais nous avons tant de mal à oser vivre en paix !
     
     
    Nous savons greffer des cœurs et des mains, mais nous manquons de confiance dans la relation avec notre propre corps.
     
     
    Nous savons modifier des plantes, cloner des animaux mais nous détruisons des milliers d'espèces chaque année.
     
     
    Nous savons nous déplacer de plus en plus vite, de plus en plus loin, mais nous mettons tellement d'obstacles qui nous empêchent de communiquer avec ceux qui nous sont proche!
     
     
    Nous savons que nous savons beaucoup, beaucoup de choses, mais nous ne savons pas encore que nous ne savons pas l'essentiel, à savoir le respect de la vie sous toutes ses formes.

     
    Jacques Salomé
     
    (extrait de « A qui ferais-je de la peine si j’étais moi-même ?)
     
    Par
     
     
    Christophe Roccy.

     

    Dans le Groupe FB

    (secret)

     

    https://www.facebook.com/groups/194807740597322/

     

    Contactez moi si vous avez envie d'y participer

     

    https://www.facebook.com/roselyned2


    votre commentaire
  •  

     

    MrBangthamai


    4 commentaires
  • J'ai l'audace de croire que partout les peuples peuvent avoir trois repas par jour pour nourrir leur corps, une éducation et une culture pour nourrir leur pensée, la dignité, l'égalité et la liberté pour nourrir leur esprit.

     

    Je crois que des hommes inspirés par l'amour du prochain pourront reconstruire ce qu'ont détruit des hommes inspirés par l'amour de soi.

    Martin Luther King

     

    Partagé par

    Christophe Roccy

     

    Dans le Groupe FB

    Evolution, Spiritualité, Développement personnel etc


    2 commentaires
  •  

    ab arbre regard en haut

     

    Les blogs d'aigle bleu

     

    http://www.aiglebleu.net/

     

    http://www.aiglebleu.net/article-invocations-116639761.html

     

    Rencontre avec Aigle Bleu - solutions pour un monde plus écologique

     

    Article complet http://www.nomadity.be/blog_voyage/

     


    votre commentaire
  • For the suffering people in Tibet and over the world.
    Lyrics:

    Nous vivons sous le même soleil
    Que des être en tous points pareils
    Qui partagent leur existence
    Entre l'espoir et la souffrance

    La Tibétaine au coeur si pur
    Qui chantait à  l'ombre des murs
    Attendra jusqu'à ses tente ans
    Pour revoir le soleil levant

    Les oubliés du Toit du Monde
    Nous appellent à chaque seconde
    Et leur chant se heurte en silence
    Au vacarme de l'inconscience

    C'est la voix d'un peuple brisé
    De ces moines martyrisés
    Qui nous offrent en un seul regard
    Des milliers de vies de mémoire

    C'était hier
    C'était ailleurs
    On disait " plus jamais l'horreur"
    C'est là tout près
    C'est maintenant
    Et je pleure pour tous ces gens

    Nous gardons la blessure au coeur
    Du chagrin des peuples qui demeurent
    Par la force ou par la violence
    En perdant jusqu'à l'espérance

    Cette lignée si elle s'éteint
    Avec le dernier Tibétain
    Laisserait pour l'éternité
    Tant de portes à jamais fermées

    Les oubliés de Toit du Monde
    Nous appellent à chaque seconde
    Mais leurs chants se perdent en silence
    Au désert de l'indifférence

    C'est la voix d'un peuple épuisé
    De ces femmes paralysées
    Qui revivent en un seul regard
    Tout ce que leur coeur a pu voir

    C'était hier
    C'était ailleurs
    On disait, ah " c'était une erreur»
    C'est là  tout près
    C'est maintenant
    Et je rêve pour tous ces enfants

    D'un pays libre sur la Terre
    A des milliers d'années-lumière
    De ces uniformes barbares
    De la peur et du désespoir

    Pour revivre sous le soleil
    Une histoire en tous points pareille
    Et pour pouvoir enfin raconter
    Les chapitres inachevés

    Il est dit que jamais la flamme
    De la vérité dans nos âmes
    Ne peut s'éteindre tout à fait
    Et qu'elle nous éclaire en secret

    Comme du miel sur les blessures
    J'entends toujours la voix si pure
    De la Tibétaine chanter
    Avec ses soeurs emprisonnées

    Quelque part au-delà des murs,
    J'entends toujours la voix si pure
    De la Tibétaine chanter
    Leur espoir en la liberté.

     

    Playlist

    Yves Duteil


    votre commentaire