• Musique : Serge Jorjet

    Pour l'Amour de la Nature que j'affectionne tout particulièrement

     

    Clip vidéo

    https://pixabay.com/fr/videos/

     

    Serge Jorjet


    votre commentaire
  •  


    votre commentaire
  • Creation by Annémeraude

    Music: 'Wind' by Amure (Jamendo)

     

    Annemeraude


    votre commentaire
  • Musique : Serge Jorjet
    Montage-Vidéo : Serge Jorjet

     

    Images https://pixabay.com/

      

     


    votre commentaire
  •  

     

    par CATHY

     

    Cet enfant couvait dans sa tête
    Un poète un grand érudit
    Il faisait des vers en cachette
    Un beau jour il n'a plus écrit

     
     
    Ses parent l'église et le maître
    Peu à peu lui ont tout appris
    Presque tout sauf à se connaître
    A trouver son bonheur en lui

     
     
    A vouloir baliser sa route
    Il découvre de moins en moins
    Les chemins qui s'ouvraient sans doute
    Dans le creux de ses propres mains

     
     
    Cet enfant grandira quand même
    Et vivra peur-être très vieux
    Mais sans découvrir le poème
    Qui manquait pour qu'il soit heureux

     
     
    Cet artiste de la tendresse
    Composait des chansons si vraies
    Que les gens fredonnaient sans cesse
    Puis un jour ils n'ont plus chanté

     
     
    A l'écran pour que les gens l'aiment
    Il avait aussi maquillé
    Son talent son côté bohème
    Son amour et sa liberté

     
     
    A vouloir faire entrer son rêve
    Par un tube dans la télé
    Il en avait perdu la sève
    Et rompu le charme secret

     
     
    Le chanteur bien longtemps encore
    Chantera sans savoir pourquoi
    Le public applaudit moins fort
    Ses jolies chansons d'autrefois

     
     
    Chacun de nous dans son domaine
    Participe selon son coeur
    A la grande aventure humaine
    Par sa quête vers le bonheur

     
     
    C'est l'idéal de notre enfance
    Qui nous porte à rêver plus haut
    A cultiver nos différences
    Pour bâtir un monde plus beau

     
     
    Mais si l'on tord et qu'on écrase
    Dans des cases et sur des tableaux
    Tous ceux qui gênent ou qui dépassent
    Pour qu'ils rentrent dans le troupeau

     
     
    Suffira-t-il pour être un homme
    D'accepter que notre destin
    Consiste à rentrer dans la norme
    A rester sur le droit chemin?...

     
     
    Le murmure de l'imaginaire
    Recèle aussi notre avenir
    Mais si on l'oblige à se taire
    Que la source vienne à tarir

     
     
    On verra germer la colère
    Et tous les espoirs dépérir
    Des bourgeons que tous ces hivers
    Auront préparés à fleurir

     
     
    La liberté mûrit sans cesse
    Dans les âmes et dans les esprits
    Il faut des siècles de tendresse
    Pour en cueillir un jour le fruit

     
     
    Mais si l'enfant devient Poète
    Il nous offre déjà celui
    Que dans son coeur et dans sa tête
    Pour toujours il aura cueilli.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique