•  

    Musique de l'album "Silk Road Louge" (2011), musique pour la relaxation. Composé par Fabrice Tonnellier.
     

    http://www.fabricetonnellier.com
     

    ---------------
    Music from the album "Silk Road Louge" (2011), by Fabrice Tonnellier.
     

     

    http://www.fabricetonnellier.com

     

     


    votre commentaire
  • Cette composition n'est pas un hasard : j'ai pu voir, et ceci grâce à l’opiniâtreté de mon épouse adorée, une éclipse de soleil complète.
     

    C'est mon plus beau souvenir juste après mon mariage et la naissance de mes enfants. Je n'ai jamais rien vu de plus fantastique et merveilleux.

    Nous avions eu la chance d'être installé sur une petite colline avec une petite ville à notre gauche, et une forêt devant. Au dessus de nous il y avait 3 couches de nuage qui se croisaient, poussés par des vents puissants.

    Nous nous étions donc préparé à ne pas voir grand chose, hormis la nuit qui tomberait rapidement selon ce que nous avions lus.
     

    Et puis, a seulement quelques minutes du démarrage de l'éclipse, une trouée dans les nuages est venue ce placer pile à l'endroit du soleil.
    Qu'elle chance !

     

    Nous avons donc commencé à regarder avec les lunettes de protection comme il est fortement recommandé de le faire.

    Petit à petit nous avons vu le croissant de soleil se former, grossir, et puis nous avons commencer à voir la lumière autour de nous changée, devenant comme une lueur de néon, aux teintes orangées. Les ombres devenaient étranges, floues.

    Nous avons ensuite vu arriver littéralement un mur de nuit qui formait un trait noir au sol, loin devant et au fur et mesure qu'il avançait, les lumières de la ville s'allumaient.

    C'était vraiment impressionnant.. mais la surprise nous attendait dans le ciel : le noir nous enveloppa si vite que j'en fut surpris et je levais les yeux, débarrassé de mes lunettes car comme nous l'avions lu, à cet instant elles n'étaient plus nécessaire.

    Et la je vis une chose difficilement explicable : un trou noir comme l'ébène, noir comme l'espace sans étoile, comme un oeil directement pointé vers nous venant du tréfonds de l'univers, placé dans le ciel, immense, d'un noir si intense que je me sentais aspiré, hypnotisé par lui.
    Et tout autour, dansait et ondulait une longue chevelure d'un bleu profond, chaleureux. On aurait dit que c'était vivant, comme un superbe iris en mouvements, lent, harmonieux.
    Je n'arrivais pas à détacher mon regard de cette vision si belle.

    Le silence autour de nous était parfait. rien ne troublait ce moment magique. C'était si beau...

    Puis une lueur sur le coté nous tira de notre état hypnotique, extatique, et le jour est revenu. Nous avons remis nos lunettes.

    Le silence fut rompu par une clameur générale de cris, de chants, d'applaudissements. Nous avions tous les larmes au yeux.
    Les gens se levaient, s'embrassaient, pleuraient.
    Ce fut vraiment un des plus beaux moment de ma vie.

    Ce genre d'instant ou vous vous sentez si proche de tout, si proche de la Terre, si proche de la vie avec un regard direct au confins de l'univers, ou vous avez l'impression de pouvoir toucher du doigt un miracle d'une beauté infinie...

    Baron Eraser

     


    1 commentaire
  •  


    votre commentaire
  • Musique:Serge Jorjet

     

    Montage-Vidéo:Serge Jorjet

     


    votre commentaire