• Boyan Slat, le petit génie qui veut nettoyer les océans

    (lire l’article ici…)

     

    C’est tellement merveilleux, lorsque quelqu’un a une idée et est capable de l’entretenir assez intensément pour que tout un mouvement

    ou toute une société la suive, parce que le mouvement de cette Énergie profite à tout le monde.

    Abraham
     

    Traduction AD
     
     

    Page d’origine : http://www.abraham-hicks.com/

     

    En lien avec cet article sur le blog

    http://roda.eklablog.com/la-fameuse-invention-qui-peut-nettoyer-les-oceans-en-quelques-annees-s-a118377320


    votre commentaire
  •  

    Samedi 12 décembre, l’accord de Paris a été adopté par les 195 Etats réunis à Paris-Le Bourget pour la 21eme conférence sur les changements climatiques. Le monde regarde et marche enfin dans la même direction. Avec cet accord, nous renouons avec l’espoir. Je veux accueillir ce moment d’intelligence collective, le féliciter tout en gardant à l’esprit qu’il ne s’agit qu’un début.

    Alors en premier lieu, je tiens à vous remercier. Paris aura été une mobilisation sans précédent de toutes les composantes de la société et en soutenant la Fondation et notre appel « Chefs d’Etat, osez ! » vous avez contribué à la réussite de cette COP 21.

    Le monde s'engage enfin dans l'ère bas carbone. Il y a une lueur d'espoir qui ne demande qu'à s'embraser. Bien sûr, seul l'avenir confirmera si l'accord de Paris est historique. Tout dépendra des moyens mis en œuvre pour réaliser les engagements de tous les états, mais croyez bien qu’avec la Fondation nous suivrons à la lettre les promesses faites pour qu’elles soient tenues.

    Maintenant, nous avons une chance de gagner la bataille climatique.

    Encore merci de votre mobilisation,

    Nicolas Hulot 

     

    Fondation Nicolas Hulot


    2 commentaires
  • Une opération de « thérapie par le rire », moquant le décalage entre les discours écolos des entreprises et leurs actes, a été interrompue par la police, jeudi, à Paris. Des clowns et des comédiens ont été parqués pendant plus d’une heure.

     Paris, reportage

    Sur le fronton de l’édifice, avenue George V, l’inscription « Chambre d’agriculture » met la puce à l’oreille. À quel nouvel événement va-t-on assister ? Bientôt, une jeune dame s’avance, tailleur bleu marine et grand sourire. Sur sa veste, une étiquette indique « Monsanto » . Le présentateur, cheveux soigneusement peignés, l’interroge : « Que faites-vous pour le développement durable ? » La dame énumère les bonnes pratiques de l’entreprise, mais, très vite, des rires tonitruants couvrent ses propos.

     

    Un reportage à écouter - et qui prête à rire, ou à pleurer ...

    http://www.reporterre.net/A-Paris-la-police-interdit-de-rire-c-est-vrai

     


    votre commentaire
  • Alteo_gardanne_vue_large

     La rupture de deux barrages au Brésil fut évoquée sur notre site sous le titre "Drame humain et écologique"

    Hubert Reeves s'exprime sur lepoint.fr en évoquant le problème que pose ces "boues rouges" en France.


    "À l'heure de la COP21, échéance fondamentale pour les générations futures, l'État brésilien du Minas Gerais subit, à la suite de la rupture de deux barrages, une terrible pollution aux « boues rouges ». Celle-ci se répand tout au long du fleuve Rio Doce jusqu'à son delta, et atteint donc la mer située pourtant à quelque 800 kilomètres de l'accident.
    En France aussi, nous avons actuellement un problème qui n'est certes pas de même ampleur, mais qui met néanmoins en cause ces mêmes « boues rouges » transformées à partir de bauxite, minerai riche en oxyde de fer présentant cette couleur caractéristique. L'usine de Gardanne transforme cette bauxite pour créer des « alumines de spécialités » employées notamment dans nos écrans plats. Depuis 1966, l'usine rejette des effluents liquides au large de Cassis, dans la toute récente réserve des Calanques créée en 2012, et ce, au moyen d'une canalisation vieille de cinquante ans. Certes, une partie importante de ces effluents sont transformés en déchets solides. Pour l'exploitant, ces substances ne sont d'ailleurs pas des « déchets », mais plutôt une matière nouvelle qui reçoit le nom commercial de « bauxalite », stockée désormais sur le site de Mange-Garri, balayée par les vents et lessivée par les eaux de ruissellement. Et pendant ce temps, les rejets en mer, certes diminués, se poursuivent encore.

     

    Article complet :

    http://www.humanite-biodiversite.fr/article/des-boues-rouges-en-france-aussi


    votre commentaire
  • photo montage sur une chanson de Barbara Deschamps, auteur compositeur interprète, ne toucher à rien. des situations que l'on voit de plus en plus dans nos villages de campagne, ou les maisons, souvent racheter par des citadins souhaiteraient interdire le chant du coq ou les cloches des églises pour oublier les nuisances des grandes villes. Francis.

     

    francis baudouin

      

    Des situations que l'on voit de plus en plus dans nos villages de campagne, où les maisons sont souvent rachetées par des citadins qui souhaiteraient interdire le chant du coq ou les cloches des églises pour oublier les nuisances des grandes villes.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique