• http://education-authentique.org

     

    APPRENDRE LA VIE ?


    L'école, la famille, les médias, structurés implicitement autour de la comparaison, conditionnent à la fragmentation, au manque, à la conformation – ce qui génère blessures, peurs et souffrances.

     

    Que serait et comment mettre en place une ‘éducation’ véritablement libératrice, qui préparerait à vivre harmonieusement, dans toutes les circonstances de la vie ?

    C’est ce que travaille le CREA-Apprendre la vie (Cercle de Réflexion pour une Éducation Authentique), avec et pour tous ceux que cette vision intéresse.

    Jean-Pierre Lepri

     

     

    education-authentique.org - Accuei


    2 commentaires
  • Se pauser, comprendre, se comprendre, sur la place des trois sages

    Ecouter

    (ouvrir un nouvel onglet)


    Sanctuaire d'Eau et de Forest

    Des petits et grands tourments de la vie
    Toi Eau et tes Cascades
    Tu nous revivifies
     

    Tu nous laves tant le corps que la tête et ses pensées
    Tu es une goutte d’eau en regard de l’élément Terre
    Pourtant tu es partout ou presque, surtout en l’Homme qui sans toi ne serait qu’un tas d’os
     

    Ton sens de la vie fait fleurir partout où tu passes
    Tu rends cette planète bleu
    Tout comme tu enlèves le blues à quiconque te contemple ou plonge en toi
    D’ablutions en soifs rassasiées ta fraischeur et ta joie sont communicatrices
     

    Gaz, solide ou liquide tu es multiple
    Accroissant notre fascination d’enfant retrouvé devant tant de beautés chaudes ou froides
     

    Une seule de tes gouttes pourrait subvenir aux besoins énergétiques de l’humanité
     

    Mais il y a d’autres secrets bien gardés
    Telle ta Mémoire
    Qui pourrait nous abreuver... mais nous submerger.
     

     

    Les malmenés dans les eaux du ventre de leur mère
    Les mécontents de cette vie sur Terre
     

    Quel qu’ils soient ils s’amusent tous en apesanteur dans tes molécules de joie
     

    Qui avec ton plancton estes ensemble les plus grands fabricants d'oxygène.
     

    Quelle générosité es-tu, quelle gratitude avons-nous.

     

    Article complet

    (très intéressant)

     

    http://www.choix-realite.org/8784/se-pauser-comprendre-se-comprendre-sur-la-place-des-trois-sages


    votre commentaire
  • Court métrage humoristique sur le thème de la faim dans le monde, qui mélange des techniques d’animation et de fiction. Fernand naît d'Yvette au Québec sur une terre à patates, en plein réveillon de Noël, juste après la dinde... Mais cet enfant de parents suralimentés est affligé d'une anomalie paradoxale : IL NE MANGE PAS! Une partie de sa vie se passera à essayer d'éclaircir – et de contourner – ce mystère gênant. Jusqu'à ce que lui soient enfin révélées sa nature de mutant et sa vocation de messie...

    Réalisé par Robert Awad - 1984 | 27 min

    À propos de l’ONF :
    L’office national du film du Canada est un producteur et distributeur public de films. À travers nos documentaires, fictions et films d'animation, nous racontons le monde d'un point de vue canadien.

    Visionnez plus de 3 000 films gratuits sur ONF.ca http://bit.ly/YThpONF
     

    Abonnez-vous à notre infolettre pour obtenir nos suggestions de films : http://bit.ly/ytnwONF

    Suivez toutes les actualités de l’ONF :

    Facebook: http://bit.ly/ytfbONF

    Twitter: http://bit.ly/yttwONF

     

    ONF


    votre commentaire
  • Ce long métrage documentaire démontre que l'avenir du monde se joue peut-être dans une école primaire du Québec. Alors qu'un enseignant met à l'épreuve une nouvelle méthode pédagogique (Recherche-Action), qui vise à préparer les enfants à relever les défis environnementaux, des élèves d’une classe de 6e année apprennent à cerner, analyser et régler un problème se posant dans leur milieu.

    Réalisé par Fernand Dansereau - 2010 | 90 min

    À propos de l’ONF :
    L’office national du film du Canada est un producteur et distributeur public de films. À travers nos documentaires, fictions et films d'animation, nous racontons le monde d'un point de vue canadien.

    Visionnez plus de 3 000 films gratuits sur ONF.ca http://bit.ly/YThpONF
    Abonnez-vous à notre infolettre pour obtenir nos suggestions de films : http://bit.ly/ytnwONF

    Suivez toutes les actualités de l’ONF :

    Facebook: http://bit.ly/ytfbONF

    Twitter: http://bit.ly/yttwONF

     

    ONF


    votre commentaire
  • Hausser la voix ne sert à rien ! Plus on crie, moins l’enfant comprend. Souvent, lorsqu’un parent crie, ce n’est pas contre l’enfant, c’est parce que lui-même éclate.

    De plus, nous avons tendance à faire écho à l’éducation que nous avons nous-même reçue. Nous répétons de manière inconsciente les mots et les gestes que nos parents avaient envers nous lorsque nous étions plus jeunes et que nous nous faisions disputer.

    Nos neurones miroirs nous jouent un tour et nous faisons du mimétisme avec notre parent.

    Parfois, on peut aussi faire le contraire pour ne pas reproduire le modèle de nos parents ! Mais ceci n’est pas éducatif.

     

    Solution > La chaîne ne peut se rompre que si l’on prend conscience que cette réaction n’était pas la bonne de la part de notre propre parent, et soigner notre enfant intérieur d’une blessure (peur ou humiliation) pas tout à fait guérie.

    La parentalité positive nous oblige ainsi à désapprendre tous ces automatismes et à gérer les situations de façon éducative

    A chaque fois que vous vous surprendrez à sentir cette exaspération qui monte, respirez et rappelez-vous votre histoire.

    Quand on crie, l’enfant a peur, l’amygdale reçoit les impulsions de l’extérieur et déclenche une alarme. Elle envoie des hormones de stress dans tout l’organisme.

    Plus tard, il suffira d’une grosse voix ou d’un cri pour que cette alarme sonne. Lorsqu’on crie trop sur un enfant, son amygdale va se cristalliser et l’enfant se désensibiliser, ou au contraire, sur-réagir et avoir peur au moindre bruit.

    Si un enfant fait une bêtise de l’ordre de la maladresse, au lieu de crier, donnez-lui tout simplement les moyens de se responsabiliser et de réparer.

    Au fond, les enfants adorent réparer. S’ils sont pétrifiés par la peur, par vos cris, ils ne feront pas les choses correctement.

    Posez-vous toujours la question : dans cette situation, qu’est-ce qui va être éducatif pour lui ?

     

    Source : formation en ligne à la parentalité positive par Isabelle Filliozat (weelearn)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique