• Tous ceux qui s’intéressent aux Esprits de la Nature souhaitent pouvoir les percevoir et communiquer avec eux. Comment faire ?

     

    En fait, nous disposons de plusieurs moyens pour cela, tous en rapport avec nos perceptions extrasensorielles.

     

    Passons-les en revue :

    -Le clair ressenti :


    il s’agit de percevoir, au moyen des mains, les corps d’énergie. Contrairement à une idée reçue, chacun possède cette faculté, au moins à l’état latent. A défaut d’être né avec cette perception développée, il est possible, par un entraînement quotidien, de l’éduquer et de la renforcer jusqu’à pouvoir s’en servir facilement. Il est alors possible de « palper » un Esprit de la Nature et de pouvoir déterminer, sa taille et sa forme et de sentir son champ énergétique et la qualité et le rayonnement de celui-ci.

    -le biochamp

    (voir le lien suivant pour la définition et la compréhension de celui-ci :
     

    http://www.esprit-de-la-nature.fr/geobiologie/biochamp-outil-base-t29.html

     

    il permet également de localiser et d’identifier un Esprit de la Nature en conversant avec lui, au moyen de réponses fermées. Le biochamp se dilate pour tout ce qui est positif (y compris la réponse « oui » à une question) et se contracte pour tout ce qui est négatif (y compris la réponse « non » à une question).

     

    Si, par exemple, vous voulez savoir si un Esprit de la Nature est présent dans votre environnement immédiat, formulez une question du type suivant :
    « Est-ce qu’un Esprit de la Nature est présent sur cette parcelle de terrain ? Si oui, je lui demande de bien vouloir venir à cet emplacement. » (Vous désignez alors un endroit précis avec la main).

    Avant de poser votre question, vous avez pris la précaution de localiser, avec la main gauche, la couche de votre biochamp proche de votre corps physique et vous gardez cette main sur cette couche.

    Vous vous mettez à l’emplacement que vous avez indiqué et observez le déplacement de votre biochamp ; s’il se dilate, cela veut dire que la réponse à votre question est positive et qu’il y a donc bien un Esprit de la Nature dans l’espace que vous explorez.

    Pour poursuivre la conversation avec lui, posez-lui une nouvelle question en lui proposant de se déplacer pour répondre. Cette technique peut paraître un peu compliquée de prime abord mais, en réalité, avec un peu d’habitude, elle se révèle assez facile et rapide.

    On peut aussi par convention lui dire de nous pousser en arrière si c'est oui, et de nous tirer en avant si c'est non ....

    -La clairvoyance :
    tout le monde sait de quoi il retourne et je ne m’étendrai donc pas sur cette faculté. Elle suppose l’ouverture du 3ème œil (6ème chakra), ce qui est loin d’être le cas pour la majorité d’entre nous. Sachons toutefois qu’il est possible de développer cette faculté, par exemple, par la pratique régulière du yoga et de la méditation.


    -La télépathie :
    là-encore, il s’agit de quelque chose de connu et qui ne nécessite donc pas d’être expliqué. Je voudrais toutefois attirer l’attention sur le fait que nous disposons tous de cette capacité mais que, pour la plupart d’entre nous, nous n’y prenons pas garde et supposons, à priori, que nous ne la possédons pas. C’est une erreur ! En réalité, lorsque nous faisons taire notre mental et que nous sommes attentifs aux messages qui s’impriment spontanément en nous, nous nous rendons compte que nous recevons des réponses de la part des êtres invisibles à qui nous posons des questions. Et nous sommes alors surpris de la pertinence et de la précision des messages reçus.

    -Les appareils de radiesthésie et de géobiologie (pendule, baguettes) :
    voila qui peut surprendre mais il est très facile de communiquer avec les Esprits de la Nature avec un pendule ou (et) des baguettes. En fait, cette méthode se rapproche de celle du biochamp.
    On peut, en effet, utiliser le même protocole : pour une réponse « oui », le pendule va girer, dans le sens dextrogyre (ou les baguettes se croiser).
    L’instrument n’étant qu’un amplificateur de notre ressenti, il n’est pas étonnant qu’il réagisse...Plus simplement, la réponse est aussi obtenue directement sans proposer un déplacement à l’Esprit de la Nature. Pour ceux qui n’ont jamais essayé, je leur conseille d’en faire l’expérience, ils seront étonnés (voire sidérés) d’obtenir si facilement des résultats. Quand on a pu ainsi engager une conversation avec un Esprit de la Nature, il est souhaitable, en lui demandant la permission, d’essayer de le ressentir avec les mains ; on perçoit alors une sorte de résistance au toucher (densité), des picotements agréables au creux des mains et une sorte d’euphorie spontanée ; c’est assez grisant. On peut suivre ses contours et donc en délimiter le volume et discerner l’intensité de son rayonnement.

    -Autres moyens :
    il y a évidemment d’autres moyens comme la claire audience (capacité d’entendre des sons), la claire olfaction (capacité de l’odorat), le recours aux chakras, ...mais ils sont plus marginaux. Les moyens que je viens de présenter peuvent d’ailleurs être combinés, notamment lorsque l’on recherche une confirmation (mais attention à garder la neutralité nécessaire).

    Communiquer avec les arbres 

    vous pouvez dans un premier temps vous appliquer à ressentir le champ vital de l'arbre de taille variable de 1 à 3 mètre pour un jeune arbre à 15 à 20 m pour certains arbres vénérables...

    En trouvant cette "limite" pour vous mettez en contact et demandez si vous pouvez approcher de l'arbre. le faune (pas toujours présent surtout chez les jeunes arbres)

    Ou moins connu, l'esprit féminin, qui lui, est déja présent dans la graine et reste présent même dans une poutre vieille de plusieurs centaines d'années

    Vous pouvez aussi discuter avec des esprits de la nature pouvant être plus ou moins liés à l'arbre...

    Généralement, s'il souhaite le contact, vous allez ressentir une variation du champ de l'arbre qui va vous englober dans son biochamp.

    Après vous pouvez discuter avec l'esprit masculin de l'arbre :
     

    Le clair ressenti :
    il s'agit de percevoir, au moyen des mains, les corps d'énergie. Contrairement à une idée reçue, chacun possède cette faculté, au moins à l'état latent. A défaut d'être né avec cette perception développée, il est possible, par un entraînement quotidien, de l'éduquer et de la renforcer jusqu'à pouvoir s'en servir facilement. Il est alors possible de « palper » un Esprit de la Nature et de pouvoir déterminer, sa taille et sa forme et de sentir son champ énergétique et la qualité et le rayonnement de celui-ci.

    le biochamp
    (voir le lien suivant pour la définition et la compréhension de celui-ci) :
    http://www.esprit-de-la-nature.fr/geobiologie/biochamp-outil-base-t29.html) :
    il permet également de localiser et d'identifier un Esprit de la Nature en conversant avec lui, au moyen de réponses fermées. Le biochamp se dilate pour tout ce qui est positif (y compris la réponse « oui » à une question) et se contracte pour tout ce qui est négatif (y compris la réponse « non » à une question).
    Si, par exemple, vous voulez savoir si un Esprit de la Nature est présent dans votre environnement immédiat, formulez une question du type suivant :
    « Est-ce qu'un Esprit de la Nature est présent sur cette parcelle de terrain ?

    Si oui, je lui demande de bien vouloir venir à cet emplacement. » (Vous désignez alors un endroit précis avec la main). Avant de poser votre question, vous avez pris la précaution de localiser, avec la main gauche, la couche de votre biochamp proche de votre corps physique et vous gardez cette main sur cette couche.

    Vous vous mettez à l'emplacement que vous avez indiqué et observez le déplacement de votre biochamp ; s'il se dilate, cela veut dire que la réponse à votre question est positive et qu'il y a donc bien un Esprit de la Nature dans l'espace que vous explorez.

    Pour poursuivre la conversation avec lui, posez-lui une nouvelle question en lui proposant de se déplacer pour répondre. Cette technique peut paraître un peu compliquée de prime abord mais, en réalité, avec un peu d'habitude, elle se révèle assez facile et rapide.

    ♥♥♥

    Chacun de nous devrait entretenir une relation avec la nature et l'énergie des arbres.
    Pour comprendre l'aide que le contact avec les arbres peut nous donner,il faut poser un nouveau regard et prendre contact avec lui.

    Les arbres nous émeuvent  par leur beauté, leur majesté, leur force. Il ne suffit pas
    seulement de les contempler, imaginons les comme un être vivant. Et
    essayons de rentrer en contact avec eux.

    La rencontre avec l'énergie de l'arbre
    va nous permettre une rencontre avec soi.

    Chaque arbre comme chaque être humain possède un champ énergétique.

    Ce champ énergétique peut nous irradier lorsque vous vous approchez près de lui.L'échange avec un arbre est important, choisissez un arbre qui vous attire, par sa forme, sa majesté, sa puissance, regardez de plus prés ses feuilles, ses couleurs, ses fruits, la puissance de son tronc.

     L'arbre peut agir sur votre état de santé, sur votre état de bien être, il vous aide à retrouver le calme, un état de joie ou de sérénité.

    Gardez cette image....Libérez vous de vos tensions. Le contact avec la forêt vous procure de la joie et un profond sentiment de plénitude. L'arbre est vivant...

    Vous pouvez établir un contact avec l'arbre de votre choix.
    Blog de roselyne : Humanité, Nature, Amour et lumière, Communiquer avec les arbres et les esprits de la natureL'énergie de l'arbre devient
    votre médecin... Votre ami...
    Il peut vous guérir de vos maux, de votre mal être...
    Choisissez votre arbre... Parlez à votre arbre.
    c'est votre ami.
    UTILISEZ LES CINQ SENS...

    Le pouvoir énergétique de l'arbre
    vous aidera dans votre transformation.
    L'arbre est un symbole de puissance par sa verticalité, signe de sa liaison terre ciel.

    Les arbres sont comme nous des êtres cosmo-telluriques.

     Ou est-ce l'humain qui est comme les arbres... ?

     Ils ont les racines bien ancrées
    dans la terre, et les branches et feuilles dans l'air, dans le ciel.
    Ils sont des traits d'union entre le monde de là-haut, et le monde d'en bas.

     Ils se nourrissent des radiations de la terre, et des radiations
    cosmiques. Tout comme nous, ils apprécient l'eau qui leur permet de croître, et le feu (soleil) qui participe à leur vie.

    Certains arbres rayonnent plus fort et plus loin que d'autres. Cela dépend de leur vitalité, de leur emplacement sur le sol et de leur espèce (un chêne vibre plus fort qu'un sureau par exemple). Ce genre d'arbre est appelé arbre-maître ou arbre-totem.

    Tout comme un être humain, un arbre possède des corps subtils. Pour un arbre, ce qui est accessible à nous, communs du mortel, c'est son corps physique (le tronc, les branches et les feuilles), son corps éthérique, proche du
    tronc, et son corps astral.

    Comment se recharger :

    Voici deux méthodes classiques décrites dans de nombreux livres :
    *
    Se mettre dos contre le tronc de l'arbre que vous avez choisi. Une main
    vient contre votre sacrum (bas du dos) et en contact avec l'arbre,
    l'autre vient en contact sur votre plexus solaire. Au bout de 5
    minutes, alternez les mains, pour respecter le principe de la polarité
    de votre corps. L'idéal est d'avoir l'arrière de la tête contre le
    tronc et les pieds enlacés dans les racines (si c'est possible). Temps
    de recharge environ 10 minutes au total. Pour être discret en ville, on
    peut varier la méthode en s'asseyant avec un livre dans les mains et le
    dos contre l'arbre.


    * Autre méthode : Se tenir debout contre le
    tronc d'arbre et l'enlacer dans vos bras. Essayer d'avoir le plexus
    solaire et le troisième oeil (entre front et partie supérieure du nez)
    en contact avec le tronc et bien enrouler vos bras autour du tronc, et
    si possible les pieds dans les racines. Temps de recharge : environ 10
    minutes aussi.

    La méthode du sourcier


    C'est une sorte de dialogue avec l'arbre. On lui demande son autorisation, d'une manière !

    Repérer le corps subtil le plus éloigné du tronc (corps astral). Faire un pas
    en avant dans cette couche énergétique de l'arbre. Soyez détendu.
     

    Fermez les yeux, bras le long du corps et demandez à l'arbre, de voix
    haute ou mentalement : "Peux-tu sentir mes vibrations ?" Après quelques
    secondes, si vous vous sentez légèrement perdre l'équilibre vers
    l'avant, cela veut dire qu'il vous a répondu par un "Oui".
    Avancez lors à environ 5 m de son tronc.

    Soyez détendu. Fermez les yeux, bras
    le long du corps et demandez à l'arbre, de voix haute ou mentalement :
    "Peux-tu me donner de l'énergie ?" Après quelques secondes, si vous
    vous sentez légèrement perdre l'équilibre vers l'avant, cela veut dire
    qu'il vous a répondu par un "Oui".
     

     

    Avancez alors à 1 m de son tronc
    et tournez lui le dos. Fermez les yeux, bras le long du corps et
    demandez à l'arbre, de voix haute ou mentalement :

     

    "Donne-moi l'énergie dont j'ai besoin et relâche moi quand c'est terminé".

     

    Après quelques secondes, si vous vous sentez légèrement perdre l'équilibre vers l'avant, cela veut dire que le transfert d'énergie est terminé.

    Pour certaines personnes bien déchargées d'énergie, cela peut durer des
    minutes au lieu de secondes. Temps de recharge : en général de 20
    secondes à 2 minutes.
     

     

    Après, n'oubliez pas de remercier ce grand-père qui vous a fait la grâce de vous donner de son énergie.

    Vous lui touchez le tronc et lui dites merci.
     

    Quelques recommandations :
     

    Ne choisissez pas un tout petit arbre, mais un gros et grand arbre, un arbre-maître.
     

    De préférence, ne soyez pas côté sud.
     

    Ne choisissez pas un arbre malade, car là, c'est lui qui a besoin de notre aide.
     

    Je ne vous demande pas de me croire sur parole. Si vous avez la curiosité, essayez la méthode de recharge du sourcier.

     

    Source

    http://fleurdevie57.jimdo.com/les-esprits-de-la-nature/

     

    Géobiologie quantique - Le biochamp

     Présentation rapide du biochamp ( reflexe énergétique du corps permettant de qualifier les polarités énergétiques)

    Plus d'informations sur http://www.esprit-de-la-nature.fr/geo...

     

    ou http://www.geobiologie.me

     

    Création Jean-Pierre Martinez

     Martinez Jean-Pierre - Géobiologie, évolution de conscience, c

     

     


    votre commentaire
  •  

    Apprenez comment prendre dans vos bras un arbre pour sentir

     

    son énergie et vous ressourcez..

     

    Connecte la Terre


    votre commentaire
  • Anne Sibran, écrivaine, raconte une initiation, comme un dialogue avec le monde, ce moment où un enfant est donné à la forêt amazonienne. Lorsqu'il est rendu à son peuple par la forêt, doté de dons, il est prêt à devenir chaman. Anne Sibran raconte un peuple et son puissant lien au vivant.

     

    Une rencontre d'Anne Sibran 

     Une rencontre d'Anne Sibran Crédits : Anne Sibran

     

    Dans Paso Doble :

     

    Anne Sibran, scénariste, auteure jeunesse, auteure de pièces radiophoniques et écrivaine pour Enfance d’un chaman aux éditions Gallimard haute enfance.

     

    Le chaman me voyait toujours écrire, noter des choses dans mon carnet. Lui ne sait ni lire ni écrire, pour lui, l’écriture est de l’ordre de l’humiliation : dans le système équatorien, les gens qui ne savent pas lire ne sont pas respectés. Il me dit : « que mets-tu dans tes carnets ? » et comme il le dit fort, comme pour s’excuser, il me dit encore : « je n’ai pas les yeux pour le livre » et je lui réponds « si tu n’as pas les yeux pour le livre, moi je n’ai pas les yeux pour la forêt ».

     

    Résumé de l'éditeur

    «La plante t'envoie parfois le tigre. Il est comme toi, jeune et fougueux, maladroit, la patte large, percluse de griffes. Il saute sur ta poitrine et ton corps s'alourdit. Ton souffle s'éteint presque, tandis qu'il t'emporte, les yeux larges, les babines retroussées.
    Tu chasses avec lui. Tu t'embusques. À la nuit, ta prunelle s'élargit et la voix qui s'échappe rugissant de ta gorge résonne si loin que tu t'arrêtes parfois, te retournes... et ne trouves que toi. Cette empreinte ronde sur le sable de la berge. Ce sang lapé comme un lait chaud. Cette dent vivante, impatiente de percer. Que toi, l'enfant tigre.»
    Mêlant le fantastique à la réalité d'aujourd'hui, ce roman chamanique étourdissant est porteur d'une spiritualité immédiate et profonde.

     

    Une forêt en Guyane française 

    Une forêt en Guyane française Crédits : Biosphoto / Quentin Martinez - AFP

     Le guérisseur soigne avec ses chants, j’ai appris la langue quechua pour comprendre intrasèquement ce qui était dit lors de ce chant de guérison. Le chant du chaman a une vertu à la fois de guérison du coeur mais aussi de l’âme parce qu’elle clame ce lien encore intact entre l’Homme et la forêt.

     Tout est encore possible pour la forêt amazonienne mais il y a cette menace, ce vis à vis terrifiant qu’est le pétrole, l’antithèse absolue, une vision mercantile de la forêt, aucune communication entre la forêt et le vivant, une prédation...

     

    Broméliaceae dans la Forêt atlantique au BrésilBroméliaceae dans la Forêt atlantique au Brésil Crédits : Biosphoto / Michel Gunther - AFP

     Ce qui est extraordinaire quand on dort dans une forêt c’est que tout le monde s’écoute, le prochain qui va prendre la parole ne va jamais couper celle de celui qui le précède, il y a une attention mutuelle qui fait qu’on a vraiment la sensation d’écouter une symphonie.

     

     

    Paso doble, le grand entretien de l'actualité culturelle par Tewfik Hakem

    du lundi au vendredi de 6h05 à 6h25

    votre commentaire
  • Dans quelques jours, le Printemps sera là !

    Déjà, dans les champs et les jardins, les fleurs s'ouvrent ! De petits bourgeons apparaissent sur les branches !

     

    La nature se réveille et se métamorphose, telle la larve sortant du cocon pour se transformer en un beau papillon! L'homme aussi se réveille de ce long hiver et se transforme, retrouvant vitalité et énergie!

    Prenons soin de la nature et de nous-même afin de passer un beau et bon Printemps

     

     


    votre commentaire
  •  Blog de roselyne : Humanité, Nature,  Amour et lumière, Je parle aux arbres et ils me répondent ! 

    "Je suis encore sous le choc ! Tout à l’heure, j’avais décidé de reprendre la pratique du channeling de manière à obtenir un message de la Nature que je pourrais prendre en note au fur et à mesure.

     

    Je n’attendais rien de particulier et j’étais assise tranquillement sur un muret du jardin lorsque soudain j’ai senti une puissante présence invisible, à ma droite. L’ « être » qui se tenait à mes côtés dégageait une énergie considérable et mon corps tout entier n’était que frissons. J’ai tout à coup senti le besoin impérieux de noter les mots et les phrases que j’entendais et que je vous livre ici.
     

     

    C’est une sorte de réquisitoire contre la bêtise, notre bêtise à nous les hommes qui nous comportons comme les maîtres absolus du monde, alors que nous ne sommes que des petites créatures verticales prétentieuses (c’est mon avis et bien entendu je m’inclus dedans !). Je vous laisse découvrir ce message qui semble-t-il provient du grand Esprit de la Nature. Celui-ci parle au nom des arbres:
     

    « Les humains s’agitent et courent dans tous les sens. Nous restons immobiles, nul besoin de bouger. Nous tendons nos sens vers le Ciel, vers le Créateur, toujours plus haut !
     

    Vous pensez « horizontal », nous pensons « vertical ». Nos racines sont dans la Terre, nos feuilles et nos branches sont une ode permanente à Dieu. Nous tendons nos « bras » vers Dieu. Nous sommes en accord. Moins immobiles qu’une pierre, mais plus statiques qu’un animal, nous sommes là où nous devons être, sur notre propre chemin avec notre propre quête. Nos visions sont différentes mais aussi semblables. Vous pensez, nous pensons, vous êtes, nous sommes. Vous êtes Dieu, nous sommes Dieu. Aimez-nous et respectez-nous. Nous souffrons parfois, nous crions mais vous ne nous entendez pas. L’oiseau sait car il est proche de nous.
     

    Pourquoi faites-vous tant de bruit ? Pourquoi vous imposez-vous ?
     

    Nous sommes la Vie, comme vous !
     

    Faites silence, arrêtez-vous un instant, regardez-nous, réfléchissez et méditez.

    Le Grand Esprit de la Nature.

      

    Extrait du livre "Je parle aux arbres...et ils me répondent",par V et M-H CHEPPE-DOURTE , Editions F Lanore (Paris), avril 2012

     

     

    Source et écouter en audio :

     

    http://www.choix-realite.org/5984/je-parle-aux-arbres-et-ils-me-repondent

     

    Le livre sur Amazon

     

    http://www.amazon.fr/parle-aux-arbres-ils-r%C3%A9pondent/dp/2851576739


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique