• Lien de l'image

     

    Afficher l'image d'origine


     

    Le journaliste et homme de télévision Pierre Tchernia est décédé ce samedi 8 octobre, à l'âge de 88 ans. Co-scénariste de plusieurs films d'animation Astérix et Obélix, il avait également réalisé Le Viager ou encore Les Gaspards.

     

    La jeune génération se souvient de lui aux côtés d'Arthur dans Les Enfants de la Télé, les plus cinéphiles ont encore en tête l'émission culte Monsieur Cinéma, tout le monde connait la voix du narrateur des aventures de Astérix et Obélix (version animée)...

    Pierre Tchernia nous a quittés ce samedi 8 octobre 2016. Il avait 88 ans.

     

    Suite de l'article et diaporama

     

    http://www.allocine.fr/diaporamas/cinema/diaporama-18656630/

     

    Pierre Tchernia en cinq films inoubliables - Le Figaro

     

    Le Voyageur Imprudent

    Télé film entier en français

     

     

    Téléfilm de Pierre Tchernia de 1982 inspiré du Roman de Science Fiction de René Barjavel - sur le thème du voyage dans le temps. Avec Thierry Lhermitte : Pierre Saint-Menoux. Anne Caudry : Annette Essaillon. Jean-Marc Thibault : Noël Essaillon

     


    votre commentaire
  • Mohamed Ali, la légende de la boxe, est mort

    Mohamed Ali est mort vendredi 3 juin à Phoenix à l'âge de 74 ans, après un long combat avec la maladie de Parkinson. Né Cassius Marcellus Clay Jr, le boxeur américain reste le plus célèbre de l'histoire. Sa légende s'est construite aussi bien avec ses poings qu'avec son incroyable charisme. "I am the greatest", lançait non sans emphase le petit-fils d'esclave.

     

    L'une de ses dernières apparitions publiques, en juillet 2012 lors de la cérémonie d'ouverture des jeux Olympiques de Londres, avait montré au monde que l'ancien triple champion des poids lourds, rongé par la maladie, était entré dans le dernier round de son ultime combat.

     

    Mais cette image de vieillard presque paralysé n'effacera jamais la personnalité hors norme du boxeur couronné "Sportif du siècle" par Sports Illustrated et la BBC en 1999, un homme aux multiples vies, marié à quatre reprises et père de sept enfants, dont une fille, Laila, qui suivra ses pas dans la boxe.

    Combat contre l'ordre établi

    Autant que le boxeur doté de dons uniques, d'une technique très pure, d'une étonnante mobilité et d'un punch au-dessus de la moyenne, l'histoire retiendra l'homme qui a bouleversé les conventions sur et en dehors du ring, avec son rare sens de la formule, son instinct de grand communicateur, son goût pour la provocation et son combat permanent contre l'ordre établi.

     

    C'est pour se venger d'un gamin qui lui a volé son vélo que ce petit-fils d'esclave, né le 17 janvier 1942 à Louisville dans le Kentucky, apprend la boxe. Très vite, c'est la gloire. A 18 ans, il est champion olympique à Rome.

     

    Sitôt professionnel, Cassius Clay entame son auto-promotion à coup de formules dont la plus fameuse:

    Je vole comme un papillon, je pique comme une abeille, je suis le plus grand".

    Une providence pour les médias.

    Changement de nom

    A 22 ans, il est champion du monde aux dépens du redoutable Sonny Liston. Le lendemain, il décide de changer de nom et se fait appeler Cassius X en l'honneur du leader des "Black Muslims", Malcolm X. Un mois plus tard, il se convertit à l'Islam et prend le nom de Mohamed Ali.

     

    Grâce à son style unique, les bras souvent ballants le long du corps, il conservera son titre mondial jusqu'en 1967, date à laquelle il refuse d'aller faire la guerre au Vietnam. Il échappe à la prison mais est interdit de ring, vilipendé par une majorité de l'opinion publique américaine mais tenu par d'autres comme un pilier de la contre-culture et un champion de la cause des noirs qui se battent alors pour l'égalité des droits.

     

    Ali est gracié en 1971 mais sa suspension lui a volé trois belles années de carrière dans la pleine force de l'âge. Il remet très vite les gants et, dans ce que beaucoup avec lui qualifient de "combat du siècle", il s'incline aux points face au battant qu'est Joe Frazier, le 8 mars 1971 au Madison Square Garden de New York. Pour la première fois de sa carrière, Ali va au tapis.

     

    Quarante plus tard, quand Frazier sera mis en terre après une bataille contre le cancer, Ali sera là, malgré la maladie.

    La "bataille dans la jungle"

    Ali prend sa revanche sur Frazier début 1974 et, le 30 octobre 1974, dans la mémorable "bataille dans la jungle" ("rumble in the jungle") à Kinshasa, au Zaïre, il mystifie devant près de 100.000 spectateurs le surpuissant George Foreman (KO, 8e) pour reconquérir le titre de champion des lourds.

     

    Vainqueur notamment d'une belle inoubliable (KO, 13e) face à Frazier en 1975 à Manille, il conservera sa couronne jusqu'en 1978, où il est battu par Leon Spinks.

     

    Fait unique, Ali récupère le titre mondial pour la troisième fois face à ce même Spinks, sept mois plus tard, aux points.

     

    Retraité en 1979, il est contraint de remettre les gants deux ans plus tard, à 39 ans, faute d'avoir su gérer sa fortune.

    C'est le combat de trop. En octobre 1981, il est tristement humilié par son compatriote Larry Holmes, trop fort pour lui (abandon 11e reprise). Ali n'est plus le plus grand mais il s'entête. En décembre de la même année, une défaite face à Trevor Berbick sera toutefois son dernier combat.

    56 victoires en 61 combats

    Après 56 victoires en 61 combats, dont 22 en championnats du monde et 37 avant la limite, Ali raccroche les gants. Il a poussé trop loin sa carrière: très vite, les premiers effets de la maladie de Parkinson se manifestent.

     

    En 1996 aux jeux Olympiques du centenaire, à Atlanta, c'est un homme tremblotant mais irradiant que le monde regarde avec émotion allumer la vasque olympique. Dans cette grande ville du sud des Etats-Unis où trente ans plus tôt la ségrégation persistait, il reçoit une deuxième médaille d'or.

     

    Jeune homme, il avait jeté dans la rivière Ohio celle remportée à Rome en 1960, après avoir été refusé dans un restaurant "réservé aux blancs".

    L'Obs

     
    L'Obs

    http://tempsreel.nouvelobs.com/

     

    Mohamed Ali était The Greatest" : l'hommage de Barack Obama

     

    http://tempsreel.nouvelobs.com/sport/20160604.OBS1907/mohamed-ali-etait-the-greatest-l-hommage-de-barack-obama.html

     

    Voici les derniers portraits de Mohamed Ali,  réalisé trois mois avant la mort du boxeur. Le photographe raconte

    Le visage apparaît marqué par les années et la maladie, mais il a conservé toute sa puissance et sa dignité. Mohamed Ali, qui s'est éteint le 3 juin à l'âge de 74 ans, s'était prêté en mars dernier à une dernière séance photo dans sa maison de Phoenix, en Arizona.

     

    http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/23716-ali-photo-voici-derniers-portraits-mohamed-realise-trois.html

     

    Citation

    "Il (Dieu) m'a donné la maladie de Parkinson pour me montrer que je n'étais qu'un homme comme les autres, que j'avais des faiblesses, comme tout le monde. C'est tout ce que je suis: un homme." -- au cours d'une interview en 1987.

     

     

     L'info en dessin : portrait de la légende de la boxe Mohamed Ali

     

    Un homme qui a "secoué le monde"

    et "s'est battu pour ce qui était juste".

     

    Chacun de ses combats,

    était une lettre ouverte aux damnés de la terre ...

     


    votre commentaire
  • Siné, le 9 septembre 2008.

    La page Facebook officielle de Siné Mensuel annonce que le caricaturiste français Maurice Sinet, plus connu sous le nom de Siné, est mort jeudi 5 mai au matin « à l’hôpital Bichat des suites d’une opération »

     

    « Il devait subir cette nuit une grave opération du poumon », a appris à l’Agence France-Presse (AFP) l’avocat de la famille, Dominique Tricaud. « Mais même gravement malade il avait encore dessiné lui-même la dernière couverture de Siné Mensuel », a-t-il ajouté.

     

    Mercredi, Siné s’exprimait sur le site de Siné Mensuel à propos de sa maladie dans une tribune intitulée « Ça m’énerve grave » :

     « Depuis quelque temps, vous avez dû remarquer que je ne nageais pas dans une joie de vivre dionysiaque ni dans un optimisme à tous crins, ce qui est pourtant mon penchant habituel. Je ne pense, depuis quelque temps, qu’à ma disparition prochaine, sinon imminente, et sens la mort qui rôde et fouine sans arrêt autour de moi comme un cochon truffier. (…) C’est horriblement chiant de ne penser obsessionnellement qu’à sa mort qui approche, à ses futures obsèques et au chagrin de ses proches. »
    Article complet

     

    http://www.lemonde.fr/culture/article/2016/05/05/le-caricaturiste-sine-est-mort-a-l-age-de-87-ans_4914318_3246.html


    votre commentaire
  • Le chroniqueur gastronomique Jean-Pierre Coffe, célèbre pour ses coups de gueule contre la malbouffe, est mort à l'âge de 78 ans.

    Jean-Pierre Coffe est mort à l'âge de 78 ans

    Jean-Pierre Coffe est mort à l'âge de 78 ans. (Sipa)

     Il avait fêté ses 78 ans la semaine dernière. Le chroniqueur gastronomique Jean-Pierre Coffe, célèbre pour ses coups de gueule contre la malbouffe, est décédé. Selon plusieurs médias, il s'est éteint dans la nuit de lundi à mardi dans sa maison de Lanneray, en Eure-et-Loir dans des circonstances qui n'ont pas été divulguées.

     

    La suite

    http://www.lejdd.fr/Medias/Jean-Pierre-Coffe-chroniqueur-gastronomique-et-anti-malbouffe-est-mort-779081

     

     

     Ses amis de la télé lui rendent hommage

    (vidéo)

    http://www.programme-tv.net/news/tv/82723-deces-de-jean-pierre-coffe-ses-amis-de-la-tele-lui-rendent-hommage-video/

     

    Condoléances à ses proches


    votre commentaire
  •  Ma voix est loin d'égaler l'artiste qui a chanté ce morceau, mais je vous partage,  en tant que mon modeste hommage à toutes mes soeurs de coeur, mes amies,

    et aussi pour mes amis très masculins,

     qui ont aussi un côté féminin, à développer ou à accepter, en tout cas, à traiter avec "amour" 

     

    Elle


    a la peau couleur du soleil

    Elle a le secret des abeilles
    Elle sait comment faire des enfants
    Elle, c'est un avion blanc dans le ciel
    Elle a déjà brûlé ses ailes
    Elle est née dans un ouragan

    Elle, je l'ai croquée comme une pomme
    Elle n'en veut parler à personne
    Elle a les yeux de l'océan
    Elle, moitié Venise et moitié Rome
    Elle a déjà aimé des hommes
    Elle a le cœur comme un diamant

    Elle, c'est un loup, une tourterelle
    C'est un animal étonnant
    Elle moitié velours, moitié dentelle
    Toujours cruelle et cependant
    C'est une lady lady elle
    C'est une femme tout simplement

    Elle, je connais ses chapeaux de paille
    Elle a grandi à la campagne
    Elle a le sourire de ces gens
    Elle, en toutes ces soirées de ville
    Elle a le feeling et le style
    Elle fait tout ça naturellement

    Elle, c'est un loup, une tourterelle
    C'est un animal étonnant
    Elle moitié velours, moitié dentelle
    Toujours cruelle et cependant
    C'est une lady lady elle
    C'est une femme tout simplement

    Elle a la peau couleur du soleil
    Elle a des larmes au goût de miel
    Elle pleure comme pleure les enfants
    Elle, c'est le plus violent des poèmes
    Elle n'a pas peur de dire je t'aime
    Elle fait l'amour exclusivement

    Elle, c'est un loup, une tourterelle
    C'est un animal étonnant
    Elle moitié velours, moitié dentelle
    Toujours cruelle et cependant
    C'est une lady lady elle
    C'est une femme tout simplement

     

    Sources : Didier Barbelivien
     

    http://www.barbelivien.com/


    Ma voix n'a rien à voir avec la sienne, mais mon coeur est sincère.

    Un hommage à toutes les femmes

     

    roda8358


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique