• René Angélil, en septembre 1999.

    • L’époux et imprésario de Céline Dion, René Angélil, est mort jeudi 14 janvier à son domicile de Las Vegas dans le Nevada, des suites d’un cancer. Il avait 73 ans.
    • Né en janvier 1942 à Montréal (Canada) dans une famille libano-syrienne, il avait commencé comme chanteur dans un groupe yé-yé, les Baronets, dans la première moitié des années 1960.

     

    En savoir plus sur

    http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2016/01/14/rene-angelil-le-mari-et-impresario-de-celine-dion-est-mort_4847698_3382.html#kEwcej5TAfXKTkdB.99


    2 commentaires
  •  Description de cette image, également commentée ci-aprèsDavid Bowie, nom de scène de David Robert Jones, né le 8 janvier 1947 à Londres, dans le quartier de Brixton, et mort le 10 janvier 20161 à New York2, est un chanteur, compositeur, producteur de disques et acteur britannique.

     

    Durant plus de cinq décennies d'une carrière marquée par des changements fréquents de style, une réinvention permanente de son personnage et de ses approches musicales, il s'est imposé comme un des artistes musicaux les plus originaux, les plus importants et novateurs de la musique pop et rock, au point que de très nombreux artistes se sont réclamés de son influence. Il a vendu plus de 140 millions d'albums dans le monde3.

     

    Après des débuts hésitants entre folk et variété, dans la deuxième moitié des années 1960, et un détour par le mime, il se fait connaître du public, en juillet 1969, lorsque son titre Space Oddity entre dans le top five des meilleurs ventes au Royaume-Uni.

     

    Mais c'est trois ans plus tard, en 1972, que Bowie devient réellement une vedette par l'intermédiaire de son alter ego décadent, Ziggy Stardust. Il s'impose alors avec un glam rock sophistiqué et apocalyptique et des spectacles flamboyants. À cette époque, il produit et collabore aussi aux carrières solo de Lou Reed et d'Iggy Pop.

     

    Pendant le reste de la décennie, il s'intéresse aux musiques noires (soul, funk et disco) et à la musique électronique émergente, et crée des mélanges nouveaux notamment avec la complicité du producteur et musicien Brian Eno. Dans les années 1980, devenu une vedette grand public, il remplit les stades avec une pop efficace, mais finit la décennie avec un revirement complet, en s'associant au groupe de garage rock, Tin Machine.

    Dans les années 1990, il retourne à un style plus expérimental intégrant les influences de musiques contemporaines telles la techno et la drum and bass.

     

    Il est intronisé au Rock and Roll Hall of Fame en 19964.

     

    Absent de la scène musicale à partir de 2004, David Bowie ne fait plus de tournées depuis le « Reality Tour » de 2003-04, et sa dernière prestation sur scène remonte à 2006. Son dernier album studio, Blackstar, sort en France le 8 janvier 2016.

     

    En 2004, Rolling Stone le place en 39e place de son Top 100 des « Meilleurs artistes de tous les temps », et 23e de sa liste des « Meilleurs Chanteurs de tous les temps ».

     

    Au cinéma, il a joué dans un certain nombre de films de divers genres : drame historique, science-fiction, thriller gothique, film pour enfants. Son fils Duncan Jones est réalisateur de films.

     

    Amateur d'art contemporain, Bowie collectionne les œuvres, entre autres, de Peter Howson et de Derek Boshier.

     

    Sur Wiki :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/David_Bowie

      Tony Visconti a notamment produit le dernier album du chanteur disparu, Blackstar.

    Ami et producteur de l'icône rock britannique, décédée ce dimanche à l'âge de 69 ans, Tony Visconti a exprimé son émotion sur les réseaux sociaux après l'annonce de sa disparition.

    Tony Visconti connaissait David Bowie depuis de nombreuses années. Il était son ami mais aussi son producteur historique. Il a produit pas moins de dix albums de l'artiste, notamment Space Oddity (1969), Heroes (1977), Lodger (1979), Heathen (2002) ou encore Blackstar, dernier album sorti mondialement le 8 janvier 2016, date du soixante-neuvième anniversaire de David Bowie.

    C'est donc avec beaucoup d'émotions que Tony Visconti a réagit sur Facebook après l'annonce de la disparition de l'icône rock britannique, décédé des suites d'un cancer à l'âge de 69 ans.

    «Je savais depuis un an que c'était ainsi que ça se passerait. Je n'y étais, cependant, pas préparé», a-t-il écrit. «Sa mort n'est pas différente de sa vie, une œuvre d'art». Avant de conclure par: «Il a fait Blackstar pour nous, c'est son cadeau d'adieu.»

    https://youtu.be/kszLwBaC4Sw

     

     Source :

    http://www.lefigaro.fr/

     

    10 morceaux immortels

    http://www.lefigaro.fr/musique/2016/01/11/03006-20160111ARTFIG00106-david-bowie-en-dix-morceaux-immortels.php


    2 commentaires
  •  Michel Galabru à Ramatuelle, en août 2009.

    Le comédien Michel Galabru est mort. Il avait 93 ans. Il s'est éteint ce lundi matin dans son sommeil.

    Il était célèbre pour des dizaines de films et de pièces de théâtre.

    Au début du mois de novembre dernier, endeuillé par le décès de son épouse Claude et par celui de son frère Marc, le comédien a préféré annuler jusqu'à fin janvier les deux spectacles qu'il devait jouer.

    L'acteur devait jouer Cancre, un texte autobiographique dans lequel il revenait avec humour sur sa carrière et notamment Louis Jouvet qui fut son professeur au Conservatoire.

     

    http://www.lefigaro.fr/

     

     

    Les hommages se sont multipliés lundi 4 janvier après l’annonce de la disparition de Michel Galabru, comédien français mort dans son sommeil à l’âge de 93 ans.

    L’ancien président du Festival de Cannes Gilles Jacob a élevé l’acteur au panthéon des grandes figures comiques françaises : Louis de Funès, Bourvil ou Raimu.

     

    Article complet :

    http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2016/01/04/l-hommage-a-michel-galabru-un-francais-moyen-de-grande-qualite_4841531_3382.html

     

    Ces scènes cultes de Michel Galabru


    http://www.huffingtonpost.fr/

     

    Lien France Culture

    Né en 1922, Michel Galabru passe une grande partie de son enfance au Maroc, où travaille son père, ingénieur des Ponts et chaussées, puis dans l'Hérault.
     

    D'abord tenté par le football, son admiration pour Sacha Guitry le pousse finalement sur les planches. Il se forme au Conservatoire, à Paris, puis est engagé à la Comédie Française en 1950.
     

    A partir de là, il fera du théâtre toute sa vie, et très vite du cinéma et tourne à ses débuts avec Marcel Pagnol ou Marc Allègret.
     

    Des années 1950 à nos jours s'enchaîneront ensuite de très nombreuses comédies : la série du "Gendarme de Saint-Tropez", de Jean Girault (à partir de 1964), "Le Petit Baigneur", de Robert Dhéry (1968), "Papy fait de la résistance", de Jean-Marie Poiré (1983) et plusieurs films d'Edouard Molinaro ou Georges Lautner.
     

    Mais dans sa filmographie de près de 200 long-métrages, le comédien a croisé également des réalisateurs plus "sérieux", Jean Luc Godard, André Cayatte, Alain Corneau, Costa-Gavras ou Bertrand Blier.

     

    http://www.franceculture.fr/2016-01-04-le-comedien-michel-galabru-est-mort#xtor=EPR-32280591

    /michel-galabru-est-mort-l-hommage-a-michel-galabru-un-francais-moyen-d-a119725450nce Culture

     


    votre commentaire
  • VIDEOS. Michel Delpech, vaincu par le cancer, laisse une multitude de tubes

    Il se disait guéri. Il a rechuté. Jusqu’à sombrer. Michel Delpech est mort samedi à l’âge de 69 ans, après plus de deux années à lutter, avec un courage et une résistance physique qui forçaient l’admiration de ses proches, contre un cancer de la langue et de la gorge provoqué par des années de cigarettes. Pourtant, en novembre dernier, il s’était cru tiré d’affaire, presque sauvé, « même s’il faut toujours attendre cinq ans pour en être totalement certain », nous confiait-il alors. Il n’a pas eu tout ce temps.


    Il voulait rechanter, s’y entraînait, même si la maladie avait entamé son élocution. « Par chance, mes cordes vocales ont été totalement épargnées », nous expliquait-il alors, rassuré, rassurant. On s’en réjouissait. Parce que l’on était toujours content d’entendre Michel Delpech, qui chantait pour nous, parlait de nous, racontait nos vies, celles de nos parents. Enfants, on ne comprenait pas tout mais on chantait à tue-tête « On dirait qu’ça t’gêne de marcher dans la boue », sans tout capter de ce morceau sur l’opposition entre Parisiens et provinciaux, entre la ville et la campagne qu’il aimait tant.

     

     

     

    par Leroidukitch

     

    Star à 18 ans

    Nos parents, eux, avaient tout compris, notamment aux « Divorcés », chanson qui faisait d’un quasi-tabou une vraie question de société, où Delpech évoquait sa propre rupture avec Chantal, dont il a eu deux enfants, Garance et Barthélémy. Ils savaient tout de « Chez Laurette », le café à la sortie de son lycée à Pontoise (Val-d’Oise), ou de « Wight is Wight » sur le festival du même nom. Toute une époque. Pendant un demi-siècle, Delpech a ainsi chanté ce qu’il observait, ce qu’il vivait.

     

    Suite de l'article :

    http://www.leparisien.fr/une/michel-delpech-vaincu-par-le-cancer-nous-laisse-une-multitude-de-tubes-03-01-2016-5416843.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr

     


    votre commentaire
  •  

    QUAND ON HABITE A 25 KM DU CENTRE DE PARIS , ON SE DOIT ET C'EST MON CAS DE CONNAITRE NOTRE GRANDE VILLE DE PARIS SA TRES FORTE HISTOIRE .

     

    Afficher l'image d'origine


    la série d'atttaques et le terrifiant attentat dans un lieu que je connais parfaitement,j'ai eu l'occasion de fréquenter le bataclan une fois dans ma vie.
    il est un quartier populaire,ou chaque pierres de chaque
    immeubles,pourraient raconter tants d'histoires.le 10 ième et 11 arrondissement de paris.des histoires a la française et avec une dose de migrants vivant en bonne communautée.

    depuis la préhistoire PARIS,ce lieu était prédestiné a devenir le  " thêatre " des plus grand évènements de notre histoire .

    Afficher l'image d'origine



    LE 10 IEME ARRONDISSEMENT

    LE BATACLAN :
    Le Bataclan, qui s'appelait à l'origine Ba-Ta-Clan, est une salle de spectacle parisienne édifiée par l'architecte Charles Duval en 1864 et située 50 boulevard Voltaire
    l'architecture est d'origine chinoise.

     

    Le boulevard du Prince Eugène, ouvert en 1857, changea de nom par une décision du Maire de Paris du 25 octobre 1870 et devint le boulevard Voltaire, en hommage à l'écrivain et philosophe François-Marie Arouet, dit Voltaire (Paris, le 21 novembre 1694 - Paris, le 30 mai 1778).

     

    En se déplaçant de son début place de la République jusqu'à la place de la Nation.

    Afficher l'image d'origine

        no 50 : le Bataclan est une salle de spectacle de 1 500 places édifiée en 1854 par Charles Duval.
    Sa façade vient d'être repeinte avec les couleurs vives d'origine
       

    La suite

    http://ma-planete.com/blog/view/id_86902/title_JE%20SUIS%20PARIS%20CHERS%20AMIS%20%20HOMMAGE%20%20EN%20CE%20JOUR%20DU%2015%20NOVEMBRE%202015%20DANS%20CE%20QUARTIER%20HISTORIQUE%20QUE%20TOUS%20NE%20CONNAISSENT%20PAS/

     

    Par COSMOS

    Sur ma planète

     

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique