• Résultat de recherche d'images pour "jacques higelin"


     

    Lien de l'image

    et écouter  

    http://www.allformusic.fr/jacques-higelin

     

    Il avait fêté ses 75 ans à la Philharmonie de Paris, les 24 et 25 octobre 2015. À l'issue de ces deux concerts exceptionnels débordant d'émotion, les spectateurs avaient senti que, malgré la fatigue et la maladie qui, déjà, l'assaillait, Jacques Higelin n'avait pas envie de quitter la scène. Ses longs concerts, presque interminables – parfois plus de sept heures au Cirque d'hiver, à Paris ! –, étaient d'ailleurs sa marque de fabrique. Le chanteur a fini par tirer sa révérence, ce vendredi 6 avril.

     

    À la fois auteur, compositeur, interprète, comédien, écrivain et poète, Jacques Higelin naît le 18 octobre 1940 à Brou-sur-Chantereine (Seine-et-Marne) au sein d'une famille modeste. Son père est cheminot. Le petit Jacques exprime très tôt le souhait de devenir chanteur. À l'âge de 14 ans, il n'hésite pas à se présenter à une audition du cabaret Les Trois Baudets. Puis il effectue son service militaire en Algérie, alors en guerre, pendant lequel il écrit les Lettres d'amour d'un soldat de vingt ans, paru chez Grasset en 1987.

     

    C'est au cinéma que Jacques Higelin, ancien élève du cours Simon, entame sa carrière en 1959. Il joue dans Le bonheur est pour demain, d'Henri Fabiani. Au début des années 1960, il tourne avec les réalisateurs Yves Robert (Bébert et l'Omnibus) et Roger Leenhardt (Une fille dans la montagne).

     

    Article complet et vidéo

    http://www.lepoint.fr/culture/le-chanteur-jacques-higelin-est-mort-06-04-2018-2208542_3.php

     

    Tombé au ciel.... Jacques Higelin est mort - France Inter

     

    Décès de Jacques Higelin : «Ses mélodies nous accompagneront ...

     

    RIP Jacques

    Salut l'artiste

     Condoléances à ses proches

    Résultat de recherche d'images pour "larme"

     

     


    votre commentaire
  • Hommage national : « Le nom d’Arnaud Beltrame est devenu celui de l’héroïsme français »

    Lien de l'image
     
     
     
     
    Le président Emmanuel Macron a prononcé en fin de matinée l’éloge funèbre
    du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, assassiné vendredi à Trèbes, dans l’Aude.
    • Ce qu’il faut retenir du discours d’Emmanuel Macron

    Le président a d’abord loué le courage d’Arnaud Beltrame, mort des suites de ses blessures après s’être substitué à une otage dans un supermarché à Trèbes, le 23 mars :

    « Le lieutenant-colonel avait démontré par son parcours exceptionnel que cette grandeur parcourait ses veines. […] A cet instant toutefois, d’autres, même parmi les braves, auraient peut-être transigé. Mais le lieutenant-colonel Beltrame a pris une décision qui n’était pas seulement celle du sacrifice, mais celle, d’abord, de la fidélité à soi-même, à ses valeurs, à tout ce qu’il avait toujours été et voulu être
    Dès que nous avons appris son geste, nous tous avons tremblé d’un frisson singulier. L’un d’entre nous venait de se dresser, droit, lucide et brave. Il faisait face à la folie meurtrière, à la haine. Et avec lui surgissait l’esprit de résistance des Français.
    Ce geste convoqua dans nos mémoires les figures de Jean Moulin […] des héros anonymes de Verdun […], de toutes ces femmes et de tous ces hommes qui, un jour, avaient décidé que la France, la liberté France, la fraternité France ne survivraient qu’au prix de leur vie et que cela en valait la peine. »
    Article complet

    http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2018/03/28/attentats-dans-l-aude-la-france-rend-un-hommage-national-au-gendarme-arnaud-beltrame_5277389_1653578.html

     

    Merci Monsieur Beltrame

    Résultat de recherche d'images pour "larme "

     

     

    http://2.bp.blogspot.com/-o7DK-DA0C3k/TvMt_lJUXGI/AAAAAAAAAXo/yY49y056fto/s1600/bougie+blanche2.jpg

    Résultat de recherche d'images pour "repose en paix"

    L’image contient peut-être : texte

    Un recueil de condoléances sur internet pour Arnaud Beltrame et la ville de Rennes qui dénonce des tweets haineux

    https://www.francebleu.fr/infos/societe/buzz-un-recueil-de-condoleances-sur-internet-pour-arnaud-beltrame-et-la-ville-de-rennes-qui-denonce-1522214013


    votre commentaire
  • L’image contient peut-être : fleur, plante, nature et plein air
     
     
     
     
     
    Jean Lavoué

    sur FB

     

    Pourquoi ce feu d’épines couronnant cette année
    Les arbres du printemps ?
     

    Pourquoi ce cœur à l’abandon sous les bourgeons du ciel ?
     

    Pourquoi dans le geste qui sauve l’imparable blessure
    Et la peur qui sommeille ?

    Nous allons nous aussi où notre vie se donne,
    Sans savoir ni le jour, ni l’heure, ni le lieu ;
     

    Et nous en appelons aux maisons fraternelles
    *

    Aux branches et aux oiseaux, aux fleuves de nos rêves,
    Pour qu’une fois encore, contre toute évidence,
    La haine soit détruite, que l’amour soit vainqueur.

     

    Nous sommes dans l’instant de ce Chant qui nous porte
    Vers bien d’autres sillons, vers bien d’autres cités,
    Et nous roulons la pierre, croyant l’espace nu,
    Ce vide qui palpite, ce Souffle, ce Soleil
    Qui annoncent l’été ;
     

    Et même si nous pleurons, nous gardons en nos cœurs
    Ce rameau d’espérance, la promesse insensée.

    Nous sommes de ce pays comme on est d’une fête :
    Même du plus obscur, un ferment qui se lève,
    Un signe dont la joie naît.
     

    Nous n’irons pas sans peine vers cet astre habité
    Qui mendie en nous-mêmes, qui veut notre silence,
    Notre désir d’aimer.

     

    Ô printemps des labeurs et de haute tendresse,
    Des dures retrouvailles, de la nuit traversée,
    Nous saluons en toi, sous ta couronne d’azur,
     

    La sève de la Paix.

     

    Jean Lavoué, le 26 mars 2018

    www.enfancedesarbres.com

    L’image contient peut-être : fleur, plante, arbre, herbe, plein air et nature

     

    RIP pour eux et condoléances aux proches

     L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, gros plan

    L’image contient peut-être : 1 personne, sourit

    votre commentaire
  • AU REVOIR

    Le célèbre chef cuisinier,

    décédé samedi, aura droit aux honneurs des grandes figures lyonnaises...

     

    Lyon: Dans les allées des Halles Paul Bocuse, on se souvient avec ...

     

    Les obsèques de Paul Bocuse, décédé le 20 janvier à l'âge de 91 ans, se dérouleront vendredi 26 janvier à la cathédrale Saint-Jean de Lyon.

    Les obsèques de Paul Bocuse, décédé le 20 janvier à l'âge de 91 ans, se dérouleront vendredi 26 janvier à la cathédrale Saint-Jean de Lyon. — Laurent Cipriani/AP/SIPA

     

    Les obsèques de Paul Bocuse, décédé samedi à 91 ans dans sa célèbre auberge de Collonges-au-Mont-d’Or (Rhône), seront célébrées vendredi en la cathédrale Saint-Jean à Lyon. C’est ce qu’ont annoncé les proches du « Pape » de la gastronomie, précisant que la cérémonie débutera à 10h30. Elle sera célébrée par le père Emmanuel Payen, selon le site d'information Lyon Capitale.

     

    >> A lire aussi : Star des fourneaux, polygame assumé... Qui était Paul Bocuse?

     

    Paul Bocuse, qui souhaitait que ses cendres soient jetées dans la Saône, aura les mêmes honneurs que d’autres grandes figures lyonnaises, décédées avant lui. Raymond Barre, Jacques Martin, Francisque Collomb ou encore Charles Mérieux avaient également eu droit à une cérémonie en la cathédrale Saint-Jean.

    Star des fourneaux et ambassadeur de la cuisine française à travers le monde, « Monsieur Paul », qui souffrait depuis plusieurs années de la maladie de Parkinson, s’est éteint paisiblement samedi à 10H00, au côté de son épouse et de leur fille.

    Une minute de silence lors d’OL-PSG

    Son décès a suscité une multitude de réactions, notamment dans le milieu de la gastronomie mondiale.

     

    Le président de l’Olympique lyonnais, Jean-Michel Aulas, a annoncé pour sa part qu’une minute d’applaudissements en hommage à Monsieur Paul précéderait le match OL-PSG dimanche soir au Groupama Stadium, où s’est ouverte une des brasseries Bocuse.


    votre commentaire
  •  

     
     
    Une disparition brutale...

    Triste nouvelle pour les fans de rock : Dolores O'Riordan est morte ce lundi 15 janvier 2018 à l'âge de 46 ans à Londres, où elle était de passage pour une "courte session d'enregistrement", a annoncé son attaché de presse.

     

     

    Le lien 

    Dolores O'Riordan : Mort de la chanteuse des Cranberries à 46 ans


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique