• Indre-et-Loire : un trafic de chardonnerets démantelé

    Loin d’être un cas isolé, c’est à la source que nous devons agir, ensemble mettons fin au braconnage.

     

    Chardonneret élégant (Carduelis carduelis) - Crédit photo : Jean Jacques CarlierChardonneret élégant (Carduelis carduelis) - Crédit photo : Jean Jacques Carlier

     

     

    Le 29 septembre 2015, nous apprenons dans les médias qu’un nouveau trafic de Chardonnerets élégants a été démantelé dans l'agglomération de Tours en Indre-et-Loire, grâce à l'intervention du service départemental d'Indre-et-Loire de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).

     

     

    Les agents de l’ONCFS ont constaté la présence de gluaux dans un arbre à proximité d'un champ de tournesols, et sept chardonnerets fraîchement capturés. La cage de transport, la voiture et le matériel de capture ont été saisis. L'individu a été mis en garde à vue et son domicile perquisitionné. Résultat : vingt-quatre cages, des filets japonais, des stocks de graines, de la glu et des chardonnerets congelés. Une des cages était composée de 32 compartiments à oiseaux. S'en sont suivi deux autres gardes à vue et une autre perquisition.

     

     

    Les braconniers ont été remis en liberté le lendemain, et deux d'entre eux font l'objet d'une convocation devant le tribunal correctionnel de Tours. Ils encourent jusqu'à un an de prison et 15 000 € d'amende.

     

     

    La LPO rappelle que le Chardonneret élégant est une espèce protégée par le Code de l’environnement et l’arrêté ministériel du 29 octobre 2009, fixant la liste des oiseaux protégés. Il est donc interdit de porter atteinte aux individus mais également à leurs nids et à leurs couvées. La LPO rappelle également que la chasse à la glu est autorisée exclusivement dans 5 départements du Sud-Est de la France uniquement pour les grives et les merles destinés à servir d’appelants.

     

     

    Voici un bel exemple des dérives que peuvent entrainer ce genre de dérogations. Il est plus que temps de mettre fin au massacre illégal des oiseaux familiers en demandant l’application de la loi et l’interdiction totale de la chasse à la glu dans la loi biodiversité,

     

    signez la pétition.

     

     

    Si vous êtes témoin de capture de passereaux protégés (chardonnerets, verdiers …), n’hésitez-pas à prévenir l’Office national de la Chasse et de la Faune sauvage de votre département, la LPO locale 

    et/ou l’association locale de protection de l’environ

    « Quand revient l'Automne 16 illustrations hilarantes révèlent la réalité d’avoir un chat »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    2
    Samedi 3 Octobre 2015 à 08:53

    C'est triste mais l'office des chasseurs n'es pas un exemple non plus...

      • Samedi 3 Octobre 2015 à 17:18

        Coucou Maylie,

        Ah, oui les liens de cet article ne sont pas une référence ?

        Peux tu nous donner plus de détails, merci.

        En attendant

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :