• Anthony Legros et Jean-Baptiste Boisseau sont en train de faire décoller un site qui permet de démasquer tous les arnaqueurs qui sévissent dans les nouvelles technologies.
     
    
Anthony Legros et Jean-Baptiste Boisseau devant leur site en pleine ascension.
     

    Mis en ligne en juin 2014, ce site communautaire a progressivement pris ses marques et vient de commencer son décollage en atteignant en fin d’année dernière les 100 000 visites mensuelles.

     

    Le principe est simple: tous les internautes victimes d’une arnaque sont invités à la présenter en y donnant les coordonnées téléphoniques ou adresse mail de l’arnaqueur.

     

    Source :

    http://www.lest-eclair.fr/


    votre commentaire
  • Fin d’une époque. Alors que le spectre de l’écran noir hante les téléspectateurs, que la mort des cabines téléphoniques est annoncée et que les annuaires papier sont enterrés, une nouvelle disparition va bousculer les habitudes des Français: celle du téléphone fixe.

       

    © Fournis par BFMNews

     

    Le réseau téléphonique commuté (RTC) par lequel transitent les communications passées depuis une ligne fixe est un héritage transmis par France Telecom à Orange. 13 millions de foyers y sont encore connectés, soit près d'un tiers des lignes téléphoniques en service. Un chiffre qui semble énorme, mais qui ne représente plus grand-chose face à la vague des box internet triple ou quadruple play. 

     

    Mais surtout, l’opérateur doit continuer d’offrir un service impeccable ce qui pose problème. D’une part, ce réseau basé sur des commutateurs est vieillissant et complique la maintenance. Il n’y a quasiment plus de fabricants pour assurer le remplacement des pièces indispensables au bon fonctionnement des commutateurs, mais aussi, les techniciens spécialisés dans les télécoms analogiques se font de plus en plus rares et les jeunes sont formés aux technologies numériques. Et enfin, argument imparable, les commutateurs posent des problèmes ne sont pas vraiment écologiques. Bref, comme l’indique l’Arcep, "cette technologie arrive en fin de vie".

     

    La coupure ne va néanmoins pas se faire en une nuit. Orange commencera par mettre fin à la production des nouvelles lignes analogiques sur RTC en 2018. Trois ans plus tard, en 2021, l’opérateur fermera ces services progressivement jusqu’en 2024. Pendant cette période, il ne sera donc plus possible de s’abonner à une ligne analogique.

     

    Ces abonnés ne seront pas abandonnés. L’opérateur va évidemment leur proposer d’évoluer, mais sans nécessairement prendre une box dernier cri. Orange prépare Accès Essentiel, une nouvelle offre adaptée à ce public fait d’entreprises et de particuliers qui transitera par un boitier plus proche du modem que de la box. Car si le service proposera la téléphonie sur IP (Internet Protocol), il ne permettra pas de se connecter à Internet.

     

    Peut-on s’attendre à un tarif "social" à quelques euros comme l’a fait Free dans la téléphonie mobile? Il faudra patienter encore quelque temps pour le savoir. Orange n’a précisé ni la date de lancement de ce nouveau service, ni le montant de l’abonnement.

     

    Mais il est impensable qu'Orange ne fasse pas un effort. L'abonnement RTC coûte plus de 17 euros par mois, quand aujourd'hui, celui des box démarrent à moins de 10 euros chez Free.

     

    http://www.msn.com/fr-fr

     


    votre commentaire
  • IMG World cancer day

     

     

    Journée mondiale de lutte contre le cancer 2016

    Le 4 février, c’est la journée mondiale de lutte contre le cancer. Cette journée a vocation à rappeler l’importance de rester mobilisés pour lutter contre cette maladie qui demeure la première cause de mortalité dans le monde et qui, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), aura causé la mort de 84 millions de personnes entre 2005 et 2015.

     

    Sous le slogan « Nous pouvons, je peux », cette journée 2016 sera notamment consacrée à la manière dont chacun, en groupe ou individuellement, peut prendre part à la réduction du fardeau mondial du cancer.

     

    Les produits sanguins jouent un rôle important dans le traitement des cancers. En effet, la chimiothérapie, en détruisant les cellules malades détruit également les cellules saines. Les malades ont alors besoin de recevoir des transfusions de globules rouges et/ou de plaquettes. 48 % des produits sanguins sont ainsi utilisés pour des maladies du sang et les cancers.

     

    Découvrez plus d'information sur le site de l'INCA.

     

    Source

    http://www.dondusang.net/rewrite/headingl1/758/efs.htm?idRubrique=758


    votre commentaire
  • Ecouter

    http://www.choix-realite.org/6927/du-peuple-des-vaches

     

    Dès lors que l’on est conscient de certaines choses, on scanne intuitivement voir si l’on peut en être Responsable, puis si l’on peut apporter des Solutions.

     

    Et parfois cela va très très très loin...
     

    Le lait est partout, dans un nombre impressionnant de recettes quotidiennement dégustées !
    Il y a le lait en tant que tel, puis comme matière première il entre dans beaucoup d’alchimies culinaires : crêpes, pains au lait, fromage blanc, nombreux gâteaux, yaourts à profusion, fromages divers et variés, sauces, crèmes chaude ou glacées ou à températures ambiante, pizza (dû au fromage), pattes à tartiner, chocolat au lait et/ou ses barres chocolatées, etc... c’est réellement vaste !

    Lorsque l’on commence à comprendre comment le petit bout de fromage que l’on a dans son assiette a atterri là... on comprend que l’on fait partie d’une chaîne ignoble. En effet, à l’inverse des poules qui pondent à souhait des ovules non fécondés, le lait de vache quant à lui pour l’obtenir, même s’il est vrai qu’une vache donne beaucoup de lait, implique que la vache accouche d’un veau. Pour obtenir périodiquement toujours du lait en flux le plus tendu possible, les vaches sont donc obligées d’accoucher les plus souvent possible. Or on se retrouve rapidement avec de plus en plus de veaux. Que faire donc de tous ces vaux ? Et bien dans l’assiette des humains voilà une bonne destination : en ont conclu un grand nombre d’individus, et ainsi rien ne se perd tout se recycle.
    Lorsqu’on commence à comprendre quelles seront les conséquences de l’arrivée de ce petit bout de fromage sur notre pizza, on ne perçoit plus le lait de vache comme auparavant.

     

    Si les consommateurs apprécient le lait et l’ensemble de ses produits dérivés ils auraient tout bénéfice à délaisser celui de vache au profit de ceux de chèvre et de brebis car sur le plan de leur propre santé ils y gagneraient sur toute la ligne.
    Premièrement – l’absorption du lait de vache et de ses dérivés, si trop souvent ingéré, irrite la barrière intestinale. Par la suite les gens se demanderont pourquoi ils sont allergiques à telle ou telle chose. Pourquoi ai-je choppé telle allergie ? La barrière intestinale jouant de moins en moins son rôle protecteur, l’organisme devient alors perméable à des indésirables.
    Deuxièmement – il est réputé depuis de nombreuses décennies que le lait de vache favorise l’arthrose.
    D’autres inconvénients à la santé humaine sont aussi à l’honneur, il n’y a qu’à rechercher soi-même sur Internet.

     

    Au sortir de la Seconde Guerre Mondiale la production intensive de lait de vache a été extrêmement encouragée afin de remettre sur pied l’ensemble de la population. Or nous ne sommes plus dans les années 40 et 50, et pourtant la propagande « Vive les produits laitiers, sont nos amis pour la vie » bat son plein.

    Le meilleur des mondes n’est décidemment plus une fiction, normal : nous ne sommes plus en 1932 mais 81 ans plus tard.

    Retrouver ses Pouvoirs Personnels, ceux-ci que de nombreuses institutions et administrations se proposent qu’on les leur délègue, requiert Intelligence, Persévérance, Inspiration, Attention, Observation, Amour, Détermination, Créativité, Innovation, Sagesse, Volonté, Imagination.

    Puisque le nouveau paradigme semble avoir du mal à se mettre en place, du moins par le biais de nos sociétés, de la collectivité humaine, par défaut il ne reste plus qu’à faire en sorte que ce soit à chacun chacune en son fort intérieur d’initier avant tout son propre changement. C’est certes une remise en cause mais les solutions sont là.

    Bonheur et Sourire

    Delta de la Lyre

     Le Peuple des Vaches

    Bonjour ! Nous sommes le peuple des Vaches.

     

    Nous faisons cadeau de beaucoup de choses sur cette planète. Nous incarnons l’Abondance par la générosité dont nous faisons preuve. Nous donnons notre corps pour faire de la viande, des vêtements et des objets de toutes sortes, nous donnons notre lait et nous partageons avec vous notre bonté naturelle. Je vous vois déjà sourire, car nombre d’êtres humains pensent que nous sommes stupides parce que nous sommes douces et généreuses… Si seulement vous saviez… Nous donnons tellement à l’humanité et pourtant très peu le réalisent et l’apprécient vraiment. Vous êtes des êtres brisés parce que vous pensez que de donner avec générosité et abandon est un manque d’intelligence…

     

    Nous symbolisons l’Abondance par notre générosité sans bornes. Lorsque nous donnons, nous recevons beaucoup. Ces dons sont notre façon de dire « Merci, nous sommes reconnaissantes envers la vie ». Et vous, combien de fois par jour ressentez-vous de la gratitude? Vous qui courez, toujours stressés parce que les choses ne vont pas assez vite. Envers quoi êtes-vous reconnaissants?

     

    Nous, du peuple des vaches, donnons parce que c’est dans notre nature profonde de le faire, dans la vie comme dans la mort. Nous continuons de donner même si vous violez nos corps et que vous nous nourrissez de médicaments et d’animaux morts. Notre seule véritable nourriture est l’herbe, sous toutes ses formes. Nous continuons de donner même si vous nous enlevez nos petits pour les torturer afin que leur chair soit plus « tendre ». Nous continuons de donner même si vous nous enchaînez et nous coupez toutes possibilités d’aller dehors. Nous avons besoins d’air, de soleil et même de pluie pour être équilibrées!

     

    Nous donnons parce que ceci est notre cadeau, notre message pour vous. Le don est la qualité divine, l’essence que nous incarnons sur terre. En permanence, nous sommes connectées à la Source, la Source où le manque n’existe pas et où l’Abondance coule comme une rivière sans fin. L’acte de donner nous met en contact immédiat avec cette rivière d’Abondance et lorsque vous, êtres humains contactez cette vérité, ne serait-ce que pour un instant, votre vie est à jamais transformée! C’est alors que vous devenez des êtres qui voient la vie comme une expérience perpétuelle de gratitude. Comme nous… Vous pouvez sentir la rivière de l’Abondance qui coule dans vos corps chaque fois qu’avec bonté et conscience vous aidez les autres, que vous donnez de ce que vous êtes et de ce que vous avez.

     

    Nous sommes le peuple des vaches et nous sommes heureuses de vous servir par l’acte du don, dans la vie comme dans la mort. Ce n’est pas la mort qui nous effraie mais bien plutôt la façon dont vous nous obligez à vivre et la façon que nous sommes tuées. La plupart du temps elle est brutale sans l’ombre d’un respect pour les êtres que nous sommes et sans gratitude pour les cadeaux que nous vous avons donnés. Ce n’est pas la Vie qui est dure pour nous car nous sommes en permanence nourris par Elle… Mais nos conditions de vie nous rendent malades et déséquilibrées. Ceci affecte grandement ce que nous donnons…

     

    Nous aimerions que vous ayez plus de compassion pour nos petits et plus de reconnaissance pour notre désir de servir l’humanité. Nous aimerions pouvoir vivre nos vies à notre rythme. Nous aimerions mourir dans la dignité et la reconnaissance car sans cette reconnaissance, cette conscience, notre don est gaspillé. Ce gaspillage quotidien est réel et il nous rend graduellement « folles ». Quoi? Vous pensiez que la maladie de la vache folle est un accident? Ceci n’est pas la résultante d’une force noir extérieur ou d’un étrange sort. Cette tragédie, créée par les êtres humains, tire ses racines d’une observation fort simple : si vous ne traitez pas un être avec dignité, si vous ne le nourrissez pas correctement et si vous ne vous en occupez pas avec la conscience et la reconnaissance nécessaire, cet être est voué à la déchéance, tôt ou tard. Les maladies terribles qui frappent les vaches et certains autres animaux « de ferme » sont des conséquences directes de notre empoisonnement et du manque de conscience qui entoure notre vie et notre mort.

     

    Nous avons d’ailleurs observé que les humains qui prennent notre lait sont souvent inquiets de cette chose que vous appelez argent. Cette pensée semble être la raison pour laquelle nous mangeons des poisons qui nous font grandir trop vite, donner plus de lait et produire plus de petits. Cela aussi est un bien drôle de concept : produire des animaux. Ne sommes-nous pas des êtres vivants? Nous ne savons pas ce qu’est l’argent mais nous comprenons que cette énergie règne en maître. Cette énergie est comme un puissant vent qui pousse au loin toutes autres considérations…

     

    Peuple humain, vous ne pouvez continuer à consommer des êtres vivants sans conscience et sans les soins nécessaires à une vie de dignité et de santé. Vous croyez ne point être affectés mais pourtant nous sommes tous les maillons d’une même chaîne. Tout ce que vous nous faites, vous le faites à vous aussi! Pouvez-vous honnêtement dire que vous êtes des êtres en santé, paisibles et bien dans votre corps? Nous vous disons que cela n’est pas et nous vous demandons de consommer notre chair avec conscience et modération car sinon, nous quitterons massivement la planète via la maladie. Nous vous demandons d’arrêter complètement vos procédés d’élevages barbares et cruels. Nous vous demandons d’avoir de la compassion pour ceux qui nous tuent et de les éduquer car ces êtres vivent énormément de souffrance en tuant sans conscience. Donner la mort est un geste sacré, un passage qui doit être fait selon certaines règles qui, pour la plupart, sont quotidiennement violées ou ignorées sur cette planète… Tout ce que vous faites vous revient. TOUT. Donc réfléchissez à ce que nous venons de vous dire.

     

    Nous sommes le peuple des vaches et nous vous disons : « Pouvez-vous reconnecter avec l’Abondance et la Gratitude en vous? Pouvez-vous voir que la douceur dans nos yeux n’est pas de la stupidité ou de la servilité, mais bien plutôt notre compréhension innée de l’Abondance et de la Douceur inhérente à la Vie… Peuple humain, êtes-vous capables de reconnaissance? Avez-vous oublié que la gratitude est la clé de l’abondance et de l’équilibre?…

     

    Le peuple des Vaches

    Reçu par Caroline Leroux, communicatrice animale

    Source du texte « Le peuple des Vaches » : psychologiedelame.com

    Site internet de Caroline Leroux : communication-animal.net

    Auteur

    • Delta De La Lyre, Caroline Leroux

     


    votre commentaire
  • Quelles sont les maladies liées au vieillissement les plus fréquentes ?

    Les maladies liées au vieillissement les plus fréquentes sont :

    • La maladie d’Alzheimer et les affections connexes (Démence à corps de Lewy, démence frontotemporale, démence vasculaire)
    • La maladie de Parkinson
    • L’ostéoporose
    • L’arthrite
    • La cataracte, le glaucome et la dégénérescence maculaire
    • L’insuffisance rénale

    Cliquez notre section Liens utiles pour obtenir plus d’informations sur ces maladies ou parlez-en avec votre médecin.

     

     

    ZAZ "Si Je perds"

     

    Très touchant, ça me bouleverse !!

    Tant de familles concernées ...

    MUSIC:F.Volovitch
    LYRICS:A.Antolini/F.Volovitch
    ALBUM:Recto Verso

     

    J’me sens brocante, j’suis la méchante,
    Si mes enfants m’invitent, je fais la pas contente,
    Et quand ils me visitent, je suis la transparente,

    J’me sens pâlotte, je me sanglote,
    Mes enfants me nettoient, des inconnus me sortent,
    À croire quand je me vois, que je suis déjà morte,

    Si je perds la mémoire, faudrait pas s’inquiéter,
    C’est qu’ma vie est au soir d’une triste journée,
    Si je perds la raison, faudrait pas s’en vouloir,
    Si c’est plus ma maison, laissez-moi dans l’couloir,
    Si je perds les pédales, et si ça vous inquiète,
    Si ça vous fait trop mal, je n’sais plus qui vous êtes,
    Et si je perds la boule, n’ayez pas trop pitié,
    Ma tête est une foule de visages oubliés,

    J’me sens friperie, j’me fais momie,
    Mes enfants me déplacent, comme un vieux manuscrit,
    Et j’ai les feuilles qui cassent, et je suis mal écrit,

    J’me sens bizarre, j’me vis trop tard,
    Si je repense aux instants, où j’ai fait sans savoir,
    La course avec le temps, sans me dire au revoir,



    Si je perds la mémoire, faudrait pas s’inquiéter,
    C’est qu’ma vie est au soir d’une triste journée,
    Si je perds la raison, faudrait pas s’en vouloir,
    Si c’est plus ma maison, laissez-moi dans l’couloir,
    Si je perds les pédales, et si ça vous inquiète,
    Si ça vous fait trop mal, je n’sais plus qui vous êtes,
    Et si je perds la tête, n’ayez pas trop pitié,
    Bientôt je serai bête et vous aurez oublié,


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique