• Santé Nature Innovation

     

    Je suis littéralement atterré par la vidéo que je viens de visionner. 

    C'est une véritable bombe : elle dévoile les dessous des laboratoires pharmaceutiques et leur plan secret pour venir à bout des médecines douces.
    C'est tout simplement terrifiant.

    Visionnez-la avant qu'il ne soit trop tard. Je ne sais pas combien de temps cette vidéo sera encore disponible. 




    Cordialement,
    Jean-Marc Dupuis

    PS: surtout pensez à vos proches et partagez-la avec eux pour qu'ils soient au courant ! 

     

    Si vous n'êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici.

     

    Source

     Santé Nature Innovation: Améliorez votre santé naturellement


    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

     

    En cliquant sur le lien ci-dessous, vous accèderez à une vidéo très importante pour votre droit de savoir ce que contient réellement votre alimentation et ses effets sur votre santé et celle de votre famille.

     

    Lien vidéo : http://info.pollinis.org/directive-secrets-des-affaires/

    Cette vidéo ne dure que quelques minutes.

     

    Vous y découvrirez comment l'industrie agrochimique et l'Europe sont en train de verrouiller le système, pour empêcher les citoyens de s'informer sur les pesticides dangereux.

     

    J'ai tenu à enregistrer cette vidéo parce que tous les Français ont le droit de savoir.

     

    Alors, après avoir regardé cette vidéo, s'il vous plaît, transférez cet email à vos contacts.

     

    Merci.

    Nicolas Laarman

    Délégué général de POLLINIS

     

     

    JE signe la charte 2017

     

    Pour regarder la vidéo, cliquez ici.

     

    Je signe la Charte

     

    ATTENDU QUE les populations d'abeilles et de pollinisateurs sauvages déclinent un peu plus chaque année, mettant en péril la reproduction naturelle des plantes à fleurs, et avec elle toute l'agriculture et l'alimentation de la population ;

     

    INQUIETS DU DÉCLIN MASSIF DES ABEILLES ET DES POLLINISATEURS SAUVAGES, ET SOUCIEUX DE L'AGRICULTURE ET DE LA NATURE QUE NOUS LAISSERONS À NOS ENFANTS, DEMANDONS SOLENNELLEMENT AUX CANDIDATS À L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE :

    1

    Un coup d'arrêt d'urgence au déclin dramatique des pollinisateurs, en interdisant sans délai les pesticides néonicotinoïdes, responsables de la mort de milliards d'abeilles en France et dans le monde, mais aussi les tueurs d'abeilles nouvelle génération qui arrivent sur le marché.

    2

    La garantie que de nouvelles substances toxiques pour les abeilles et les pollinisateurs sauvages ne seront plus mises sur le marché, en exigeant des autorités sanitaires une contre-expertise systématique aux études remises par les entreprises agrochimiques pour l'homologation de leurs produits.

    3

    La protection des droits des citoyens contre les abus de l'industrie agrochimique, notamment en ne transposant pas en droit français la directive "Secrets d'affaires" promulguée par l'Union européenne, qui exonère les multinationales de rendre des comptes sur les substances utilisées dans les champs ou les médicaments.

    4

    L'accélération de la transition vers une agriculture respectueuse des pollinisateurs dont elle dépend, en réaffectant les fonds dédiés actuellement à l'agriculture intensive au financement des agriculteurs qui souhaitent évoluer vers une agriculture alternative, propre et pérenne. 


    votre commentaire
  • vaccination bébé obligatoire

    Scandale: 11 vaccins obligatoires proposés par le Comité Concertation citoyenne !

    Très tôt par rapport à ce projet de concertation citoyenne sur la vaccination en France, nous avions dénoncé le caractère bidon de cette démarche qui ne devait leurrer personne car elle était uniquement destinée à donner l'illusion que le public aurait son mot à dire. En réalité, il n'y a jamais eu d'autre but à cette démarche que de trouver le plus d'astuces possibles pour vacciner toujours plus toujours plus de monde du berceau à la tombe, malgré la défiance accrue que les vaccins suscitent à très juste titre. Aussi, quand des lecteurs de ce site nous contactaient pour demander que nous publiions de façon plus explicite les liens officiels d'accès pour pouvoir ajouter des contributions écrites dans le cadre de cette concertation, nous ne nous sommes guère empressés de le faire, sachant d'expérience l'ampleur de la censure et du filtrage qui étaient à l'oeuvre (et nous avons eu d'ailleurs plusieurs témoignages d'une telle censure).

     

    Est-il alors étonnant de lire que le Comité de Concertation présidé par l'immunologue Fischer (dont les conflits d'intérêts avec Sanofi ne sont pas nuls, soulignons-le au passage...) a remis son rapport en préconisant de rendre... 11 vaccins obligatoires, estimant que la population n'avait pas suffisamment confiance dans la vaccination pour lever les obligations actuellement en vigueur?!

     

    Non hélas, c'était dans la ligne des possibilités car les fanatiques de vaccins haïssent véritablement la liberté; ils ne peuvent accepter le principe des exemptions que si celui-ci n'a pas trop de succès, ne tolérant pas que leur dogme soit rendu impossible dans les faits par LE LIBRE CHOIX ET LA LIBRE CONSCIENCE DES PERSONNES MAÎTRES DE LEURS CORPS...

    Concertation citoyenne bidon sur la vaccination: nous avions vu juste! Les 11 vaccins obligatoires proposés par le Comité le prouvent!
     
    Les milliers de pages de ce site sont plus que suffisantes pour prouver que la vaccination est devenue une pratique indéfendable, inutilement dangereuse et coûteuse à tous égards dont les jours sont  assurément comptés, tant le nombre de victimes de cette frénésie ne pourra que mécaniquement exploser dans les mois et années à venir jusqu'à un changement total de paradigme. Préférer croire à des dogmes jamais prouvés et accepter que ses enfants reçoivent des vaccins dont l'évaluation n'a jamais été scientifique et rigoureuse en plus de 200 ans d'existence, ce n'est pas agir en bon père ou bonne mère de famille et c'est menacer l'avenir entier de ses enfants dans un contexte où les autorités et les médecins vaccinateurs n'assumeront nullement les conséquences de leurs actes et de leurs recommandations! Nous invitons par conséquent chacun à s'interroger sur les choix décisifs à faire, entre une peur panique et irrationnelle d'une poignée de maladies infectieuses à l'exclusion de toute autre considération et la nécessaire prudence face à des risques graves, incontrôlables et mal évalués dont chaque jour apporte tristement les preuves en matière de vaccination et ce, partout dans le monde. Finalement, ces démarches courues d'avance, aux résultats prévisibles, ne doivent vraiment plus leurrer personne. Le parallèle est ici parfait entre ce genre de recommandations surréalistes de ce Comité français et l'avis que le Comité national belge de bioéthique a rendu sur la légitimité de l'obligation vaccinale, tel qu'annoncé en grande pompe le 18 mai dernier par le Conseil Supérieur belge de la Santé. Ce que le Conseil supérieur belge a prétendu annoncer comme s'il y avait là la moindre surprise ou le moindre suspense, était en réalité aussi prévisible que les élucubrations du Comité Fischer qui ne cherchait lui aussi qu'un blanc-seing à la poursuite de la frénésie vaccinale actuelle.
     
    Article complet :

    http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/2016/12/scandale-11-vaccins-obligatoires-proposes-par-le-comite-concertation-citoyenne.html

     

    2 commentaires
  • L’État vient d'assigner Carrefour pour "pratiques commerciales abusives". Mais quelles sont précisément ces méthodes dénoncées aujourd’hui par le gouvernement ?

    Grande distribution : des prix bas, mais à quel prix ?Grande distribution : des prix bas, mais à quel prix ? Crédits : Sze Lung Ng / EyeEm - Getty

    Des négociations musclées

    C’est en ce moment que commence le traditionnel cycle de négociations qui réunit les industriels et les grandes surfaces. A partir du 1er novembre et jusqu’au 28 février (c’est la loi qui détermine cette période), les deux parties discutent les prix qui seront en vigueur pendant un an. Selon Richard Panquiault, le délégué général de l’ILEC, l’association qui réunit une bonne partie des grandes marques qui remplissent les rayons des grandes surfaces, ces négociations s’annoncent particulièrement tendues cette année :

    Aujourd'hui, ce n'est plus de la négociation, c'est un diktat. On vous dit : "je veux acheter 3% ou 5% moins cher que l'année dernière", peu importe que les matières premières sur lesquelles vous travaillez augmentent ou que vous ayez besoin d'augmenter vos investissements industriels. Vous avez de moins en moins de contrepartie en échange des dégradations des prix que vous concédez au distributeur. Il n'y a plus vraiment de négociations.

    Pour imposer ses exigences, la grande distribution n’hésite pas parfois à recourir à des méthodes particulières : le climat qui règne dans les « boxes de négociations » relève presque de l’intimidation. Les discussions ont toujours lieu dans les centrales d’achats des distributeurs. Elles se déroulent systématiquement dans des espaces de quelques m2. Il y a d’un côté le vendeur (le directeur commercial en général) du fabricant de produit, et de l’autre les acheteurs de l’enseigne de magasin.

     

    La suite : 

    https://www.franceculture.fr/economie/grande-distribution-des-prix-bas-mais-quel-prix#xtor=EPR-2-[LaLettre25112016]


    votre commentaire
  • Sans titre

    Peut-on refuser un compteur Linky ? | SOS conso

     

    C’est la deuxième commune en France à être condamnée en justice pour son opposition aux compteurs d’électricité Linky, ces compteurs « intelligents » qui peuvent communiquer en direct à Enedis (ex ErDF) votre consommation et vos usages. Montferrand-du-Périgord, un village de 160 habitants en Dordogne, a voté le 6 avril dernier en conseil municipal une délibération refusant l’installation de ces compteurs sur la commune [1]. Les élus avancent plusieurs risques – « augmentation des factures », « piratage aisé », « ondes électromagnétiques » – et rappelle que « les compteurs actuels fonctionnent tout à fait correctement ». La préfecture de Dordogne n’a pas pris cette délibération à la légère. Elle lance une procédure et un référé d’urgence pour suspendre la délibération. Le 14 octobre, le tribunal administratif de Bordeaux confirme la suspension, et condamne la commune à payer 1200 euros de frais de justice à Enedis en charge de l’installation des compteurs.

    « La suspension de la délibération porte notamment sur le fait que le conseil municipal prend une décision que seul le maire est habilité à prendre. On est attaqué sur un défaut de notre expression », regrette Patrice Delègue, élu à Montferrand-du-Périgord. Dans un post sur facebook, la maire Nathalie Fabre précise que la commune va devoir payer « non pas une amende à l’État mais des frais pour un cabinet privé venu à la rescousse de la préfecture (qui n’était pas représentée à l’audience). Ces 1200 euros sont destinés à intimider les communes qui souhaiteraient construire une délibération juridiquement plus solide que la nôtre. Ces 1200 euros, comme dans tout budget (familial par exemple) vont pénaliser les actions les plus qualitatives de la commune (projets pédagogiques de l’école, culturels des associations et de la bibliothèque). »

     Plus de 260 communes opposées au Linky

    « Après avoir condamné le village de Montpeyroux (Dordogne), le Tribunal administratif de Bordeaux est le seul à condamner les communes à verser des pénalités extrêmement lourdes à Enedis (ex ErDF) », déplore Stéphane Lhomme, ducollectif Stop Linky. Le collectif recense à ce jour 268 communes, dont les villes de Caen, Aix-en-Provence et Saint-Denis, ayant pris des délibérations contre les compteurs Linky. Une dizaine de procédures en référé ont eu lieu en France, aboutissant à la suspension des délibérations dans l’attente d’un jugement sur le fond. Seuls deux villages de Dordogne, Montpeyroux et Montferrand-du-Périgord, ont jusqu’à présent été condamnés à verser 1 200 euros au titre des frais de justice, selon Stéphane Lhomme.

    Dans un récent ouvrage, Sexy, Linky ?, le journaliste Nicolas Bérard détaille « l’artillerie lourde » utilisée par l’État pour freiner la fronde des collectivités locales.« Le ministère de l’Intérieur a envoyé aux maires un courrier leur signalant que les délibérations visant à refuser le Linky étaient illégales (ce qui reste à prouver) », relève le journaliste de l’Âge de Faire« Quant aux préfets, ils ont reçu la consigne de faire eux-aussi pression sur les maires récalcitrants. » Le maire de Niozelles, une commune de 274 habitants dans les Alpes-Maritimes, a reçu un appel du préfet local pour lui ordonner de retirer sa délibération refusant le compteur, le lendemain même du vote.

    La rapidité de la procédure judiciaire concernant la délibération prise à Montferrand-du-Périgord suscite également des interrogations. « Pourquoi l’urgence, pourquoi un référé alors que les compteurs Linky ne doivent débarquer à Montferrand-du-Périgord qu’en juillet 2019 ? », interroge la presse locale [2]« Ce sont les plus petites communes qui sont poursuivies en urgence, les grandes ont les moyens de se défendre. C’est vraiment une stratégie d’intimidation », analyse Stéphane Lhomme. Le jugement sur le fond concernant la délibération prise par la commune de Montferrand-du-Périgord aura lieu d’ici quelques mois. Trois millions de boitiers jaunes ont déjà été installés dans les foyers. A l’horizon 2021, Enedis projette de remplacer 31,5 millions de boitiers bleus traditionnels par des compteurs électriques Linky.

    Sophie Chapelle batamag

    A lire sur le sujet : « Sexy, Linky ? », Pour découvrir le vrai visage du nouveau compteur électrique Linky sans se faire enfumer par ErDF, de Nicolas Bérard, Ed. L’Âge de Faire, 72 pages, 4 euros. Pour le commander, c’est par ici.

    Notes

    [2Lire cet article de sud-Ouest

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Source

    http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/

     

     

    Bonjour à vous, qui venez sur ce site pour la première fois ou qui cherchez des modèles de lettres pour refuser le Linky chez vous. Vous trouverez sur cette page les modèles de lettres, solides juridiquement, que je propose après avoir suivi de près l'élaboration des textes de loi sur le Linky depuis octobre 2014 et consacré à cette enquête et à cette mobilisation tout mon temps et toute mon énergie depuis lors.

     

    En choisissant d'envoyer en recommandé ces modèles de lettres, vous vous constituez un "bouclier juridique" vous permettant de mettre de votre côté toutes les chances de gagner les éventuels procès ultérieurs.

    Dès que les radiofréquences du Linky sont injectées dans une rue ou dans un quartier, elles se diffusent dans toutes les maisons. Dans un immeuble, si votre appartement est le seul à refuser le Linky, les radiofréquences injectées par les autres Linky "contamineront" l'électricité chez vous.

     

     

    Article complet  

    http://www.santepublique-editions.fr/kit-complet-de-lutte-contre-linky.html

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique