• Clip de "La Marche en Avant". Extrait de l'album "Providence" de Nicolas Pérez.
     

    http://www.nicolasperez.fr

     

    Nicolas Pérez

    Site

    Site de Nicolas Pérez


    votre commentaire
  •  

     

     

    tele-loisir
     

    Triste semaine pour les amateurs de musique. Après Prince, c'est le chanteur soul Billy Paul qui nous a quitté. L'interprète du tube Me and Mrs Jones est décédé dimanche 24 avril à l'âge de 81 ans.

     

    http://www.programme-tv.net/news/musique/84490-le-chanteur-soul-billy-paul-est-mort/

     

    votre commentaire
  •  

    Maurice P vous offre une adaptation musicale original de ce célèbre titre du chanteur Christophe, écrit par Jean-Michel Jarre et sorti en 1974.

     

    Maurice P
     

    https://www.facebook.com/Rock.MauriceP/
     

    Adaptation, interprétation & arrangements Maurice P
     

    Vidéo Michel Laplanche

    Les Mots Bleus

    Il est six heures au clocher de l'église
    Dans le square les fleurs poétisent
    Une fille va sortir de la mairie
    Comme chaque soir je l'attends
    Elle me sourit
    Il faudrait que je lui parle
    A tout prix

    Je lui dirai les mots bleus
    Les mots qu'on dit avec les yeux
    Parler me semble ridicule
    Je m'élance et puis je recule
    Devant une phrase inutile
    Qui briserait l'instant fragile
    D'une rencontre
    D'une rencontre

    Je lui dirai les mots bleus
    Ceux qui rendent les gens heureux
    Je l'appellerai sans la nommer
    Je suis peut-être démodé
    Le vent d'hiver souffle en avril
    J'aime le silence immobile
    D'une rencontre
    D'une rencontre

    Il n'y a plus d'horloge, plus de clocher
    Dans le square les arbres sont couchés

    Je reviens par le train de nuit
    Sur le quai je la vois
    Qui me sourit
    Il faudra bien qu'elle comprenne
    A tout prix

    Je lui dirai les mots bleus
    Les mots qu'on dit avec les yeux
    Toutes les excuses que l'on donne
    Sont comme les baisers que l'on vole
    Il reste une rancœur subtile
    Qui gâcherait l'instant fragile
    De nos retrouvailles
    De nos retrouvailles

    Je lui dirai les mots bleus
    Ceux qui rendent les gens heureux
    Une histoire d'amour sans paroles
    N'a plus besoin du protocole
    Et tous les longs discours futiles
    Terniraient quelque peu le style
    De nos retrouvailles
    De nos retrouvailles

    Je lui dirai les mots bleus
    les mots qu'on dit avec les yeux
    Je lui dirai tous les mots bleus
    Tous ceux qui rendent les gens heureux
    Tous les mots bleus

    Maurice P


    votre commentaire
  •  

    Playlist  You Tube


    votre commentaire
  • La rumeur veut que l'intérieur de la maison soit resté inchangé, les mégots de l'homme à tête de chou toujours dans les cendriers.

    NOUS Y ÉTIONS - Ce 2 mars, à l'occasion du 25e anniversaire de sa disparition, des voisins et des fans se sont rendus devant la maison que l'artiste occupait jusqu'à sa mort dans le VIIe arrondissement de Paris.

     

    Au 5 bis rue de Verneuil, dans le septième arrondissement de Paris, 25 ans aujourd'hui ont passé depuis la dernière cigarette de Serge Gainsbourg. La rumeur veut d'ailleurs que l'intérieur de la maison soit resté inchangé, les mégots de l'homme à tête de chou toujours dans les cendriers.

     

    Le 2 mars au matin, les grilles étaient donc logiquement fermées, invitant les quelques passants à scruter la façade de la résidence principale de l'artiste, recouverte de tags et de mots laissés par les fans. «Le poing sonneur des Lilas», est-il notamment écrit au-dessus de la sonnette à l'entrée en référence à la chanson qui lui a offert son premier succès en 1959.

     

    Située derrière l'école des Beaux-Arts, la rue de Verneuil a ce jour-là une gravité particulière. Quelques commerces arborent pour l'occasion des affiches annonçant des expositions dédiées à Gainsbourg. Un rassemblement est également prévu le 6 mars, à 11h, dans cette allée qui a abrité il y a plusieurs décennies la collaboration fructueuse et passionnée du chanteur avec Juliette Gréco, La Javanaise.

    Des bons de réduction pour des pizzas dans sa boîte aux lettres

    Un air qu'Andrée, la soixantaine, fredonne à tue-tête à l'entrée du lieu de pèlerinage. «Il avait un charme. Il en a d'ailleurs usé mais malheureusement, il ne m'a jamais aimé», s'amuse-t-elle, fringante. Cette retraitée a fait un détour exceptionnel par la maison de Gainsbourg avant de se rendre chez ses petits-enfants. «La première fois que je suis venue ici, il n'y avait pas de tags. Ça a bien changé», constate-t-elle en désignant un hideux «smiley» jaune sur le mur.

     

    À l'été 2013, c'est d'ailleurs Anthony Lemer, 26 ans, qui a recouvert la façade du portrait de l'interprète de Initials BB. Il est revenu sur les lieux. «J'ai découvert le monument Serge Gainsbourg adolescent alors que je m'intéressais à la chanson française», confie le passionné de peinture et de musique, deux arts - l'un majeur et l'autre mineur - qui ont marqué la vie de son aîné. «Il est toujours présent dans le hip-hop autant pour ses textes que ses mélodies mais aussi chez certains artistes comme Sébastien Tellier», assure le jeune homme, fan du morceau La Noyée.

    Un peu plus tard, Patrick, imposant avec son long manteau noir, s'arrête plusieurs secondes au 5 bis rue de Verneuil. «J'ai souhaité rendre hommage à ce phénomène. Il a vécu dans une époque de révolte qu'il a su mettre en musique», se souvient celui qui appréciait «le personnage excessif, le grand artiste et l'immense poète». Une empreinte digne des plus grands, Trénet, Brassens, selon lui.

     

    Peu avant midi, alors que le calme regagne le passage qui permet d'accéder au Musée d'Orsay, un homme, des prospectus sous le bras, s'approche du mémorial. À la surprise générale, il glisse des bons de réduction pour des pizzas dans la boîte aux lettres de Serge Gainsbourg. «Je suis certain que ça ne servira pas», lui précise un passant amusé. Preuve que malgré tout, l'âme du poète maudit est toujours là.

     

    Tout au long du mois de mars, Melody TV rend hommage à Serge Gainsbourg avec des émissions inédites. En voici un extrait:

     

     La rédaction vous conseille :

     

    Source

    http://www.lefigaro.fr/

     

    Serge Gainsbourg — Wikipédia

     

     

    Le boomerang - Serge Gainsbourg

     

     

    Je sens des boums et des bangs
    Agiter mon cœur blessé
    L'amour comme un boomerang
    Me revient des jours passés
    A pleurer les larmes dingues
    D'un corps que je t'avais donné

    J'ai sur le bout de la langue
    Ton prénom presque effacé
    Tordu comme un boomerang
    Mon esprit l'a rejeté
    De ma mémoire, car la bringue
    Et ton amour m'ont épuisé

    Je sens des boums et des bangs
    Agiter mon cœur blessé
    L'amour comme un boomerang
    Me revient des jours passés
    A s'aimer comme des dingues
    Comme deux fous à lier.

    Sache que ce cœur exsangue
    Pourrait un jour s'arrêter
    Si, comme un boomerang
    Tu ne reviens pas me chercher
    Peu à peu je me déglingue
    Victime de ta cruauté

    Je sens des boums et des bang
    Agiter mon cœur blessé
    L'amour comme un boomerang
    Me revient des jours passés
    A t'aimer comme une dingue
    Prête pour toi à me damner

    Toi qui fait partie du gang
    De mes séducteurs passés
    Prends garde à ce boomerang
    Il pourrait te faire payer
    Toutes ces tortures de cinglés
    Que tu m'as fait endurer.

    Je sens des boums et des bangs
    Agiter mon cœur blessé
    L'amour comme un boomerang
    Me revient des jours passés
    C'est une histoire de dingue
    Une histoire bête à pleurer

    Ma raison vacille et tangue
    Elle est prête à chavirer
    Sous les coups de boomerangs
    De flash-backs enchaînés
    Et si un jour je me flingue
    C'est à toi que je le devrais

    Je sens des boums et des bangs
    Agiter mon cœur blessé
    L'amour comme un boomerang
    Me revient des jours passés
    A pleurer les larmes dingues
    D'un corps que je t'avais donné


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique