• Le chant des cigales, ce drôle d'insecte

    Le chant des cigales est exclusivement produit par le mâle pour se faire remarquer des femelles... et malheureusement aussi des prédateurs ! Le «larynx» des cigales se nomme la cymbale

     

    Juste derrière la naissance des ailes, on peut apercevoir ces cymbales... mais ce n'est pas du tout évident à voir. Sous la racine des petites ailes, se trouve une sorte de petit cache noir. Juste derrière, se dissimule une des cymbales, le fameux instrument de musique ! Les mâles en possèdent deux, une de chaque côté. Elles sont logées exactement derrière chaque aile, à l'intérieur du corps et bien dissimulées. C'est clair, elles ne sont pas faciles à trouver ! En revanche, ce qui est facile à voir sont les étouffoirs, sortes de volets placés juste entre la naissance des pattes arrière et l'abdomen de chaque mâle. La femelle ne dispose pas de ces «volets». L'étouffoir permet, en s'ouvrant et en se fermant de laisser passer plus ou moins le son.

     

    C'est quoi une cymbale ?
    C'est une sorte de plaque, relativement rigide et convexe. Il suffit de tirer dessus assez fort, pour qu’elle se déforme brutalement et devienne subitement concave.

     

    En appuyant du doigt sur le fond bombé d’une boîte de conserve ou en redressant les bosses de certaines bouteilles vides en plastiques, on peut obtenir un son à peu près similaire. Quand on appuie dessus, ça fait clic ! quand on relâche la pression, ça fait clac ! Certains magasins de jouets vendent des objets similaires qu'on nomme criquet. C'est une lame d'acier relativement rigide, environ de trois à quatre centimètres de long sur deux de large, légèrement convexe et sertie dans une coque en tôle. Quand on appuie sur la lame d’acier elle fait clic ! et quand on la relâche elle refait clac ! Un clic ! et un clac ! qui claquent comme une paire de claques... exactement le même mécanisme qui produit le chant des cigales !

     

    Donc, aidé de ses muscles, chaque fois que la cigale tire sur une cymbale, elle devient concave en faisant clic ! et quand elle relâche l'effort, la cymbale se remet au repos en faisant clac ! clic-clac ! et tout ceci à une fréquence de 300 à 900 fois par seconde. Ajoutez à cela l'inclinaison et le rythme de son abdomen ; l'ouverture plus ou moins rapide de ses étouffoirs ; la position de ses ailes ; la température extérieure ; la fréquence choisie par seconde ; l'émotion qui l'étreint à ce moment là et bien d'autres choses encore que nous ignorons font ce que nous appelons : le chant de la cigale. Par ailleurs les cymbales ne ressemblent pas seulement à de bêtes boites de conserves bombées. Elles sont renforcées de plusieurs plaquettes et de côtes, ce qui ajoute encore à la complexité du son.

     

    Derrière chaque étouffoir ou volet, est dissimulé la caisse de résonance appelée chapelle (le ventre creux du mâle).

    En résumé : le son est produit par la cymbale, se fait amplifier dans la chapelle et sort entre les étouffoirs plus ou moins entrouverts.

     

    Une autre particularité, également propre aux mâles. Les femelles, ont le ventre plein, tandis que celui du mâle est totalement vide ! Toute la partie arrière d'une cigale mâle est creuse. Vide comme l'intérieur d'une guitare... pour mieux servir de caisse de résonance ! Tous les organes sont compressés dans un ridicule petit coin de l'abdomen, comme si cela n’avait pas d'importance vitale. Le chant en revanche, oui ! La musique, ça c’est important ! Que serait un excellent transit alimentaire, une parfaite santé s’il n’y avait pas le plaisir de vivre, de rencontrer des congénères, de se faire des amis, d’être amoureux, de jouer ou d’écouter de la musique ?

     

    Les jours de vent, de pluie ou de mauvais temps, les cigales sont muettes. En fait, c’est une question de chaleur ! Approximativement en dessous de vingt-deux degrés, les cymbales perdent leur souplesse et chanter devient difficile.

     

    Sur FB partage de :

    Martine Luneau.

     

     

     

    Le chant des cigales dans la pinède et la garrigue en Provence

     

    Passion Animale et végétale


    votre commentaire
  • Chants d'oiseaux en forêt d'AMNEVILLE un matin de printemps ensoleillé

     


    votre commentaire
  •  

    Qu’il s’agisse de l’Indonésie, de l’Amazonie ou de la forêt boréale canadienne, partout dans le monde, les espaces de forêts vierges reculent jour après jour.

    Par chance, au Québec, il existe encore des espaces forestiers immenses qui n’ont pas été touchés par l’industrie. Si je vous écris aujourd’hui, c’est parce qu’une nouvelle menace s’annonce pour la fôret de la Broadback et nous allons avoir besoin d’un fort soutien de votre part.

     

     

     

    Le gouvernement du Quebec, par le biais du COMEX (bureau d’audiences publiques en environnement de la Baie James), étudie actuellement la possibilité d’autoriser la construction de deux grandes routes d’une longueur totale de 126 kilomètres à travers une des dernières forêts vierges située au coeur du territoire traditionnel de la petite communauté crie de Waswanipi. Ces deux routes représentent une nouvelle menace pour la biodiversité unique de la forêt Broadback puisqu’elles induisent la construction de dizaines de routes secondaires qui fragmenteraient radicalement l’habitat de nombreuses espèces ménacées.
     

    DITES AU COMEX
    DE PROTÉGER LA BROADBACK !

    Le projet n’ayant pas encore été approuvé, nous pouvons empêcher la construction de ces routes. Mais nous devons être nombreux pour appuyer les Cris de Waswanipi.


    La mission première du COMEX étant de protéger les intérêts et l’environnement des communautés de la Baie James, il ne peut donner son aval à un tel projet.

    Nous avons jusqu’au 18 février pour apporter notre soutien à la communauté de Waswanipi. La forêt ne peut se défendre elle-même, et les Cris de Waswanipi ont besoin du maximum de soutiens possibles. Envoyez un message à André Boisclair, Président du COMEX, dès maintenant.



    Merci pour votre implication !


    Solidairement,

    Nicolas Mainville,
    Responsable de la campagne Forêt
    Greenpeace Canada

     

     Site France :

    http://www.greenpeace.org/france/fr/



    votre commentaire
  • C'est en voyant un mimosa magnifique dans ma ville, que je l'ai photographié pour l'immortaliser et pour partager ce texte avec tous mes amis...
     

    Musique : Eternally -Roger Saint-Denis
    (Génération : Music for Lifes Special Moments)

     

    Le mimosa et ses pompons d'or,

    Au cœur de l'hiver,
    Au loin, sur le ciel bleu
    Or flamboyant, lumineux,
    Attirant le regard
    Un mimosa prend toutes ses couleurs.
    Et vient embaumer, l'air de ses senteurs
    Ses branches couvertes de petits pompons d'or
    Rappellent la douceur
    Des poussins, qui viennent d'éclore,
    Ses petites fleurs
    Dès qu'on les touche , réagissent
    plante sensitive...elles se rétractent.
     

     

    Le mimosa est apprécié,
    Pour ses couleurs vitaminées
    Autrefois, il ne poussait pas dans notre pays
    Mais, Faisant partie de l'aventure Humaine
    Ses graines furent ramenées d'Australie,
    Importées en France sur la côte méditerranéenne
    Le mimosa, s'adapta formidablement
    à son nouvel environnement...
    Dès le mois de janvier
    Il est connu
    Pour être vendu,
    Souvent utilisés
    Dans la confection de bouquets
    Pour apporter une note ensoleillée,
    Et ainsi venir parfumer
    l’intérieur des Foyers.
     

     

    Le mimosa fait partie
    De la famille de l' acacia
    La légende dit
    Qu'en hiver il fleurit
    Parce qu'il a gardé
    De ses Origines en Australie.
    La mémoire de sa date de floraison...

     

    Le mimosa, pluie d'or parfumée,
    D'une senteur subtile,
    Nous parle de l'accent du midi, du soleil,
    Il en symbolise la magnificence.
    Il évoque l’élégance, la tendresse,
    Les amours secrètes, non avouées
    C’est la fleur des retrouvailles.
    l’image de la vie triomphante,
    En rapport de sa robustesse
    la victoire sur les forces du mal.
     

     

    En Australie le mimosa
    Représente la Fleur Nationale
    il est aussi l’emblème de la sécurité,
    Et délivre un message de Paix et d’amitié.

    Danielle J. DanyAngel

     

    Danielle J. DanyAngel


    2 commentaires
  •  


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique