• En quelques semaines, plus de 500 000 réfugiés rohingyas ont fui au Bangladesh en raison de la répression du gouvernement du Myanmar. L'opération menée par l'armée dans l'État d'Arakan au Myanmar constitue un nettoyage ethnique et un ensemble de crimes contre l'humanité.

     

    Le calvaire d'une minorité musulmane qui ne fait que s'aggraver. Pour en savoir plus :

    Le sort des Rohingyas au Myanmar - Amnesty International France

     

    Vidéo réalisée en novembre 2017

     

    Commentaire de Nina Walch, chargée de campagne crises et conflits armés

     

    Interview : Tahir Hussain, témoin rohingya Gwenola Seroux, responsable de la cellule urgences, Médecins Sans Frontières Crédits images : © Amnesty International © Digital Globe © Deimos Imaging S.L.U 2017 © K M ASAD/AFP/Getty Images © ONUR COBAN / Anadolu Agency Musique : Audio Network

     

     
    Et plus ....
     
     
     
    Arabie Saoudite

    Raif Badawi et Waleed Abu al Khair doivent être libérés

    Il y a tout juste trois ans, le 9 janvier 2015, nous apprenions avec effroi que le blogueur saoudien Raif Badawi avait reçu 50 coups de fouet en public, devant une mosquée à Djedda. Si l’Arabie saoudite était déjà loin de briller pour son respect des droits humains, l’application de cette sentence sanglante a révélé au monde que le régime saoudien était désormais prêt à tout pour faire taire les voix critiques.

    Trois ans plus tard, malgré l’ampleur de la mobilisation pour demander la libération de Raif, ce dernier croupit toujours derrière les barreaux. Des rumeurs de pardon royal courent… Mais tant qu’il ne sera pas libéré, nous devons maintenir la pression sur les autorités saoudiennes. Ainsi, nous serons ce soir une nouvelle fois devant l’ambassade à Bruxelles. À votre façon, vous aussi, faites savoir au Roi Salman que vous n’oubliez pas Raif. Signez notre pétition.

    Signer la pétition
    Plus d'infos

    votre commentaire
  • Douches automatiques, picots, plans inclinés... en quelques semaines, plus de 220.000 personnes ont signé la pétition de Martine pour dénoncer ces dispositifs mis en place dans les villes pour empêcher les SDF de se mettre à l'abri des intempéries et du froid.  

    Grâce à la mobilisation des internautes sur les réseaux sociaux, la mairie de Paris a retiré des barrières qui empêchaient des sans-abri d'accéder à des grilles d'aération qui les réchauffaient. Une première victoire pour Martine qui demande au gouvernement l'interdiction totale de ces dispositifs partout en France

    Depuis des années, ces mobiliers hostiles aux plus précaires se multiplient. Aujourd'hui, vous pouvez agir pour mettre fin à ces dispositifs jugés inhumains. Cliquez ici pour signer la pétition de Martine. 

     

    Adressée à Emmanuel Macron

     

    Pour l'interdiction des dispositifs anti-SDF inhumains

    Pétition de Martine MAÇON
    Royan, France

     

     

     

    226 894
    Signates


    votre commentaire
  • AGISSEZ MAINTENANT

    L’Europe vient de lancer une consultation publique sur une interdiction de l’ivoire! VOILÀ notre chance de nous faire entendre officiellement. Répondre à cette consultation ne vous prendra que quelques minutes. Cliquez ici pour participer -- fermons l’un des plus grands marchés d’ivoire du monde.

     

    AGISSEZ MAINTENANT
     
    L’Europe vient de lancer une consultation pour sonder le public sur une interdiction totale de l’ivoire!

     
    Les marchands d’ivoire n'ont que les profits en tête et font leur possible pour que ce marché reste ouvert, mais si nous inondons la consultation de contributions demandant une interdiction, nous pouvons les réduire au silence.

    Cette consultation est une procédure officielle dans laquelle chacune de nos voix compte, y participer ne vous prendra que quelques minutes. Si nous sommes assez nombreux, nous pouvons obtenir une interdiction totale de l’ivoire et aider à stopper l’extinction de cette magnifique espèce: 

    Cliquez pour demander à l’Europe une interdiction totale du commerce d’ivoire

    La survie des éléphants n'a jamais été autant menacée. Chaque année, 30 000 éléphants d’Afrique sont massacrés pour leurs défenses, et les éléphants pourraient éradiqués de la plupart des pays d’Afrique de notre vivant.

    Les États-Unis et la Chine ont annoncé des interdictions de l’ivoire, et Hong Kong envisage une fermeture progressive de ce marché d’ici à 2021. L’Europe est à la traîne, mais nous avons une chance de rattraper le retard.

    Cette consultation est volontairement complexe et technocratique, et si nous ne nous faisons pas entendre et ne manifestons pas un soutien sans faille en faveur d’une interdiction -- les marchands d’ivoire gagneront, et ce sont les éléphants qui en pâtiront. Faisons tous un effort:

    Cliquez pour demander à l’Europe une interdiction totale du commerce d’ivoire
    Lorsque nous travaillons ensemble, cela fonctionne -- selon des sources bien informées, c’est la grande campagne d’Avaaz pour que l’Europe mette fin à tout le commerce d’ivoire qui a poussé la Commission à organiser cette consultation publique. Aujourd’hui, nous sommes formellement invités à nous faire entendre, alors répondons présent, et remportons cette victoire.

    Avec espoir et détermination,

    Christoph, Sarah, Spyro, Fatima, Nataliya et toute l’équipe d’Avaaz

    Pour plus d’informations

    L’Europe sévit contre le trafic d’ivoire (Commission européenne)
    https://ec.europa.eu/environment/efe/themes/nature-and-biodiversity/eu-gets-tougher-ivory-trafficking_fr

    Éléphants d'Afrique: attention espèce en danger! (Le Point)
    http://afrique.lepoint.fr/actualites/elephants-d-afrique-attention-espece-en-danger-27-09-2016-2071712_2365.php  

    Hong Kong propose une loi pour interdire le commerce domestique d’ivoire (The Guardian, en anglais)
    https://www.theguardian.com/environment/2017/jun/26/hong-kong-launches-bill-ban-domestic-ivory-trade

    Qu’est-ce que l’UE a à voir avec lea protection des éléphants? (New Europe, en anglais)
    https://www.neweurope.eu/article/eu-got-elephant-protection/

    votre commentaire
  • Sauvons la Forêt

     

    Votre voix pour la nature
    Abattage dans la forêt pluviale côtière sur l’île de Vancouver, Colombie britannique, Canada

    Arbres de 500 ans abattus.

    Stop au massacre dans l'Ouest canadien !

    Signez la pétition

    Cliquez sur le lien rouge


    PÉTITION  

    Les forêts pluviales tempérées de l'Ouest canadien forment l’un des écosystèmes les plus rares de la planète. Pourtant, loin des images de forêts sans fin, de lacs cristallins et de monts enneigés, ces forêts anciennes sont en train de disparaître à un rythme alarmant : 10.000 hectares par an - soit 3 m2 par seconde - pour la seule île de Vancouver.

    Même les arbres les plus impressionnants, épinettes de Sitka, sapins de Douglas et autres thuyas géants pouvant atteindre 80 mètres de hauteur, sont abattus.

    « Une fois rasées, ces forêts vierges sont perdues pour toujours » alerte Jens Wieting de l'organisation Sierra Club BC. Les arbres qui leur succéderont seront coupés après quelques décennies, empêchant toute régénération d'une biodiversité naturelle.

    Demandons au gouvernement de la province de Colombie britannique de ne plus sacrifier les forêts pluviales côtières et ses arbres majestueux pour des intérêts économiques :

     

    Signez la pétition

    Cliquez sur le lien rouge


    PÉTITION  

    En vous remerciant pour votre attention,  

    Sylvain Harmat
    Sauvons la forêt


    votre commentaire
  • 02_jarawas

    Vous n’avez peut-être jamais entendu parler des Jarawas, l’un des derniers peuples afro-asiatiques des îles Andaman, en Inde. Isolés sur leur bout de paradis, ils vivent en parfaite autosuffisance alimentaire et ne puisent dans l’environnement que le strict nécessaire pour vivre. Mais la pression de la modernité se faire lourde et les Jarawas sont aujourd’hui la proie des touristes, des braconniers et des safaris humains…

     

    Les Jarawas sont des chasseurs-cueilleurs semi-nomades qui ont vécus en isolement total pendant des dizaines de milliers d’années. Leur origine remonterait aux premières migrations humaines parties d’Afrique il y a environ 60.000 ou 70.000 ans. Pratiquement disparus, les Jarawas ne sont plus que 420 aujourd’hui et vivent en autosuffisance alimentaire en petits groupes d’une cinquantaine d’individus dans des chaddhas – leurs maisons. On les considère comme des pygmées ayant une physionomie unique, nettement distincte de celles des peuples asiatiques qui les entourent. Avec une peau très foncée et des cheveux noirs crépus, ils sont d’origine proche des Bochimans du désert du Kalahari (Afrique australe).

     

    Article complet

    https://mrmondialisation.org/jarawa-le-peuple-qui-refuse-lextinction-forcee/

     

    Signez

    LA CAMPAGNE POUR LES JARAWAS - Signez la pétition

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique