•  Pétition : Mise en place d'un grand plan national de moralisation de la cause animale

    À l'attention : de E.Macron, Président de la République, N. Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, S. Travert, ministre de l'Agriculture.

    Parce que la moralisation de la vie française c'est aussi : moraliser la cause animale.

    Eux ne peuvent ni manifester, ni se plaindre mais doivent en revanche subir !

    La sensibilité des animaux en fait des individus qu’il faut cesser d’exploiter et de considérer comme des objets. Nous devons adopter une vision politique claire afin d’inscrire la logique animale dans l’évolution des sociétés.

    Une des grande absente de la campagne présidentielle était cette cause de la vie animale.

    Parce que les citoyens et les élus doivent prendre leurs responsabilités devant les horreurs, les massacres, la maltraitance, l'absence de règles de droit.



    Les animaux ne s'expriment pas mais souffrent en silence.

    Ils sont dépecés pour nos besoins humains, maltraités dans les abattoirs encore et encore.

    La souffrance animale doit être prise en compte et nos habitudes à revoir entièrement...

    Au nom de quoi une vache aurait moins de considération qu'un chat ?

    Qu'un hamster serait mieux considéré qu'un taureau qui lui terminera dans une arène soumis à la vindicte humaine hurlant sa mise à mort ou bien d'un cochon qui terminera à l'abattoir torturé ?

    Pourquoi devrions nous considérer la souffrance de certains et non de tous ?

    C'est du specifisme animal, de la barbarie !

    Oui la société va mal , il y a beaucoup de choses à changer mais les animaux n'ont pas la parole et doivent être entièrement reconsidérés.


    Aussi nous attendons du nouveau président un véritable programme nationale de moralisation de la cause animale ...

    L'ÉGALITÉ DE VIE DOIT ÊTRE LA MÊME POUR TOUS HUMAINS ET ANIMAUX !

    Nous devons de toutes évidences revoir nos habitudes alimentaires facteurs de maladies et de milliers de décès . Les enjeux liés à la Santé doivent intégrer le paramètre de :" la moralisation de la vie animale"

    La politique c'est aussi cela.

    Ce plan de moralisation comprendra par exemple :

    --- Une commission consultative et participative citoyenne afin que politique et citoyen trouvent ensemble des solutions adaptées à leurs régions.

    --- Des décisions de justice rapides et exemplaires face aux actes de barbaries : comparutions immédiates , lourdes amendes , sanctions sévères.

    --- Mise en place de campagnes nationales de sensibilisations.

    --- Plan de lutte contre l'utilisation des fourrures animales type convention de Washington

    --- Substitution progressive de l'utilisation de cuir animal dans le secteur industriel

    --- Interdiction d'expérimentations animales en laboratoire.

    --- Programme de politique de réorientation des zoos : les zoos devront être la pour aider et participer à la sauvegarde des espèces et à leurs réimplantations dans le milieu naturel. Fini de les capturer pour les encager....

    --- Une position claire de l'état pour en terminer avec les corridas, cette pratique d'outre temps.

    Nous invitons les associations qui défendent le droit des animaux à participer.

     

    Thierry Paul Valette

    Fondateur de l'égalité NATIONALE

     

    Signature

    https://www.mesopinions.com/petition/animaux/mise-place-grand-plan-national-moralisation/34958


    votre commentaire
  •  

    Madame, Monsieur,   CAF, Sécu, caisse de retraite, Préfecture, voire même la Mairie et les Hôpitaux dans certaines villes… Pour joindre tous ces services par téléphone, il faut désormais la plupart du temps passer à la caisse.


    Difficile de passer outre les numéros surtaxés ! De 6 cts la minute pour la plupart des services, on monte à 15 cts quand on veut joindre la Préfecture ou l'Hôpital. Et vu les temps d'attente interminables, la facture devient vite salée…

    De quel droit l'Etat nous fait-il payer une deuxième fois un service que nous avons déjà payé via nos impôts ? Nos dirigeants croient-ils que c'est par plaisir que nous appelons l'Hôpital quand nous sommes souffrants, ou essayons de joindre un proche hospitalisé ? Que c'est pour nous distraire que nous composons le numéro de la CPAM parce que nous avons un énième problème avec la Carte Vitale ?...

    Ce service est partie intégrante du service public, et ne devrait pas constituer un coût supplémentaire pour le contribuable… d'autant plus que toutes ces démarches sont gratuites sur internet !

    Alors oui, je comprends bien que pour réduire les coûts administratifs on pousse la population à effectuer elle-même ses démarches en ligne. C'est même très sain de chercher ainsi à réduire les coûts de fonctionnement d'un système autrement très onéreux.

    Mais qu'en est-il des personnes âgées qui n'ont même pas d'ordinateur ? De toutes celles et ceux qui ne sont pas en mesure d'utiliser internet, de fournir une adresse mail pour ouvrir un compte sur chaque portail de service, de se souvenir de mots de passe différents pour chacun, selon si le webmaster a requis 12 caractères, des chiffres, des majuscules, des minuscules, des ! ou des @...
    Pour certains, c'est facile voire même inné. Pour d'autres, c'est un véritable travail de bénédictin – et il n'y a aucune raison qu'on les oblige à passer par ce dur labeur pour accomplir une formalité qu'un simple coup de fil, au bon interlocuteur, pourrait solder en quelques minutes.

    Et attendre toutes ces personnes au tournant pour les détrousser de quelques euros à chaque fois qu'ils ont l'outrecuidance de solliciter l'administration par téléphone, c'est proprement honteux !
    Le site internet du service public pose lui-même l'égalité devant le service public comme un principe inébranlable :

    Il signifie que toute personne a un droit égal à l'accès au service, participe de manière égale aux charges financières résultant du service (égalité tarifaire sauf pour les services facultatifs, tels que les écoles de musique, par exemple), et enfin doit être traitée de la même façon que tout autre usager du service. »

    Vie-publique.fr

    Demandons donc l'application de ce principe, et l'abolition des numéros surtaxés dans le service public : rejoignez ma pétition au Premier Ministre, Edouard Philippe.

    Merci
    Jacques

    JE SIGNE LA PÉTITION


    votre commentaire
  • Je vous envoie un SOS, qui s’appelle la détresse d’un SDF 

    Faire savoir que beaucoup de personnes qui vivent ou ont vécu à la rue en meurent.

    http://www.mortsdelarue.org/ 

    La détresse de ces gens dans la rue que la société ne veut plus 

    on les appelle SDF (sans domicile fixe) 

    Assis sur les Trottoirs ou au coin d’une rue ils se considérent exclus 

    Je suis seul toutes les nuits frigorifié et pétrifié dans le froid de l’hiver 

    Je fais partie du décor seul sans rien, affamé de nourriture mais aussi de recherche d'amitié et d’espoir 

    La rue est mon refuge le trottoir est mon lit

    Un carton pour simple couverture ! 

    La misère te prend et te jette en dehors de la société

    vous n’auriez pas une cigarette, 

    Un ticket resto une petite pièce pour manger, 

    La voix du ventre creux, leur serons toujours inaudible. 

    Il est si facile de ne voir que ce l’on veut bien voir 

    Il est facile d’entendre ce que l’on ne veut bien entendre 

    Plutôt que voir ou t’entendre la misère d’un SDF 

    Arracher à toute cette misère cet être innocent

    Leur accorder plus qu'un regard leur donner un peut d’affection

    Leur réchauffer leur cœur donner leur un peut d’attention

    Pourquoi vouloir reparaître encore quand on a l'impression que l'on existe plus

    Les misérables n'étant plus vus, alors on les oublie.

    Extrait d'un texte d'un ami sur FB :

    https://www.facebook.com/profile.php?id=100000499466355 

    Les gens passent leur chemin et ne veulent pas voir ce qui est vécu par protection,

    Pourtant

    Beaucoup d’association donnent  de leur temps

    Pour tendre la main à, un homme une femme ou un enfant,

    Et ouvrir leur cœur et leur donner juste un peu de bonheur

    Tendre la main à celui qui se sent seul et dans le besoin 

    Liens pour voir plus : 

    Secours Populaire : http://www.secourspopulaire.fr/actions.0.html?utm_source=prehome-mondialisons-la-solidarite&utm_medium=prehome&utm_campaign=mondialisons-la-solidarite 

    Fondation Abbé Pierre (signez la pétition)

    http://www.mobilisationlogement2012.com/je-signe-la-petition

     Accueil

    http://www.fondation-abbe-pierre.fr/index.php 

    Il y en a beaucoup d'autres, mais elles ont besoin d'aide de la part des services public, on ne va pas laisser les gens crever, ou alors on est plus une Démocratie, on devient un pays sous développé …. 

    Aubagne : un abri artistique pour les SDF

    http://www.laprovence.com/article/a-la-une/aubagne-un-abri-artistique-pour-les-sdf

     Paroles de galère

    http://www.parolesdegalere.net/index.php/ecouter-les-contributions?view=contribdetail&id_contrib=247 

    Histoire de Gilles :

    http://www.guerande-infos.net/avant-la-loi-loppsi-2-l-amere-experience-de-gilles-bernier-23-48-395.html

     

    Musique :

    Friday Morning de (Kevin MacLeod tirée de l’Album Heart fealt Melodie Morceau Sovereign) que vous pouvez trouver à cette adresse :http://incompetech.com/m/c/royalty-free/index.html?genre=Contemporary

     

    roda8358

     

      Fondation Abbé Pierre pour le logement des défavorisés - 3 rue de Romainville - 75019 Paris - 01 55 56 37 00
             
     
    Portrait Christophe Robert Dès la fin de l’été, Fondation a repris le combat pour défendre l’accès et le maintien dans le logement en dénonçant fortement, avec d’autres associations, la baisse des APL décidée par le Gouvernement sans aucune concertation.


    Pour certains, 5 euros de moins, c’est énorme et les étudiants ne sont pas les seuls affectés par cette diminution. 14 millions de personnes parmi les plus modestes en ont le plus grand besoin pour continuer à avoir un toit et vivre dans des conditions décentes ; pour continuer à se nourrir et à élever leurs enfants. Sauver les APL, c’est sauver de nombreuses familles en leur évitant qu’elles ne se retrouvent à la rue, qu’elles ne basculent dans l’exclusion.


    Après cette mauvaise nouvelle, le Gouvernement a annoncé à la rentrée un plan logement de grande ampleur intitulé « logement d’abord » : la Fondation est bien décidée à poursuivre son combat en évaluant chaque décision politique qui sera prise et en rappelant que le logement est un droit pour chacun de nous et qu’il est du devoir de l’État de ne pas exclure les plus pauvres.

    Christophe Robert, Délégué général de la Fondation

     

     

     

     

     

    1954-2016. Les personnes mal logées toujours aussi mal logées. Rappelez avec nous. Signez le Rappel sur http://www.onattendquoi.fr

     

    LE TEXTE DU RAPPEL : Mes amis, au secours... Une femme vient de mourir gelée, cette nuit à trois heures, sur le trottoir du boulevard Sébastopol, serrant sur elle le papier par lequel, avant hier, on l'avait expulsée... Chaque semaine, ils sont encore des milliers — ici ou ailleurs — à risquer leur vie, sans toit, sans pain, plus d'un presque nu. Il y a ceux-là et il y en a d'autres : qui peinent sur nos routes, qui dorment sous nos ponts, qui crèvent dans nos boues. Écoutez-nous ! On ne peut plus laisser une moitié du monde vivre et danser et l'autre la regarder faire sans avoir rien à avaler ni un toit sous lequel s’abriter : nous devons nous organiser. Notre monde comme notre pays ont de quoi soulager la faim et le froid. Il faut que sans attendre, dans toutes les villes de France, dans chaque quartier de Paris, de nos villes et nos campagnes, chacun apporte sa pierre ou sa voix à un chœur immense qui dira à tous ceux qui souffrent ces simples mots : « Toi qui souffres, qui que tu sois, entre, dors, mange, reprends espoir, ici on t'aime ». Pour que ce soit possible, il faut que les plus riches prennent leur part, que ceux qui le sont moins apportent leur courage et que ceux qui n'ont rien donnent un peu de leur envie pour construire un demain où chacun ait sa place. Il faut que nos dirigeants, élus, fonctionnaires, mobilisent tout le trésor public pour l'affecter à changer un monde qui le peut et qui le doit. Et il n'est pas question que l'on tarde. Car il n'y a rien à attendre : tout est là. Les idées, les gens bien, les moyens qu'il suffit d'affecter ici plutôt que là où l'on sert l’accessoire alors que le plus souffrant pose le genou à terre. Grâce à vous, aucun homme, aucune femme, aucun gosse ne mourra plus à deux pas d'un fronton de Mairie où figure notre devise, d'une église, d'un supermarché ou sous les ponts du pays et les cabanes des bidonvilles. Au nom du combat de l’abbé Pierre, Merci ! ------------------------------------------- Rendez-vous sur www.onattendquoi.fr pour découvrir des initiatives, des idées et des gens qui luttent contre le mal-logement. #OnAttendQuoi pour faire du logement une priorité.

     

    Pétition : S.O.S pour nos S.D.F

     

    Le 04/10/2017 :

    Bonjour les ami(e)s, les choses vont dans le bon sens concernant notre pétition.

    Effectivement E. Macron en déplacement à Toulouse, après avoir rencontré le directeur du CCAS ami de notre député N. Démoulin qui m'avait paru très sensible à ce drame des SDF lors de notre rencontre le 31/08, a annoncé la création de 50.000 places d'urgence c'est exactement ce qu'il manque pour que tous les sans abris soient ... à l'abri !

    C'est acté dans les paroles, ceci dit poursuivons la mobilisation jusqu'à ce soit acté dans les actes. A cet effet, je vous propose de partager cette pétition auprès de vos amis, dans vos groupes ... jusqu'à la victoire finale que j'espère vous annoncer prochainement.

    Merci pour votre humanité et votre participation à cette main tendue vers les plus démunis, ne lâchons rien des vies sont en jeu !  

    Amicalement.
     
    Signez la pétition
     

    https://www.mesopinions.com/petition/social/nos/26288

     

    votre commentaire
  • Monsanto vient de menacer de poursuivre les responsables du gouvernement d'Arkansas s'ils interdisent leur nouveau poison!
     
    Aidons-les à résister à cette intimidation -- rejoignez l'appel urgent et Avaaz le remettra juste avant le vote
    signez la pétition

    Monsanto est en train de promouvoir un terrible poison qui tue toutes les plantes sur son passage -- sauf ses propres OGM. Mais dans quelques jours, un État américain pourrait l'interdire, créant ainsi un précédent pour le monde entier. Si nous sommes un million à signer cette pétition, nous pouvons la remettre lors d'un processus officiel et éliminer ce produit toxique de nos champs et de nos assiettes! Signez maintenant: 
    signez la pétition
    Chères amies, chers amis,

    Monsanto est en train de promouvoir un terrible poison qui tue toutes les plantes sur son passage -- sauf ses propres OGM. Il peut même se disperser dans l'atmosphère jusqu'aux terres avoisinantes!

    Mais dans quelques jours, nous pouvons l'arrêter

    Après le cri de colère de 1000 agriculteurs victimes de ce poison, un grand État américain pourrait interdire le Dicamba. Cela créerait un précédent qui pourrait influencer la législation partout dans le monde.

    Monsanto est en campagne: ils font pression tous azimuts et espèrent que cette fronde reste localisée. Mais si nous sommes un million à signer cette pétition, nous pouvons la remettre lors d'un processus officiel et montrer que le monde entier ne veut pas de ce produit chimique sur ses champs ni dans son assiette! Signez maintenant

    Résistons à Monsanto

    Les agriculteurs sont vent debout et ce n'est pas surprenant. Le Dicamba sème la mort dans les airs, se répandant sur les champs, les arbres, les terres et les sources. Ils sont face à une terrible alternative -- adopter les semences OGM de Monsanto, ou regarder leurs récoltes mourir. 

    Le projet de Monsanto est cupide, dangereux, et pourrait leur rapporter des milliards tout en mettant notre chaîne alimentaire en péril.  

    Mais nous pouvons l'arrêter. 17 États américains ont ouvert des enquêtes et les plus hautes autorités de l'Arkansas viennent de recommander l'interdiction de ce produit -- cette proposition doit maintenant être soumise à un vote. De l'Union européenne à l'Amérique latine, tous les législateurs suivent attentivement ce processus. Si nous sommes un million à résister à Monsanto en Arkansas, et parvenons à faire interdire le Dicamba, nous pouvons stopper net ce poison mortel.

    Résistons à Monsanto
     
    Pendant des années, le mouvement Avaaz s'est lancé dans des combats qui semblaient perdus d'avance pour résister à la dangereuse prise de contrôle de notre alimentation par des intérêts corrompus. Et nous gagnons! L'an dernier, nous avons contribué à empêcher l'ouverture d'une nouvelle usine modèle de semences transgéniques de Monsanto en Argentine, et nous avons bloqué l'Union européenne alors qu'elle s'apprêtait à renouveler l'autorisation du glyphosate. Aujourd'hui, nous pouvons aider à remporter une nouvelle victoire en Arkansas. C'est là que le nouveau combat commence.

    Avec espoir et détermination,

    Dalia, Nick, Danny, Allison, Diego, Camille et toute l'équipe d'Avaaz

    POUR PLUS D'INFORMATIONS

    Après le glyphosate, le Dicamba fait des ravages aux États-Unis (Courier International)
    http://www.courrierinternational.com/article/agrochimie-apres-le-glyphosate-le-dicamba-fait-des-ravages-aux-etats-unis

    États-Unis – Dicamba, un herbicide sur la sellette (Info'GM) 
    https://www.infogm.org/6346-etats-unis-dicamba-nouvel-herbicide-deja-sellette?lang=fr

    Monsanto combat l'interdiction du Dicamba en Arkansas (Arkansas Matters, en anglais)
    http://www.arkansasmatters.com/news/local-news/monsanto-fighting-arkansas-dicamba-ban/806920404

    L'Arkansas est sur le point d'interdire un herbicide controversée au cours de l'été prochain (Reuters, en anglais)
    https://www.reuters.com/article/us-usa-pesticides-arkansas/arkansas-one-step-from-ban-on-controversial-herbicide-next-summer-idUSKCN1BW33A

    Glyphosate: nous avons frappé fort!! (Avaaz)
    https://secure.avaaz.org/fr/nothing_we_cant_do/?fpbr

    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "Eurodéputés: considérez les perturbateurs endocriniens avec le même sérieux que les cancérogènes et rejetez le texte de la Commission européenne!"

    C’est notre dernière chance pour que soient réellement interdits les perturbateurs endocriniens (PE) et bloquer les manoeuvres des géants du toxique comme Bayer, Monsanto et BASF qui sont sur le point de gagner dans ce dossier.

    Un vote crucial aura lieu le 3 octobre au Parlement européen
     ce qui nous laisse très peu de temps pour agir.


    Dites aux eurodéputés de réclamer une interdiction totale des PE en rejetant le texte permissif et dangereux de la Commission européenne!

     

     

    Un véritable permis d'intoxiquer est sur le point d'être offert par l'UE aux multinationales du toxiques comme Monsanto, Bayer et BASF.

    Le 4 juillet dernier, la France a capitulé devant les lobbies à Bruxelles en acceptant une proposition législative de la Commission européenne sur les perturbateurs endocriniens qui ne nous protégera pas de ces substances toxiques qui touchent particulièrement les enfants et les femmes enceintes.

    En capitulant, la France a aussi permis à la Commission de faire adopter cette proposition dangereuse qui risque maintenant de faire loi dans toute l'UE.

    Mais tout n’est pas perdu! 

    Nous pouvons encore agir car la proposition de la Commission doit désormais être approuvée par le Parlement européen le 3 octobre prochain. 


    Près 500.000 membres de SumOfUs comme vous avaient signé notre pétition contre la proposition de la Commission européenne. Soyons aussi nombreux à rappeler aux eurodéputés des quatre coins de l’UE qu’ils ne représentent pas le lobby agrochimique de Bayer et Monsanto mais bien la population: des citoyens et citoyennes comme vous!

    Eurodéputés: bloquez la définition permissive de la Commission européenne au sujet des perturbateurs endocriniens.

    Les perturbateurs endocriniens, ce sont notamment le bisphénol A et les phtalates. On les trouve dans nombre de plastiques, de cosmétiques et de pesticides. Ils sont mis en cause dans beaucoup de cas de cancers, d’infertilité, de malformations, d’obésité et leur coût pour la société est évalué à au moins 157 milliards d’euros par an en Europe. 

    Pas étonnant que selon un sondage, 90% des français veulent en finir avec ces substances toxiques que l'on retrouve P.A.R.T.O.U.T. 


    Or le texte proposé par la Commission exige un niveau de preuve beaucoup trop élevé avant de pouvoir interdire une substance et prévoit de nombreuses dérogations.

    Une intense bataille se joue en ce moment même à Bruxelles
    . L’industrie agro-chimique y a envoyé une armée de lobbyistes défendre ses profits. Ces lobbys gagneront si nous ne nous mobilisons pas massivement en interpellant les eurodéputés.


    Dites aux eurodéputés d’écouter la population plutôt que les lobbys et de nous protéger des réels dangers que représentent les perturbateurs endocriniens.

    Nous ne sommes pas les seuls à nous inquiéter: trois sociétés d’endocrinologues ont signé une lettre le 11 juillet pour dénoncer les critères adoptés et les disparités avec le système d’identification des cancérogènes.


    Le vote décisif se tiendra au Parlement européen dans les prochaines semaines et nous pouvons encore gagner pour nous protéger des innombrables maladies engendrés par les perturbateurs endocriniens.

    Les membres de SumOfUs ont déjà remporté des victoires très importantes dans la lutte contre les produits toxiques sur la scène européenne. C’est grâce à notre mobilisation collective que le renouvellement de l’homologation du glyphosate est encore et toujours repoussée. C’est aussi grâce à la mise en commun de nos efforts que les néonicotinoïdes qui tuent les abeilles appartiendrons au passé dès 2020 en France.

    Il est temps maintenant de rappeler aux eurodéputés que nous tenons à ce qu’il fasse passer notre santé avant les profits des multinationales.

    Appelez les eurodéputés à se ranger dans le camp de la science et de rejeter la proposition de la Commission concernant les perturbateurs endocriniens!

    Merci pour tout ce que vous faites,

    Nabil, Fatah, Marie et le reste de l'équipe SumOfUs

     


    Plus d'information:

    SumOfUs est un mouvement mondial de personnes comme vous, qui travaillent ensemble afin de responsabiliser les entreprises et de tracer une nouvelle voie durable pour l’économie mondiale. Aidez SumOfUs à renforcer ses campagnes en faisant un don de 4 € .


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique