• Résultat de recherche d'images pour "Pensées pour nos chers disparus"

     

    Résultat de recherche d'images pour "Pensées pour nos chers disparus"

     

    Résultat de recherche d'images pour "Pensées pour nos chers disparus"


    2 commentaires
  •  

     Marthe Hoffnung connue sous le nom de "Chichinette, la petite casse-pieds" Marthe Hoffnung connue sous le nom de "Chichinette,

    la petite casse-pieds" 

    Crédits : Urban Distribution

     Marthe Hoffnung-Cohn vit en Californie. Fringante et minuscule vieille dame, elle maîtrise parfaitement les technologies de l’information moderne et s’attriste quand son hôtel n’a pas la Wi-Fi. Nicola Hens la filme au fil de ses inlassables tournées de témoignage à travers le monde, toujours accompagnée de son mari, deux nonagénaires très "busy".  

     

    Metz 1945. Dans la Lorraine occupée, Marthe Hoffnung Cohn réussi à berner les nazis. Son nom de code : « Chichinette, la fauteuse de troubles ». 74 ans plus tard, âgée de 99 ans, elle fait le tour du monde comme une rock star et témoigne inlassablement de son histoire.

     

    Marthe a une mission à remplir, celle de raconter son histoire

    L'histoire du temps où on l’appelait Chichinette dans les services de l’intelligence de l’armée française qu’elle a probablement tourmentée pour mériter son surnom. Marthe est issue d’une famille juive de Metz et fait rapidement office de renseignement pour tous ceux qui souhaitent passer en zone libre dès le début de l’Occupation allemande en 1940. Sa sœur est arrêtée et déportée, son fiancé résistant est fusillé au Mont Valérien, elle passe en zone libre et devient infirmière, déçue de se voir refuser d’entrer dans la Résistance pour reprendre le flambeau de ses proches disparus. 

     

    Après la Libération de Paris, la revanche de Chichinette

    Engagée dans l’armée elle met à profit sa maîtrise de l’allemand pour passer en Allemagne et renseigner l’Etat-major sur les mouvements de troupes de la Wehrmacht sur la ligne Siegfried. Marthe, avec son espionnage modeste, à pied puis à vélo, est couverte de médailles à la fin de la guerre et disparaît. Mariée à un médecin américain, Major, qu’elle assiste pendant quarante ans, elle sort de son anonymat en répondant à l’appel à témoignage de la Fondation Steven Spielberg dans les années 1990 et commence une nouvelle vie faite de voyages aux quatre coins du monde. C’est désormais son mari qui l’assiste sans rechigner. 

     https://www.franceculture.fr/emissions/le-journal-de-lhistoire/saison-26-08-2019-29-06-2020

     


    votre commentaire
  • Tu reviens à la grâce des forêts de l’enfance
    Où les branches se courbent sous le poids de l’année
    Les pluies d’octobre ont lissé leurs feuillages
    Et préparé le feu d’un éternel été

    Automne aux fastes de lumière
    Toutes les saisons éclairées
    Le blond chevreuil de la clairière
    Le soleil au miroir brisé

    La flamme rousse des fougères
    Les châtaignes aux bogues éclatées
    les chemins creux de la mémoire
    Les ronces pourpres dans les haies

    La terre se montre impassible
    Aux troupeaux enfin rassasiés
    Mais elle cueille avec tendresse
    Les fruits mûrs dans les vergers

    Les arbres gardent ton empreinte
    Leur force tout au bout de tes doigts
    Et sous tes pas de chercheur d’or
    L’odeur des feuilles écrasées

    Jean Lavoué 18 octobre 2019
    Photo JL La Chesnaie 18/10/19

     

     
     
    Sur Facebook

    votre commentaire
  •  

    Mister Buzz

    Mister Buzz

    votre commentaire
  • Mort de Jessye Norman, « l’une des plus grandes sopranos des cinquante dernières années »

    Connue mondialement pour sa voix de soprano, la chanteuse d’opéra est morte, lundi à New York, à l’âge de 74 ans, des suites d’une septicémie.

     

    Jessye Norman, au festival de jazz de Montreux (Suisse), en juillet 2010.

     

    Les Français se souviendront notamment d’elle, drapée en tricolore, pour son interprétation de La Marseillaise lors du bicentenaire de la Révolution, le 14 juillet 1989 sur la place de la Concorde à Paris. Et le monde entier retiendra d’elle cette voix à la fois sombre et majestueuse.

    La célèbre cantatrice américaine Jessye Norman est morte, lundi 30 septembre, à New York à 74 ans, a rapporté dans un communiqué une porte-parole de la famille.

    Article complet :

     

    https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2019/10/01/jessye-norman-la-cantatrice-americaine-est-morte_6013692_3382.html

     

    In Memoriam: Jessye Norman. Morgen (Score Animation)

    Jessye Norman Gerhard Bosse, violin Gewandhausorchester

     

    Leipzig Kurt Masur, cond.

     


    votre commentaire