• Le Petit Prince est un garçon aux cheveux d'or et au rire cristallin, qui ne répond pas aux questions qu'on lui pose mais ne renonce jamais à une question une fois qu'il l'a posée.



    Il habite sur une planète à peine plus grande que lui, l'astéroïde B 612, dont le sol est infesté de graines de baobab. Il possède une rose, née un matin en même temps que le soleil, orgueilleuse et capricieuse, qui l'accable de reproches.



    Il profite alors d'une migration d'oiseaux sauvages pour s'enfuir et visiter les planètes voisines. De rencontre en rencontre, il arrive sur Terre et découvre l'amitié avec le renard. Il apprend avec lui que l'essentiel est invisible pour les yeux et réalise à quel point sa rose lui manque.


    Il est temps pour lui de retourner auprès d'elle et d'en prendre soin. Sur le chemin du retour, en plein désert, à mille milles de toute terre habitée, il rencontre un aviateur...
    C'est l'aviateur qui va raconter son histoire.

    ____________________________________________________________

    Lecture suivie de 5 extraits enregistrés par Antoine de Saint-Saint-Exupéry.

     

    www.frederic-lopez.com
    ____________________________________________________________


    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

     

    Qui connaît aujourd'hui l'ancienne langue de la Lune ?

    Qui parle encore avec la Déesse ?

     

    Seules les pierres se souviennent encore de ce que la Lune nous a dit jadis, de ce que les arbres nous ont appris, de la voix de l'herbe et du parfum des fleurs..."

     

    Écoutez les paroles de la Grande Mère Qui fut appelée jadis Isis, Artemis, Astarte, Diane, Mélusine, Aphrodite, Cerridwen, Arionrhod, Bridgid et par de nombreux autres noms encore.

     

    « A tout moment, lorsque vous aurez besoin de quelque chose, une fois dans le mois, de préférence quand la lune est pleine, vous vous rassemblerez en un lieu secret et louerez l'Esprit qui émane de moi Reine de Sagesse.

     

    Alors, vous qui n'avez pas encore découvert mes secrets les plus profonds mais souhaitez apprendre la sorcellerie, à vous j'apprendrai ce qui est encore inconnu. Vous chanterez, jouerez de la musique, ferez la fête et l'amour en ma présence car je suis l'extase de l'esprit et toute joie sur terre est mienne.

     

    Ma loi est l'amour de toute la création. Gardez purs vos plus grands idéaux Efforcez-vous toujours de ne rien laissez vous arrêter ou vous en divertir.

     

    Mien est le Secret qui ouvre la porte de la jeunesse et à moi est la coupe du vin de la vie, le chaudron de Cerridwen, qui est le Saint-Graal de l'immortalité. Je suis la déesse emplie de grâce qui donne le don de jeunesse dans le coeur de l'humanité.

     

    Sur la terre, j'offre la connaissance de l'esprit éternel Au-delà de la mort, j'offre la paix, la liberté, ainsi que l'union avec ceux qui sont partis avant vous.

     

    Je ne demande cependant aucun sacrifice, car je suis la Mère de toutes choses et mon amour se répand partout sur la Terre. Écoutez les paroles de la Déesse des Étoiles. Elle, dont les pieds accueillent la poussière des cieux et dont le corps encercle l'Univers. Je suis la splendeur de la verte Terre et la lune immaculée parmi les étoiles et le mystère des eaux. Je vous appelle ; élevez-vous jusqu'à moi, Je suis l'âme de la Nature qui donne vie à l'Univers. De moi toute chose émane et vers moi toute chose retourne. Chérie des Dieux et des Hommes, laissez-moi rejoindre votre coeur.

     

    Réjouissez-vous, tous les actes d'amour et de plaisir sont mes rituels. Que s'expriment ainsi en vous, la beauté et la passion, la force et la compassion, l'honneur et l'humilité, la gaîté et le respect.

     

    Et pour vous qui me cherchez, sachez qu'à moins de connaître le mystère, si vous ne cherchez pas en vous, alors vous ne trouverez rien en dehors. Car j'ai été avec vous depuis le commencement et je me tiens au bout du désir. »

     

    http://www.radioarcadie.net/

     


    votre commentaire
  • Afficher l'image d'origine

    À l’époque, je n’avais pas d’enfant et je croyais que la prévention des abus sexuels consistait à apprendre aux enfants à ne pas parler aux étrangers. Une de mes copines avait déjà deux enfants, que je trouvais mignons comme tout. Jonathan, le plus vieux, avait un petit visage tout rond, deux petites dents minuscules qui se frayaient un chemin sur le devant de sa bouche en cœur. Bref, on l’aurait dévoré tout cru !

     

    Je me souviens de m’être approchée de lui avec toute la douceur du monde afin d’obtenir un petit baiser. Aucune mauvaise intention. N’étais-je pas une adulte « sécuritaire »?

     

    En me voyant m’approcher, il a rentré la tête dans les épaules et détourné la tête. Surprise, j’ai fait un pas de plus vers lui et il a couru se réfugier dans les jambes de sa mère. Vous dire l’effet que ça m’a fait! Je me suis sentie rejetée personnellement: ne méritais-je pas la confiance de ce petit? Cet enfant n’était-il pas impoli? Si on le laissait faire à 14 mois, de quoi serait-il capable à 14 ans?

     

    Je m’attendais à ce que sa mère le pousse vers moi en le rassurant. En insistant sur le fait qu’on ne fait pas ça. Mais elle n’a rien dit du tout et l’a gardé près d’elle en posant un bras protecteur autour de lui. Oh! Comme mon égo a été froissé! Insulté. J’ai songé que sa mère en faisant un enfant bien capricieux et mal élevé.

     

    Mais pourquoi fallait-il que cet enfant m’embrasse? Parce que je croyais à l’époque qu’un bon enfant obéit; parce que je n’étais pas une menace et que même, j’avais été ben fine avec lui. Et puis, un petit baiser, qu’est-ce que c’est ? Rien du tout.

    Mais dites-moi, qui songerait à forcer le baiser de n’importe qui d’autre? Auriez-vous l’idée d’embrasser quelqu’un que vous ne voulez pas embrasser?

     

     Les enfants ont bien peu de pouvoir. Ils mangent ce qu’on leur donne, ils portent les vêtements qu’on leur procure, ils se font garder par les personnes que nous avons choisies. Il arrive un jour où ils commencent à exercer un peu de pouvoir et disent Non ! Tout le monde connaît cette période difficile et tout le monde a hâte qu’elle se termine. Pourtant cette étape est cruciale: exprimer son désaccord ou son désarroi n’est pas un défaut, c’est une ressource personnelle très précieuse. C’est durant cette période qu’ils apprendront à exercer leur libre arbitre et leur pouvoir de décision sur leur vie.

     

    Ça ne veut pas dire que nous céderons à toutes leurs résistances ! Mais il y a des décisions plus importantes que d’autres et le pouvoir de décider qui me touche et quand est une mesure de protection cruciale dans la vie.

     

     Jusqu’à cet événement avec Jonathan, j’avais bien souvent retenu le visage d’un enfant entre mes mains pour obtenir le baiser qu’il me refusait. Je n’avais jamais songé que le baiser est un geste d’intimité bien différent de celui de refuser de manger ses brocolis. Et pendant que tout le monde rigole de voir une petite fille se tortiller entre les bras de grand-maman qui force son bisou, cette enfant est en train d’apprendre que les grandes personnes ont le droit de la forcer à une intimité qu’elle ne veut pas; qu’elles ont le droit (et trouvent ça drôle!) de la toucher sans son consentement.

    N’est-ce pas le début de l’abus?

     

    Est-ce que c’est ça qu’on veut apprendre à nos enfants ?

     

    Conférences France Paradis

    Les bisous consentis sont un cadeau…

     

     Les petits bisous des enfants, exactement comme nos propres baisers, sont un cadeau précieux lorsqu’ils sont consentis librement et non pas forcés par les parents. Jonathan et sa mère m’ont donné une des plus grandes leçons de ma vie parentale: c’est tout petit que l’on apprend, ou pas, que notre corps nous appartient. Même si ça froisse grand-papa. Même si les amis trouvent nos enfants impolis de refuser. Même si  ça crée un malaise le jour de Noël.

    Toutes les raisons sont bonnes pour refuser un de donner un bisou. Peut-être que l’enfant est fatigué, peut-être qu’il trouve que grand-papa ne sent pas bon, peut-être qu’il fait un test. Peu importe. Chaque fois que je respecte le refus d’un enfant de m’embrasser, je lui permet d’apprendre que personne n’a le droit de le toucher s’il ne le veut pas. Chaque fois, il apprend à se faire confiance et à respecter ses limites.

     

    Les petites filles et les petits garçons à qui on apprend cela deviennent des ados puis des adultes qui sont capables d’exercer leur pouvoir sur leur corps, au lieu de se laisser toucher par politesse ou par obligation.

     Source

    France Paradis


    votre commentaire
  • ღ 1ère partie de la vidéo , images sources issues des vidéos suivantes :

    Gaïa ☷ - UnAmiRom :
     

    https://www.youtube.com/watch?v=g2JSu...

    REDWOOD NATIONAL PARK IN 4K (Ultra HD)
    Jacob + Katie Schwarz :
     

    https://www.youtube.com/watch?v=PsrPT...

    Elément Terre ღ - UnAmiRom :
     

    https://www.youtube.com/watch?v=Wco8G...

    ღ Seconde partie :
     

    Dear Future Generations: Sorry - Prince Ea
    ( An Apology Letter to Future Generations - Prince Ea - )
     

    https://www.youtube.com/watch?v=eRLJs...

    ღ Image de couverture :
    oeuvre de Daniel Mirante , " Deep Ecology "

     

    ♥ Merci ... ♥

    « Il y a une révolution qui a besoin d'arriver et cela commence à partir de l'intérieur de chacun de nous.
     

    Nous avons besoin de nous réveiller et de tomber [ retomber..] en amour avec La Terre.
     

    Notre amour et notre admiration pour La Terre a le pouvoir de nous unir et de faire disparaître toutes les limites, séparation et discrimination.
     

    Nous avons besoin de ré-établir la véritable communication - véritable communion - avec nous-mêmes, avec La Terre et avec " l'autre " en tant qu'enfants de la même mère »
     

     

    - Thich Nhat Hanh -

     


    votre commentaire
  • « Un arbre est un réservoir d’énergies qui viennent de la terre et du soleil. Et ces énergies qui, depuis les racines jusqu’à l’extrémité de ses branches, ne cessent de circuler à travers lui, il est possible de les capter. Vous êtes dans un jardin ou dans la forêt. Choisissez un arbre, le plus grand, le plus beau, et adossez-vous à lui en plaçant votre main gauche dans votre dos, la paume appuyée contre son tronc, et la paume de votre main droite sur votre plexus solaire. Puis, concentrez-vous en demandant à l’arbre de vous donner de sa force… Vous recevez cette force par la main gauche et, par la main droite, vous la déversez dans votre plexus solaire. C’est une sorte de transfusion d’énergies, comme si l’arbre vous donnait de sa sève. Et quand vous vous sentez rechargé, remerciez-le.
    Vous vous demandez comment un arbre peut vraiment vous aider… Il vous aidera si vous le considérez comme un être vivant, intelligent, et si vous l’aimez. Grâce à cette compréhension, à cet amour, vous établissez avec lui une relation harmonieuse, et peu à peu vous sentez que cette relation vous régénère et vous apporte la joie. »


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique