•  

    https://igcdn-photos-h-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xfa1/t51.2885-15/11311925_687877714680167_484233801_n.jpg

    ESPACE - En ce jour de fête nationale, la sonde New Horizons de la NASA va réaliser le premier survol de la planète naine aux confins du système solaire. Pluton est en effet la planète la plus éloignée du Soleil (entre 4,4 à 7,3 milliards de kilomètres).

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/07/14/97001-20150714FILWWW00110-la-nasa-publie-le-premier-portrait-de-pluton-ex-9e-planete-du-systeme-solaire.php

    New Horizons Pluton

    Suivez en direct le survol de la planète Pluton par la sonde New Horizons

    Créé : 14-07-2015 09:48ESPACE - En ce jour de fête nationale, la sonde New Horizons de la NASA va réaliser le premier survol de la planète naine aux confins du système solaire. Pluton est en effet la planète la plus éloignée du Soleil (entre 4,4 à 7,3 milliards de kilomètres).

     


    votre commentaire
  •  

    L'eau est un liquide dont les propriétés sont tout à fait surprenantes, à la fois comme liquide pur et comme solvant.

     

    C'est un liquide très cohésif : ses températures de cristallisation et d'ébullition sont très élevées pour un liquide qui n'est ni ionique, ni métallique, et dont la masse molaire est faible.

     

    Cette cohésion est assurée par les liaisons hydrogène entre molécules d'eau ; l'eau fait ainsi partie d'un petit groupe de liquides qu'on appelle liquides associés.

     

    Cependant, parmi ces liquides, la cohésion de l'eau est remarquable, et elle se traduit par une chaleur spécifique énorme.

     

    Cette résistance aux variations de température a des conséquences climatiques importantes, puisque la capacité calorifique des océans leur fait jouer le rôle de régulateurs thermiques du climat.

     

    L'eau est aussi un liquide très cohésif d'un point de vue diélectrique :

    sa constante diélectrique est bien plus élevée que celle qu'on attendrait sur la base de la valeur du moment dipolaire de la molécule isolée.

    C'est aussi, dans les conditions usuelles de température et de pression, un liquide peu dense :

    les atomes y occupent moins de la moitié du volume total ;

    une grande partie du volume de l'eau liquide est donc formée de cavités.

     

    Le volume occupé par ces cavités varie de manière tout à fait anormale à basse température.

     

    D'abord, l'eau se dilate quand on la refroidit en dessous d'une température appelée température du maximum de densité.

     

    Ensuite, l'eau se dilate encore de 9 % en cristallisant, contrairement à la plupart des liquides, qui se contractent d'environ 10 % en cristallisant.

     

    Cette augmentation de volume, qui fait flotter la glace sur l'eau, a des conséquences environnementales considérables : si la glace était plus dense que l'eau liquide, toute la glace formée dans les régions arctiques coulerait au fond des océans au lieu de former une banquise qui les isole thermiquement des températures extérieures, et la production de glace continuerait jusqu'à congélation complète de ces océans Pour presque tous les liquides, l'application d'une pression réduit la fluidité et favorise le solide par rapport au liquide.

     

    Au contraire, pour l'eau à basse température, l'application d'une pression accroît la fluidité et favorise le liquide par rapport à la glace.

     

    Cet effet anormal de la pression permet à l'eau de rester fluide lorqu'elle est confinée dans des pores ou des films nanométriques, contrairement aux autres liquides qui se solidifient sous l'effet des pressions de confinement.

     

    Cette persistance de l'état fluide est capitale pour le fonctionnement des cellules biologiques : en effet, de nombreux processus requièrent le déplacement de couches d'hydratation avant le contact entre macromolécules, ou avant le passage d'un ligand vers son récepteur.

     

    De même le passage des ions à travers les canaux qui traversent les membranes des cellules n'est possible que grâce à l'état fluide de l'eau confinée dans ces canaux.

     

    Les théories anciennes attribuaient toutes ces anomalies au fait que les molécules d'eau sont liées par des liaisons H. En ce sens, l'eau devrait avoir des propriétés « en ligne » avec celles d'autres liquides associés (éthanol, glycols, amides).

     

    Pour les propriétés de cohésion, c'est une bonne hypothèse de départ – bien que les propriétés de l'eau (densité d'énergie cohésive, constante diélectrique) soient supérieures à celles des liquides comparables. Pour les autres propriétés, cette hypothèse n'est pas suffisante : les autres liquides associés ne partagent pas les propriétés volumiques anormales de l'eau, ni son polymorphisme, ni son comportement comme solvant.

     

    Certains liquides ont un comportement qui ressemble à celui de l'eau pour une de ses propriétés : par exemple, on connaît quelques liquides qui se dilatent à basse température, ou en cristallisant.

     

    Nous découvrirons peut-être un jour que chacune des propriétés anormales de l'eau existe aussi dans un autre liquide.

    Cependant il est remarquable qu'un seul liquide rassemble autant d'anomalies.

     

    Il y a donc un besoin d'explication, auquel ne répondent pas les théories développées pour les liquides simples.

     

    Source

    https://www.canal-u.tv/

     

    Lien vers d'autres vidéos

    https://www.canal-u.tv/video/universite_de_tous_les_savoirs/voyage_au_centre_des_proteines.1458

     

     


    votre commentaire
  • Arduino à tout faire - FUTURE - ARTE

    Si vous aimez vous plonger dans les câbles et les branchements, et que vous rêvez de donner vie à des objets, Arduino est fait pour vous. Grâce à Internet et sa communauté des bidouilleurs informatiques, foisonnant d’initiatives, vous n’êtes pas seuls ! La toile regorge de tutoriels et de MOOCs autour d’Arduino dans toutes les langues : alors lancez-vous !

     

    Article complet

    http://www.futuremag.fr/revue-de-tutos/tutos-geniaux-autour-darduino


    votre commentaire
  • Documentaire Les mystères de la physique quantique

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • daveachuk

     

    Avez-vous déjà vu la plus grande photo jamais prise ? Le record est un cliché de 1,5 milliards de pixels (69 536 x 22 230) qui nécessite 4,3 GB de d’espace sur le disque dur ! La video suivante va vous faire halluciner…

     

    C’est le 5 janvier dernier que la NASA a présenté cette image de la galaxie d’Andromède, la plus proche de notre planète. La photograhie est l’oeuvre du ‘NASA/ESA Hubble Telescope’.

     

    L’image représente en détails plus de 100 millions d’étoiles et montre cette galaxie qui se situe à plus de 40 000 années lumières de la Terre. Bref, un véritable miracle technologique.

     

    C’est fou comme on se sent petit tout d’un coup !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique