• Si l'arbre ... (poème)

    Si l'arbre ne devient pas la mesure de ton pas
    S'il n'oriente en toi l’espace et le chemin
    Si son écorce ne t'épaule en marchant
    Si ses bourgeons tout en haut ne t'allègent

    Si son tronc vertigineux ne t'envoûte
    Si son chant immobile ne te foudroie
    Si sa danse ne t'emporte vers le ciel
    Si son ombre sacrée ne te recouvre

    Si ses feuillages en toi ne respirent
    Si ses mousses sont trop froides pour toi
    S'il tend en vain l'or de ses lichens
    Si sa vie silencieuse ne t'abrite

    Si sa sève ne s'accorde à ton sang
    Si tu restes aveugle au feu de son vitrail
    Si tu ne sens monter sa fièvre végétale
    S’il n’éclaire la forêt de ton pas

    S'il ne démêle en toi tes pauvretés inutiles
    Si tu ne le perçois qu’au tumulte qui t'agite
    Si tu n'entends sourdre l'orchestre de ses racines
    Si tu ne suis la partition allègre de ses bois

    S'il ne t'enivre d’aventures promises
    S'il ne creuse en toi des sillons inconnus
    S'il ne ruisselle en toi de forces contenues
    S'il n'ouvre à fonds perdus les trésors de ta joie

    Alors vaine est ta course
    Infertile ta solitude
    Infructueux ton poème
    Stérile le sentier parcouru

    Jean Lavoué

    www.enfancedesarbres.com

    « Les 'Trois Grands' Quand les hommes vivront d'amour YouTube Hommes et Femmes de cette Terre, Honorez cette vie qui vous est offerte »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :