• Si le silence t’échappe ...

    L’image contient peut-être : oiseau et nature

     

    Si le silence t’échappe

    Echappe-toi avec lui !

    suis le premier oiseau,

    Ecoute bien son chant :

    Comme il résonne en toi

    D’un amour infini.

     
    Si le froid t’engourdit
    Chausse-toi de courage,
    Mets tes pas dans la neige
    Suis des chemins de gel,
    Eprouve leur douceur
    Apprivoise leurs cris.
     
    Quand le jour t’appauvrit,
    Quand la nuit te précède,
    Que tu ne sais plus l’heure
    Ni l’instant de ta perte,
    Pose là tes désirs
    Tes armes et tes combats.
    Sors des ombres têtues,
    Prends la voie souveraine
    Qui n’a pour seules lumières
    Que d’épouser tes pas.
     
    Si ton cœur te fait mal
    Si ton corps te malmène,
    Si ta vie est pour toi
    Un supplice, une croix,
    Ecoute murmurer
    La sève de tes veines :
    Sois le sang des racines,
    L’effleurement de l’aile,
    L’adagio des nuages, 
    La vibration de l’air.
     
    Si tu te sens très seul
    Si l’hiver est en toi
    Comme un puits déserté,
    Une branche si nue,
    Un matin sans soleil,
    Frôle la dure écorce,
    Devine son enfance,
    Sois pour elle saison
    Bruissante de bourgeons.
     
    Ne retiens rien pour toi,
    Laisse faire le silence
    Et il te le rendra
    Au plus près de ta joie.
     
    Jean Lavoué
     

    http://www.enfancedesarbres.com/ 
     

     
    « Reconstruire, [se] reconstruire Jacques Antonin : Nourrir notre âme »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :