•  

    Zango Média : http://zangomedia.fr

    Par un beau weekend de mai, au cœur de l’Ariège, nous sommes allés à la rencontre d’un personnage

    unique en son genre: Benjamin Lesage.

    Depuis quelques années, celui-ci s’attache à communiquer (conférences, rédactions d’articles, livres) sur le fait de vivre plus simplement, voire sans argent.

    Dans le cadre d’un travail universitaire il part accompagné de deux amis avec comme but de traverser l’atlantique sans un sou. A son retour, 2 ans plus tard, il n’a plus qu’une seule idée en tête; fonder sa communauté où aucun échange ne passe plus par l’argent. Zango Média vous propose de découvrir la vie de Benjamin Lesage.

    Dans les prochaines vidéos des Rencontres, vous rencontrerez d'autres acteurs du changement.

     


    votre commentaire
  •  11 novembre  : l'histoire de l'Armistice de 1918 et les origines du jour férié

     

     

    11 NOVEMBRE - D'où vient cette fête marquée par un jour férié ?

    Que vous reste-t-il à découvrir sur la date du 11 novembre 1918 et l'armistice ? Quels autres faits gravitent autour de cet événement ? Linternaute.com vous fait voyager dans le temps.

     

    En France, le 11 novembre marque un jour ferié et un éventuel pont, mais il s'agit surtout de célébrer la signature d'un traité historique, l'Armistice de 1918 entre forces alliées et Allemagne à Rethondes (Oise). Ce jour symbolise depuis 97 ans la paix, en tant que dénouement de la Première guerre mondiale (la Grande Guerre). L'"Armistice du 11 novembre 1918" traduit alors officiellement la victoire des alliés et la défaite allemande. Le même jour, l'empereur d'Autriche Charles Ier renonce au trône... mettant fin à plus de 600 ans de règne : celui des Habsbourg sur l'Autriche. Par ailleurs, le 11 novembre fait aussi référence à la fête de Martin, saint-patron des Francs depuis 507. Dans cet article, Linternaute.com vous informe sur la date du 11 novembre et tous les faits qui lui sont liés, leur origine, leur histoire et leur signification. 

     

    Sommaire

     

    Egalement appelé Jour du Souvenir, le 315e jour de l'année (316e en cas d'année bissextile comme c'est le cas en 2016) entraîne l'unique "pont" du mois de novembre, weekend prolongé à la clé pour les salariés comme pour les travailleurs indépendants. En 2016, le 11 novembre tombe un vendredi et non un mercredi comme en 2015. En 2017, le jour férié du 11 novembre n'en sera pas vraiment un puisqu'il tombera un samedi. L’année d'après, le 11 novembre sera un dimanche.  Si le 11 novembre célèbre l’anniversaire de 1918, cette journée rend aussi hommage à tous les morts pour la France en vertu de la loi du 28 février 2012. 

     

    11 novembre 1918 : histoire et origines 

    Si le traité de Brest-Litovsk a permis à l’Allemagne, en provoquant la reddition de la Russie, de concentrer son armée sur le front de l’Ouest, les offensives allemandes de juin et juillet 1918 sont un échec… et le renfort des alliés (Américains et Britanniques) lui sera fatal.

    Le recul des forces allemandes commence en août, avec de lourdes pertes sur tout le front franco-belge. Dès septembre, l’Etat-Major allemand fait savoir à l’empereur Guillaume II qu’il n’y a plus d’espoir de gagner la guerre.

    Mais ce dernier, ainsi que les chefs militaires, ne sont pas prêts à assumer la défaite : il faudra encore deux mois pour que l’Armistice soit "négociée" et signée. Mais ça sent la fin. En août 1918 débute une offensive franco-britannique qui ne s’arrêtera plus. Dans ses mémoires, Erich Ludendorff, alors général en chef des armées allemandes, parle de la date du 8 août comme d’un "jour de deuil de l’armée allemande" : il sait à ce moment-là que la guerre est perdue pour de bon. 
    Dès le début de l’automne, les armistices des fronts orientaux (le 29 septembre 1918 pour la Bulgarie ; le 30 octobre 1918 pour l’empire ottoman et le 3 novembre pour l’Autriche-Hongrie), bien que moins connus que celui du 11 novembre à Rethondes, auront de lourdes conséquences.

    Ils contribuent à la défaite de l’Allemagne et provoquent la chute de trois empires. Sans parler de la zizanie qu’ils créent entre nations vaincues, victorieuses (comme les Tchèques, Serbes, Roumains, Polonais) et celles qui, s’étant ralliées trop tard aux vainqueurs, ne bénéficient pas de l’indépendance (Ukrainiens, Slovaques…).

    Les armistices orientaux créent de toute façon une "brèche" que l’Allemagne ne sera pas en mesure de colmater. En octobre, Ludendorff démissionne et des mutineries éclatent outre-Rhin. En parallèle, le président américain Wilson est chargé de prendre en main le retour de la paix, dans la même veine que les 14 points qu’il avait proposés en janvier dans un discours choc.

    Des notes sont échangées avec les Allemands sur les modalités. Le 5 novembre, une demande officielle d’armistice de l’état-major allemand parvient à la France sous forme de message morse. La date historique est finalement fixée six jours plus tard. La fin de la guerre sera actée dans un wagon stationné non loin du front et du quartier général allié.

    -----------

    ARMISTICE DU 11 NOVEMBRE - Comment le Président commémore-t-il l'armistice du 11 novembre 1918 cette année ? Quels sont ses enjeux à un an de la fin du centenaire ? Et ses polémiques ? 

    Eclairages et page spéciale.
     

    http://www.linternaute.com/actualite/societe/1256729-11-novembre-2015-l-histoire-de-l-armistice-de-1918-et-les-origines-du-jour-ferie/


    votre commentaire
  • Les 47 anciens salariés d'Ardennes-Forges (usine de fonte, spécialisée dans la production de pièces automobiles) se voient obligés, par décision de justice, de rembourser leurs indemnités de licenciement, des sommes allant de 12 000 à 20 000 euros.

    Pendant la lutte, en 2008.Pendant la lutte, en 2008. Crédits : Angel Garcia / Photo PQR / L'union de Reims - Maxppp

    Ils avaient attaqué leur ancien patron aux Prud'hommes il y a une dizaine d'années pour licenciement abusif et travail dissimulé. Ils avaient obtenu gain de cause.

    Jean-Michel PrusinowskiJean-Michel Prusinowski Crédits : Emilie Chaudet
     
    Fanny et Stéphane Cossardeaux
     
    Fanny et Stéphane Cossardeaux Crédits : Emilie Chaudet

    **Chanson de fin : "Puisse le jour" par Armelle Dumoulin Feat. Bertrand Belin - Album : "T'avoir connu" (2016) - Label : Le furieux.

    **

    • Reportage : Emilie Chaudet
    • Réalisation : Cécile Laffon

    votre commentaire
  • Les chiffres sont alarmants : un quart des salariés va travailler avec la boule au ventre, plus d'un tiers affirme avoir fait un burn-out et 43 % ressentent des douleurs à cause de leur métier. Derrière le succès de certaines grandes entreprises se cachent parfois des méthodes de management ravageuses.

    Lidl, enseigne majeure de la grande distribution, est sortie du hard-discount en bouleversant le fonctionnement des magasins comme des entrepôts.

     

    A quel prix ? Enquête chez Free, auprès des salariés employés dans les centres d'appels, les «ouvriers du XXIe siècle», selon Xavier Niel, son dirigeant. Présenté par Elise Lucet

     

    le 27 sept. 2017

     

    France 2 #cashinvestigation

     

    Toutes l'actualité de Cash Investigation http://www.francetvinfo.fr/replay-mag...

     

    https://www.facebook.com/cashinvestig...

     

    Twitter: @cashinvestigation

     

     Cash investigation - Salariés à prix cassé : le grand scandale / intégrale

     
     
    Cash investigation - Salariés à prix cassé : le grand scandale Depuis son instauration en 1996, la directive européenne 96/71/CE sur le détachement des travailleurs a bénéficié à plusieurs millions de salariés.
     
    En quinze ans, le recours à ces travailleurs n'a cessé d'augmenter. La fraude sociale des entreprises s'est, elle aussi, envolée.
     
    En 2010, en France, on estimait à 300 000 le nombre de travailleurs détachés non déclarés contre un peu plus de 200 000 «salariés légalement détachés».
     
    Soit un manque à gagner estimé à 380 millions d'euros pour le système de protection sociale. Le premier reportage de ce numéro de «Cash investigation» fait découvrir le chantier du terminal méthanier de Dunkerque, où des travailleurs détachés ont été exploités et dont la vie a parfois été mise en danger.
     
    Elise Lucet France 2 Le magazine d'enquête de France 2 revient à l'antenne avec encore de nombreuses révélations sur des dossiers brûlants Toutes l'actualité de Cash Investigation
     
     
    Twitter: @cashinvestigati
     
    Ajoutée le 23 mars 2016
     
     
     
     
     Abonnez-vous et retrouvez toutes nos émissions :
     
     
     
    Ils n'ont rien inventé,
    mais ça  s'est bien aggravé ...
     Résultat de recherche d'images pour "emoticone"
     

    votre commentaire
  • Alors que le gouvernement annonce la suppression de contrats aidés et la baisse des APL, que le Président de la République promet aussi de supprimer l’ISF, le Secours Populaire a publié jeudi dernier son baromètre des inégalités faisant état de 9 millions de pauvres en France.

    Un SDF dort sur une bouche d'aération de métro pour se tenir chaud devant une boutique d'achat et de vente d'or, à Paris le 29 janvier 2017

    Un SDF dort sur une bouche d'aération de métro pour se tenir chaud devant une boutique d'achat et de vente d'or, à Paris le 29 janvier 2017 Crédits : OLIVIER MORIN - AFP

    Alors qu’Emmanuel Macron déclarait également « ne rien vouloir céder aux fainéants », et que plus de deux tiers des français estiment que la lutte contre l’assistanat est une priorité, la représentation des pauvres dans la société française a-t-elle changée ?

    Quel regard portent les riches sur les pauvres ?

    Serge Paugam, vous êtes sociologue, directeur d'études et responsable de la formation doctorale Sociologie à l'EHESS. Vous publiez « Ce que les riches pensent des pauvres » avec Bruno Cousin, Camila Giorgetti et Jules Naudet, disponible à partir de demain, aux éditions du Seuil.

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique