• Un Français sur quatre vit aujourd’hui en zone inondable. Le changement climatique n'est pas seul en cause : depuis des dizaines d’années, on construit sur des zones à risque, et des surfaces naturelles sont "bétonnées", laissant l'eau ruisseler et se transformer en torrents meurtriers.

    Quinze morts et une centaine de blessés dans l’Aude en octobre 2018 après des pluies torrentielles ; 21 morts et 65 000 sinistrés sur la Côte d’Azur en 2015 ; et la Seine qui menace de paralyser Paris depuis plusieurs hivers…

    Ces catastrophes naturelles, qu’on pensait rarissimes, semblent se multiplier. 850 000 personnes sous la menace d'une crue de la Seine. Un Français sur quatre vit aujourd’hui en zone inondable, parfois sans le savoir.

    Dans la seule région parisienne, 850 000 personnes sont sous la menace d’une crue de la Seine. Certaines communes y sont même 100% inondables. Comment en est-on arrivé là ?

    Le changement climatique n’explique pas tout. Depuis des dizaines d’années, le béton coule à flot, des pavillons de plain-pied sont construits sur des zones à risque, des surfaces naturelles sont "bétonnées", laissant l'eau ruisseler et se transformer en torrents meurtriers. Un reportage d’Olivier Sibille, Mathieu Dreujou et Alexandra Kogan

     

    Envoyé Spécial


    votre commentaire
  • Musique: Le chant du départ!
     

    Le Chant du départ est un chant révolutionnaire et un hymne à la liberté contre toute forme de despotisme, écrit par Étienne Nicolas Méhul (pour la musique) et Marie-Joseph Chénier (pour les paroles) en 1794. Cet "Hymne" a été pour la toute première fois exécuté à Fleurus afin de célébrer la victoire sur les coalisés1. Le Comité de Salut Public demanda son exécution le 14 juillet 1794 pour célébrer l'anniversaire de la Prise de la Bastille2. Il fut utilisé lors de la Première Guerre mondiale pour exalter les soldats partant au front lors de la mobilisation (la « fleur au fusil )
     

    Ce chant fut appelé le « frère de La Marseillaise » par les soldats républicains. Composé le 14 juillet 1794, il est ensuite présenté à Robespierre, qui le qualifie de « poésie grandiose et républicaine qui dépasse tout ce qu'a fait ce girondin de Chénier » . Le chant est tout d'abord exécuté par l'orchestre et les chœurs de l'Institut national de musique le 14 juillet 1794.

      

    Il est immédiatement imprimé à près de 18 000 exemplaires et distribué aux 14 armées de la République. Le titre original est Hymne à la liberté

    (le nom fut changé par Robespierre)

     

     

    Le 14 juillet, histoire d'une Fête nationale

     
    Le 14 juillet est associé à la prise de la Bastille et à l'insurrection populaire de 1789. En le promulguant Fête nationale en 1880, la IIIe République choisit de retenir officiellement la date du 14 juillet 1790, jour de la fête de la Fédération. Dans les faits, les Français fêtent traditionnellement ces deux dates emblématiques de leur histoire associée à la République.
     

    https://www.gouvernement.fr/14-juillet


    votre commentaire
  •  

    Zango Média : http://zangomedia.fr

    Par un beau weekend de mai, au cœur de l’Ariège, nous sommes allés à la rencontre d’un personnage

    unique en son genre: Benjamin Lesage.

    Depuis quelques années, celui-ci s’attache à communiquer (conférences, rédactions d’articles, livres) sur le fait de vivre plus simplement, voire sans argent.

    Dans le cadre d’un travail universitaire il part accompagné de deux amis avec comme but de traverser l’atlantique sans un sou. A son retour, 2 ans plus tard, il n’a plus qu’une seule idée en tête; fonder sa communauté où aucun échange ne passe plus par l’argent. Zango Média vous propose de découvrir la vie de Benjamin Lesage.

    Dans les prochaines vidéos des Rencontres, vous rencontrerez d'autres acteurs du changement.

     


    votre commentaire
  • Les 47 anciens salariés d'Ardennes-Forges (usine de fonte, spécialisée dans la production de pièces automobiles) se voient obligés, par décision de justice, de rembourser leurs indemnités de licenciement, des sommes allant de 12 000 à 20 000 euros.

    Pendant la lutte, en 2008.Pendant la lutte, en 2008. Crédits : Angel Garcia / Photo PQR / L'union de Reims - Maxppp

    Ils avaient attaqué leur ancien patron aux Prud'hommes il y a une dizaine d'années pour licenciement abusif et travail dissimulé. Ils avaient obtenu gain de cause.

    Jean-Michel PrusinowskiJean-Michel Prusinowski Crédits : Emilie Chaudet
     
    Fanny et Stéphane Cossardeaux
     
    Fanny et Stéphane Cossardeaux Crédits : Emilie Chaudet

    **Chanson de fin : "Puisse le jour" par Armelle Dumoulin Feat. Bertrand Belin - Album : "T'avoir connu" (2016) - Label : Le furieux.

    **

    • Reportage : Emilie Chaudet
    • Réalisation : Cécile Laffon

    votre commentaire
  • Les chiffres sont alarmants : un quart des salariés va travailler avec la boule au ventre, plus d'un tiers affirme avoir fait un burn-out et 43 % ressentent des douleurs à cause de leur métier. Derrière le succès de certaines grandes entreprises se cachent parfois des méthodes de management ravageuses.

    Lidl, enseigne majeure de la grande distribution, est sortie du hard-discount en bouleversant le fonctionnement des magasins comme des entrepôts.

     

    A quel prix ? Enquête chez Free, auprès des salariés employés dans les centres d'appels, les «ouvriers du XXIe siècle», selon Xavier Niel, son dirigeant. Présenté par Elise Lucet

     

    le 27 sept. 2017

     

    France 2 #cashinvestigation

     

    Toutes l'actualité de Cash Investigation http://www.francetvinfo.fr/replay-mag...

     

    https://www.facebook.com/cashinvestig...

     

    Twitter: @cashinvestigation

     

     Cash investigation - Salariés à prix cassé : le grand scandale / intégrale

     
     
    Cash investigation - Salariés à prix cassé : le grand scandale Depuis son instauration en 1996, la directive européenne 96/71/CE sur le détachement des travailleurs a bénéficié à plusieurs millions de salariés.
     
    En quinze ans, le recours à ces travailleurs n'a cessé d'augmenter. La fraude sociale des entreprises s'est, elle aussi, envolée.
     
    En 2010, en France, on estimait à 300 000 le nombre de travailleurs détachés non déclarés contre un peu plus de 200 000 «salariés légalement détachés».
     
    Soit un manque à gagner estimé à 380 millions d'euros pour le système de protection sociale. Le premier reportage de ce numéro de «Cash investigation» fait découvrir le chantier du terminal méthanier de Dunkerque, où des travailleurs détachés ont été exploités et dont la vie a parfois été mise en danger.
     
    Elise Lucet France 2 Le magazine d'enquête de France 2 revient à l'antenne avec encore de nombreuses révélations sur des dossiers brûlants Toutes l'actualité de Cash Investigation
     
     
    Twitter: @cashinvestigati
     
    Ajoutée le 23 mars 2016
     
     
     
     
     Abonnez-vous et retrouvez toutes nos émissions :
     
     
     
    Ils n'ont rien inventé,
    mais ça  s'est bien aggravé ...
     Résultat de recherche d'images pour "emoticone"
     

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique