• Claude Lenoir

    Claude Lenoir


    2 commentaires
  • Dans cette séquence des "24 heures de méditation pour la terre", il est question des océans, des mers et des peuples premiers "non humains", les cétacés, baleines et dauphins et de leurs messages d'alerte à notre égard..


    votre commentaire
  • "LIBERTÉ, EGALITÉ, FRATERNITÉ" est le 4° clip extrait du nouvel album, volume 9, de la collection "Les Enfantastiques" :

    16 chansons sur les thèmes de la citoyenneté, la laïcité, l’éducation, la liberté d’expression, ... interprétées par 500 élèves d'école élémentaire.

    A découvrir sur

    www.lesenfantastiques.fr

     

    Chanson interprétée par les élèves de la classe de CM1 de Mme Marie-Pierre Mogicato et de la classe de CM2 de Mme Céline Sérazin de l’école élémentaire Marie Curie de St-Germain-en-Laye (78)

     

    ENFANTASTIQUES


    6 commentaires
  • Résultat de recherche d'images pour "lumière"

     Le solstice d'hiver, 21 ou 22 décembre, est une des fêtes importantes de l'année: le soleil est au plus bas, il ne peut que remonter.

     

     

     

    C'est donc la fête des optimistes qui en parlent quatre semaines à l'avance. Dans les villes, le sonneur de trompe parcourt les rues chaque soir pour annoncer la fête païenne-chrétienne : le solstice et la naissance du Christ. La famille est plus gaie, les beaux jours, même encore lointains, pointent. Mais une fête peut-être plus importante encore, c'est le 13 décembre, la Sainte Luce, la fête de la lumière. Les jours vont alors rallonger d'une petite minute pour commencer. Le proverbe dit "À la Sainte Luce, les jours allongent d'un saut de puce"..

     

     

     

    En effet, la durée du jour augmente à la Sainte Luce le 13 décembre, alors que le soleil se couche toujours plus tôt pendant quelques jours, jusqu'au solstice d'hiver le 21 ou 22 décembre.

     

     

     

    Pour les Aquitains c'est la résurrection de la nature, les druides clament : "Le blé germe", c'est la période des grands froids et pourtant l'année meilleure se profile, elle est là, bien que nous ne soyons pas au 1er janvier, date artificielle du calendrier.

     

     

     

    Croyants et incroyants mélangent solstice, Sainte Luce et la Noël. C'est la fête : on prépare l'estoffat de Nadau, daube au vin rouge qui a mijoté dans un poêlon de terre sous la braise pendant un jour, et on place dans la cheminée la "soquet de Nadau", la bûche de Noël - qui n'est pas encore un gâteau - en bois bien sec, énorme, qu'on a pas pu débiter à cause de sa dimension et des nœuds; elle a été mise de côté dans le bûcher pour la Noël. Elle flambera toute la nuit jusqu'à l'aube et sera le point de mire durant la veillée précédant la messe; elle peut être un gage de fécondité car le proverbe dit : "Bûche bien brûlée, flamme déclarée".

     

     

     

    Certains parent la maison de gui, survivance druidique. On mange quelques châtaignes grillées, les enfants vont dormir un moment et à minuit on se rend à l'Église. Des chants d'allégresse, le prêtre dépose dans la crèche une statuette de l'Enfant Jésus, des bergers apportent un mouton et des fromages **.

     

     

     

    Souvenirs inoubliables pour les enfants qui pourtant n'avaient pas alors les cadeaux maintenant traditionnels. A la maison on déguste l'estouffat et quelques merveilles. Dans les villes, les jeunes parcourent les rues en chantant.

     

    Source :

     

     

    http://fmaquaire.free.fr/retourauxsources/listeretourauxsources.html

    Afficher l'image d'origine


    votre commentaire
  • Perdu dans la toundra, Newtok est un petit village de 370 habitants, à plus de 400 kilomètres de la première route.

     

    Les changements climatiques, que les anciens avaient prédits, s’accélèrent depuis une vingtaine d’années.

     

    En effet, le permafrost - le sol auparavant gelé toute l’année - fond. Et sous ces terres marécageuses, il n’y a rien que de l’eau.

     

    Le village est donc régulièrement inondé et les habitants craignent l’engloutissement.

     

    En Alaska, sur 213 villages autochtones, 150 sont gravement touchés par l’érosion et les inondations liées aux changements climatiques.

    Un reportage de Sophie Bontemps et Nedjma Berder
    Une production France 3 Thalassa - 2013

     

    ThalassaOfficiel

    ThalassaOfficiel


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique