• Un désastre sanitaire près de Paris‏

    La société Placoplâtre veut ouvrir une carrière sur le site radioactif du Fort de Vaujours, près de Paris. Demandons aux Préfets de Seine-et-Marne et Seine-Saint-Denis de faire évaluer au plus vite les risques sanitaires de ce projet.

    À quelques kilomètres de Paris, un désastrnitaire se prépare à l'abri des regards : la société Placoplâtre, leader français du plâtre, souhaite ouvrir une carrière de gypse sur le site radioactif du Fort de Vaujours. Des milliers de mètres cube de terres contaminées pourraient être ainsi dispersés dans la nature.

    Ce Fort militaire a été utilisé pendant des décennies pour pratiquer des essais nucléaires qui ont pollué les sols en uranium et autres produits toxiques pouvant causer cancers et leucémies. Si Placoplâtre détruit le fort et déplace les terres du site, quels seront les dangers pour la santé des employés et des populations locales? Malgré nos demandes, l'entreprise n'a livré à ce jour aucune analyse des risques.

    Nous avons donc lancé une pétition sur Change.org demandant aux Préfets de Seine-et-Marne et de Seine-Saint-Denis de faire réaliser une étude d'impact sanitaire indépendante avant de délivrer les autorisations dont Placoplâtre a besoin pour démarrer son chantier.

    Cliquez ici pour signez la pétition.

    Comment nier les dangers sanitaires ? La CRIIRAD (Commission de Recherche et d'Information Indépendante sur la Radioactivité) a relevé sur le site du Fort de Vaujours des mesures de radioactivité 33 fois supérieures à la norme. L'Agence Régionale de Santé d'Ile-de-France a signalé des taux de décès par tumeurs anormalement élevés sur la ville de Courtry. S'ajoutent à cela la présence d'explosifs, métaux lourds et polluants chimiques issus des essais nucléraires pratiqués sur place.

    En 2005, les Préfectures de Seine et Marne et de Seine Saint-Denis avaient pris des arrêtés préfectoraux empêchant le déplacement des terres du site et toute activité entraînant la présence du public. Aujourd'hui, Placoplâtre fait tout pour obtenir la levée de ces arrêtés, en dépit des questions et des craintes des populations. Nous ne laisserons pas faire cela.

    Et tout ensemble, nous pouvons y arriver : en 2012, la mobilisation de nos associations a permis de sauver l'aqueduc de la Dhuis, une coulée verte indispensable au maintien de la biodiversité, que Placoplâtre tentait de racheter à la ville de Paris pour son projet de carrière. Nous avons aujourd'hui besoin de vous pour empêcher cette catastrophe sanitaire au Fort de Vaujours:

    Cliquez ici pour signez la pétition, puis faites-la suivre à tous.

    Merci d'agir pour la santé de tous,

    Christophe Nédélec, pour le collectif Sauvons la Dhuis

    Pour en savoir plus : http://blog.gagny-abbesses.info/category/Fort-de-Vaujours

     

    « Portraits robot de la vraie beauté par Dove GRANDE VICTOIRE GRÂCE À VOS DONS ET SIGNATURES : Jugement historique contre une société d'huile de palme en Indonésie‏ »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :