• teddy et le routier

     

    BER35200

     

    Autre version

     

     J'ai réalisé ce film en 1989 pour mon projet communication d'IUT transport à Aix en Provence. Retrouvée récemment sur cassette VHS et convertie....

    Un grand hommage à mon papa Louis que l'on voit à la fin il offre une casquette à Teddy.

    Une surprise pour Jean-Pascal le conducteur, et Cyril le petit garçon s'il découvrent cette vidéo.

    L'histoire est racontée par Jacques Hourdeaux , "le petit garçon et le routier" sur la couverture de la pochette du 45 tours il y a le célèbre logo Les Routiers...

    magazine que je lis encore chaque mois


    Le son est médiocre, mais j'ai souhaité conserver l'original enregistré à l'époque depuis le 45t sur tourne disque :)
     

    Aujourd'hui , avec le recul et l'expérience, conduire avec les rideaux mi-tirés comme on le voit ici , ainsi que toutes les babioles devant le pare brise ' plaques QRZ, echarpettes... sont vraiment dangereux pour la visibilité. A exclure, même si c'est avec un énorme pincement au coeur, mais il n'y a pas à choisir entre quelques fanfreluches et la vie du piéton ou du cycliste que l'on va éviter de justesse un jour ou l'autre... ;)

     

    JeanMarc744


    votre commentaire
  •  

    Sur cette terre fière où nous avons grandi forts
    Nous avons voulu tout au long 

    On m'a appris à me battre, appris à gagner
    Je n'ai jamais pensé que je pourrais échouer

    Pas de combat à gauche ou à ce qu'il paraît 

    Je suis un homme dont les rêves ont tous désertés
    J'ai changé mon visage, j'ai changé mon nom

    Mais personne ne veut de toi quand tu perds


    N'abandonnez pas
    'Car vous avez des amis
     

    N'abandonnez pas
    Vous n'êtes pas encore battu
     

    N'abandonnez pas
    Je sais que vous pouvez le rendre bon

    Bien que je l'ai vu tout autour de moi
    Jamais je n'ai pensé que je pourrais être affecté
    Penser que nous serions le dernier
    à partir

    Il est si étrange la façon dont les choses se passent

    Nous nous sommes arrêtés la nuit vers ma maison
    L'endroit où je suis né, au bord du lac
     

    Comme la lumière du jour a éclaté, j'ai vu la terre
    Les arbres avaient brûlés à la terre

    N'abandonnez pas
    Vous avez encore nous avons encore des amis

    N'abandonnez pas
    Nous n'avons pas besoin de beaucoup de n'importe quoi

    N'abandonnez pas
    Parce que quelque part il ya un endroit
    Where we belong

    Reposez votre tête
    Vous inquiétez pas trop
    Ça va bien se passer
    Quand les temps sont durs
    Vous pouvez vous rabattre sur nous

    N'abandonnez pas
    S'il vous plaît ne pas abandonner

    Vous allez sortir d'ici
    Je ne peux pas prendre plus

    Va te tenir sur le pont
    Gardez les yeux baissés ci-dessous
    Quoi qu'il arrive
    Et tout ce qui peut aller
    Cette rivière qui coule


    Déménage dans une autre ville
    Essaye de t'installer

    Pour chaque emploi, tant d'hommes
    Tant d'hommes en-on a besoin
    N'abandonnez pas

    Parce que vous avez des amis
    N'abandonnez pas

    Tu n'es pas le seul
    N'abandonne pas

    Aucune raison d'avoir honte
    N'abandonne pas
    Vous avez encore vos amis

    Ne pas abandonner maintenant
    Nous sommes fiers de qui vous êtes

    N'abandonnez pas
    Vous savez ça n'a  jamais été facile

    N'abandonnez pas
    Parce que je crois qu'il ya une place

    Il y a un endroit auquel nous appartenons

    ne baisse pas les bras.

     

    Chantal

     

    Chantal Angelique


    votre commentaire
  • THOMAS ANDRE poète,écrivain,http://www.thomasandre.c.la/
     

    Photographe d'art, créatrice de la photo peinture MARTINE ANCIAUX,
    http://www.anciaux-photos.fr, http://www.anciauxmartine.com

    THOMAS André à écrit ce photo-poème particulier,
    dédié aux personnes, qui du jour au lendemain,
    Se sont retrouvés seuls, sans les êtres qu'ils chérissaient, et qui ont
    Du affronter cette nouvelle vie, sans que le temps efface totalement,
    La personne qu'il ont aimée, dure confrontation avec le réel, au moment,
    Où l'on se dit, qu'on existe encore, alors que son amour d'une vie, n'est plus.

    ©J'OSE TE LE CONFIER POEME THOMAS ANDRE©


     

    Depuis que tu m'as quitté,
    Je ne t'ai toujours pas quitté,
    Et malgré le temps j'ai tellement de choses qui me rappellent toi,
    Que mon esprit ne peut se séparer de toi.

     

    Depuis que tu es parti,
    J'ai vu de très belles choses à travers le monde,
    Mais nulle part, dans ce monde,
    Je n'ai pus t'oublier.

     

    Depuis le triste jour de ton départ,
    Il n'existe pas une chose, ne serait ce que simplement futile,
    Qui me remémore pas ton absence, et mes jours inutiles,
    Comme un être sans but, j'erre et crie ton nom de toute part.

     

    Depuis que je te cherche,
    Ma pensée est à ta recherche,
    Chaque bribe de ma mémoire, me renvoie à nous,
    Et même en essayant, de t'oublier, je reviens vers nous.

     

    Depuis que tu m'as enlevé ta vie,
    Je fuis vers toi, pour retrouver un peu de vie,
    Comme le gibier fasse au chasseur,
    Je me noie dans mon chagrin et j'ai peur.

    Depuis que tu m'as laissée seul,
    J'ai quand même évolué, pour faire face, à ta disparition,
    Mais, mes efforts surhumains, n'arrivent jamais à combler, ma sensation,
    Ce vide extraordinaire, plus vaste qu'un trou noir me laisse seul.

    Depuis que tu t'es envolé,
    Je ne suis plus qu'un jouet ballotté,
    Qui survie dans un monde furieux, ou là aussi l'espoir s'est envolé,
    La recherche impossible de l'absolu, déclenche un malaise de tout coté.

     

    Depuis que dans ma vie le noir remplace le blanc,
    Je ne sais ou me tourner seul sur ce banc,
    Ou nous allions bavarder, toi ma bien aimée,
    Ne comble Ma tristesse, de ton enlèvement mon aimée.

    Depuis ce malheureux jour,
    Ma vie a perdu de ces atours,
    Et comme un fou j'attends le grand jour,
    Ou enfin nous pourrons à nouveau être réuni pour toujours.

     

    Martine Anciaux


    votre commentaire
  • Pensée du lundi 30 juillet 2018 - une Philosophie divine révèle aux humains l’immensité de leurs richesses

    Continuellement on entend les humains se plaindre qu’il leur manque quelque chose. Ils n’ont pas encore compris que l’univers entier leur appartient. Ce qui leur manque, je vais vous le dire : il leur manque une philosophie divine. Je demande à quelqu’un : « Est-ce que tu connais tes possessions ? – Oui, c’est pas fameux, une mansarde ! – Mais mon ami, si tu peux dire une chose pareille, c’est que tu restes enfermé entre tes quatre murs. Sors un peu, promène-toi, visite ton héritage. Tu possèdes un domaine vaste, immense. Viens avec moi, regarde ce qui t’appartient : ces forêts, ces lacs, ces rivières, ces étoiles… Et regarde aussi toutes les possibilités de ton corps physique, de ton cœur, ton intellect, ton âme, ton esprit… Tu ne vois pas que tu es extraordinairement riche ? Rien ne te manque. » Combien de gens sont comme cet homme qui, plongé dans l’eau, ne cesse de réclamer à boire : il est dans l’eau jusqu’au cou, mais il meurt de soif !…

    Omraam Mikhaël Aïvanhov


    votre commentaire
  • DERNIERES VIDEOS

     

    Invitée : Sofia Stril-Rever

     

    Sagesses Bouddhistes reçoit Sofia Stril-Rever, biographe française et interprète du Dalaï-Lama, co-auteure de l’ouvrage « Nouvelle Réalité – l’âge de la responsabilité universelle » qui comporte le message essentiel de celui-ci pour le monde et les générations futures.

    Le Dalaï-Lama rappelle avec force que tous les problèmes du monde créés par l’humanité ne pourront pas être résolus miraculeusement par des forces extérieures, mais bien par la prise de conscience courageuse de chacun et chacune, qui permettra de faire face aux défis mondiaux à traiter dans l’urgence.

    les livres

    http://www.bouddhisme-france.org/sagesses-bouddhistes/emissions-sagesses-bouddhistes/article/la-responsabilite-universelle-face-aux-defis-planetaires-selon-la-vision-du-dalai-lama-1-2.html


    Nouvelle Réalité : l’âge de la Responsabilité Universelle

    Afficher l'image d'origine

    Le livre manifeste du Dalaï-Lama - co-écrit par le Dalaï Lama et Sofia Stril-Rever. Il rassemble des paroles inédites sur notre responsabilité universelle et la protection de la vie humaine et non humaine. Ecrit à partir d’entretiens exclusifs avec les Dalaï-Lama, ce livre d’engagement personnel et politique est porteur d’un espoir pour le monde. Le Dalaï-Lama offre sa contribution à la réflexion contemporaine sur les responsabilités humaines et les devoirs envers les générations futures. A ne pas manquer.

     

    Deuxième vidéo sur un autre de mes blogs

     

    http://pensees.positives.over-blog.com/2016/12/sagesses-bouddhistes-11-12-2016-la-responsabilite-universelle-face-aux-defis-planetaires-selon-la-vision-du-dalai-lama-2/2.html

     

     Voir aussi

    Unité avec toute vie - Eckhart Tolle (extrait du livre audio - Narration: Vincent Davy)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique