•  


    votre commentaire
  •  La mère qui écoute

    Ecoute, écoute et viens prés de moi
    Entendre le chant de la terre
    Je suis la mère qui écoute

     

    Entends tu le vent soufflant dans les feuilles
    Entends tu le silence qui berce ton âme
    Ta parole est sacré et ne peux être donné
    sans coeur

     

    Ecoute, écoute et viens prés de moi

    Entendre la pluie qui ruissèle
    Qui purifie nos égarements
    Je suis la mère qui écoute

     

    Entends tu le pas de nos ombres
    Dans le firmament du ciel
    Entends tu la musique sacré de nos anciens
    Elle se glisse chaque jour dans les nuages

     

    Ecoute, écoute et viens prés de moi
    Entendre le chant du merle
    Je suis la mère qui écoute

     

    Je te demande d'écouter et sentir
    Tout au plus juste de toi
    Ta musique intérieur celle qui se lie à ton coeur

     

    Oui mère qui écoute
    Toi qui connais la sagesse du silence
    Apprends moi
    à gouter chaque mots
    chaque battement de mon coeur
    chaque larmes comme terreau fertile

     

    Ecoute, écoute et viens prés de moi
    Entendre le chant de l' amour
    Qui donne et ne demande
    Je suis la mère qui écoute

     

    Au petit jour
    L' orange du soleil levé
    vient manifesté la grâce de l'instant
    J entends qu il est tant
    Inconditionnel, nous sommes éternel
    d' amour et de bonté
    J' ai à oser
    Me libérer

     

    Ecoute, écoute et viens prés de moi
    Entendre nos âmes chanté
    Je te prendrais dans mes bras
    Et murmurait tout bas

     

    Toi ma fille de l' univers que je crois en toi
    En nous !
    Je suis la mère qui t 'écoute

     

    Yaël

     

    Source

    http://lechantdesarbres.over-blog.com/


    votre commentaire

  • 3 commentaires
  • Playlist

     

    Paroles de la chanson

    « L'hymne à la beauté du monde »


    Ne tuons pas la beauté du monde
    Ne tuons pas la beauté du monde

     

    Ne tuons pas la beauté du monde
    Chaque fleur, chaque arbre que l'on tue
    Revient nous tuer à son tour

     

    Ne tuons pas la beauté du monde
    Ne tuons pas le chant des oiseaux
    Ne tuons pas le bleu du jour

     

    Ne tuons pas la beauté du monde
    Ne tuons pas la beauté du monde

     

    Ne tuons pas la beauté du monde
    La dernière chance de la terre
    C'est maintenant qu'elle se joue

     

    Ne tuons pas la beauté du monde
    Faisons de la terre un grand jardin
    Pour ceux qui viendront après nous
    Après nous

     

    Ne tuons pas la beauté du monde
    La dernière chance de la terre
    C'est maintenant qu'elle se joue

     

    Ne tuons pas la beauté du monde
    Faisons de la terre un grand jardin
    Pour ceux qui viendront après nous
    Après nous


    votre commentaire
  • La Nature n’est pas un simple décor joli au regard. Si tu fermes les yeux, tu ressens mille présences. On ne vient pas écouter le silence dans la nature. On écoute le vent, la terre, la vie qui résonne et fourmille à nos oreilles.
     

     

    Si un jour tu as perdu ton équilibre que tu es dans le doute, trouve une forêt, cherche un tapis d’herbe de mousse, allonge toi dessus, ferme les yeux, vide tes pensées.
    Respire l’odeur de la terre, écoute la vie. Adapte ta respiration aux battements de ton cœur.
     

     

    Ressent les moindres recoins de ton corps et relâche un a un les muscles et les nerfs raidis par le temps. Devient oiseau au son du vent. Devient arbre parmi les arbres. Deviens le vent qui bruisse dans le feuillage. Deviens le chevreuil qui t’observe et que tu n’avais pas vu. Deviens fleur. Deviens ruisseaux.

     

    Ecoute le chant des Ancêtres.
     

     

    Bonne année 2016
     

     

    Pour en savoir plus : Vivre avec les oiseaux
     

    http://vivre-avec-les-oiseaux.pagespe...

     

    Yann Le MeurYann Le Meur


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique