• Coproduite par la Fondation Charles de Gaulle et l'agence de pédagogie numérique Néodigital, ce programme court à vocation éducative explique aux jeunes publics, sous forme d'images animées, la genèse, les circonstances et la portée de l'appel radiophonique lancé à la BBC par un général alors peu connu, le général Charles de Gaulle. Cette première vidéo est un pilote de la future série de vidéos pédagogiques "Les Années De Gaulle" qui permettra de revenir de manière synthétique, non seulement sur les réformes entreprises par le général de Gaulle, chef de la France Libre puis premier Président de la Ve République, mais aussi d'expliquer aux jeunes générations les événements majeurs de l'histoire de la France au XXème siècle (Libération, fondation de la Ve République, politique d'indépendance face aux Deux Grands, décolonisation, modernisation et mutation de la société dans la France des années 60, etc).

     

    Fondation Charles de Gaulle

     

     

    Le général de Gaulle est sans nul doute le dirigeant français qui, grâce à de nombreux coups d'éclat, aura le plus marqué le XXe siècle de son empreinte. Portrait intime de ce grand stratège politique, depuis les champs de bataille de 14-18, où il fut plusieurs fois blessé, jusqu'à sa maison de Colombey-les-Deux-Eglises, en Haute-Marne, où il mena une vie de père de famille dévoué. L'occasion de découvrir un homme à part qui, déjà en son temps, avait compris l'importance du jeu médiatique et de l'art de la mise en scène pour asseoir son autorité. Des proches, des historiens et des journalistes témoignent.

    Secrets d'Histoire Officiel

    Résultat de recherche d'images pour "de gaulle"

            Charles de Gaulle — Wikipédia


    votre commentaire
  •  

    Une bataille silencieuse mais cruciale se joue en ce moment même dans les corridors du pouvoir… Loin de nos regards.

     

    Emmanuel Macron et Angela Merkel se sont lancés dans une refonte des règles de la zone euro, la zone monétaire qui régit l'économie des 19 pays utilisant l’euro [1]. Ils peuvent choisir de renforcer les règles existantes, qui favorisent une politique d'austérité et le sabotage entre pays. Ou bien ils pourraient mettre en place des règles qui encouragent la coopération et prennent en considération les citoyens.

     

    Demain vendredi 27 avril [2], les dirigeants des pays de la zone euro, parmi lesquels Emmanuel Macron et Angela Merkel, se rencontreront dans le cadre de l'Eurogroupe et auront l'occasion de discuter de ces règles. Si nous voulons nous faire entendre dans ce débat important, il faut d’abord comprendre ce qui se passe et en parler autour de nous.

     

    Beaucoup d’aspects de notre vie dépendent de l’organisation de la zone euro : nos dettes, notre emploi, notre situation économique, le paiement de nos retraites… et bien plus encore. La dernière crise financière a révélé des failles profondes dans la conception de la zone euro, des failles qui ont des conséquences très graves :

     

    • Austérité forcée, accès limité à une éducation et à des services de santé de qualité,
    • Explosion de la dette souveraine pour certains pays,
    • Aggravation des inégalités entre les peuples européens [3].

     

    Ces réformes nécessaires sont un sujet brûlant. Les dirigeants européens en discutent en ce moment même ! Et ils ont besoin d’entendre que nous, leurs électeurs, voulons un changement qui bénéficie aux citoyens. C’est un moment historique pour affirmer clairement que nous croyons en la coopération entre les pays – pas au sabotage – et que nous pensons que celle-ci est nécessaire pour le bien-être des Européens.

     

    C’est une question complexe mais très importante, qui a de lourdes conséquences sur notre quotidien. Nous devons tous comprendre les enjeux de ces débats. En moins de quatre minutes, nous faisons de notre mieux pour vous expliquer tout ce que vous avez besoin de savoir. Regardez la vidéo et partagez-la avec vos amis avant vendredi pour que ceux que vous aimez comprennent eux aussi ce qui se passe vraiment !

     

    « Défendre nos valeurs européennes, cela signifie que nous ne pouvons pas nous occuper uniquement de nous-mêmes », nous dit Louise [4], membre de WeMove. Des milliers de personnes comme elle se mobilisent déjà pour une nouvelle économie fondée sur la solidarité. Elles demandent un budget commun pour la zone euro, un budget ambitieux et contrôlé par le Parlement, qui permettrait d’engager plus d’investissements publics.

     

    Mika (Bordeaux), Virginia (Madrid), David (Bruxelles), Jörg (Lübeck) et le reste de l'équipe de WeMove.EU

     

    [1] http://mobile.lemonde.fr/europe/article/2018/04/19/reformes-de-la-zone-euro-pourquoi-la-reunion-entre-macron-et-merkel-a-berlin-est-cruciale_5287737_3214.html

     

    [2] http://www.consilium.europa.eu/fr/meetings/eurogroup/2018/04/27/

     

    [3] http://politicalcritique.org/world/eu/2017/democratic-euro-zone-wemove/ [en anglais]

    [4] Ce n’est pas son vrai nom, mais ce sont ses mots

     

    https://www.wemove.eu/fr

     

     

    Découvrez cette vidéo de quatre minutes qui explique tout. Partagez-la avec votre entourage !

     

    Il est temps de transformer la zone euro en profondeur. Nous sommes en faveur d’un euro équitable et démocratique, fondé sur le principe de solidarité!

    Nous faisons appel à vous pour que le système déséquilibré de la zone euro devienne un système bénéficiant à tous et permettant de prévenir de futures crises.

    Des mesures sont nécessaires pour rendre possible cette transformation : davantage d’investissements dans la zone euro pour lutter contre le chômage des jeunes et pour la création d’emplois verts.

    Un budget plus ambitieux de la zone euro pourrait permettre de faire plusieurs investissements nécessaires et de réduire les inégalités économiques entre les différents Etats et citoyens européens.

    Pour en savoir plus sur la campagne: https://act.wemove.eu/campaigns/zone-...

     

    Vous souhaitez contribuer à la mobilisation?

    cliquez ici : https://act.wemove.eu/campaigns/merci...

     


    votre commentaire
  • Mafia et République 1 3 Naissance d'un pouvoir invisible1929 1945 – ARTE

     Résultat de recherche d'images pour "mafia et république - partie 2"

    Mafia et République 2 3 Aux services de la France 1945 1975

     

     

     

     

     

     Dernier volet : La République gangrenée (1975-2016).

    Affaiblie par la décolonisation, le démantèlement de la French Connection et la mort de ses grands parrains, la pègre corse se relève en devenant l'un des rouages du "système Elf". Représentée par Robert Feliciaggi et Michel Tomi, qui investissent dans les salles de jeux en Afrique, Jean-Jé Colonna, qui règne sur la Corse-du-Sud, et Richard Casanova, l'un des leaders de la Brise de mer, principal gang de Haute-Corse, la troisième génération de parrains corses noue des liens complexes au sein de la Société d'étude et de développement (SED), qui prendra part, en lien avec Elf, au financement occulte des partis politiques (RPR et PS). Au cœur de cette mécanique : un intermédiaire, l'incontournable Étienne Léandri, proche de Charles Pasqua.

    Après avoir fait fortune sur le continent noir, les Corsico-Africains reviennent aux sources. Entré en politique, Feliciaggi ambitionne de transformer l'île de Beauté en paradis des mafieux avec l'aide des nationalistes. Mais le rejet du projet de réforme territoriale au référendum de 2003 et l'escalade de violence qui décime malfrats et nationalistes enterrent son rêve. Seul survivant : Michel Tomi, qui gère tranquillement son empire depuis le Gabon, jusqu'à sa mise en examen en juin 2014…


    En trois volets, cette série documentaire ausculte les liens scélérats qui ont uni mafieux corses et politiques de tous bords sur trois générations.


    votre commentaire
  • Sept mois après le début du Printemps de Prague, Moscou décide de mettre au pas la Tchécoslovaquie et ses velléités d'émancipation. Plus de 6 000 chars sont envoyés à Prague. A gauche, l'onde de choc sera à la mesure de la répression, sans précédent. En cinq chansons, revivez le choc de 1968.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique