• Décès de Claude Rich : de quoi est mort l'inoubliable Panoramix ? © BALTEL/SIPA

    CLAUDE RICH - Le comédien Claude Rich vient de s'éteindre à l'âge de 88 ans des suites d'une longue maladie. Il avait tourné dans 80 films et fait sensation au théâtre dans plus de 50 pièces.

     

    [Mis à jour le 21 juillet 2017 à 12h13] Delphine Rich, la fille de Claude Rich, vient d'annoncer dans un communiqué que le comédien est décédé ce jeudi à son domicile parisien des suites d'une longue maladie. Il était âgé de 88 ans. Claude Rich s'est fait connaître du grand public grâce à ses rôles dans les films Les Tontons Flingueurs, Paris brûle-t-il, Astérix : Mission Cléopâtre ou encore Le Souper. Selon les informations du Point, l'acteur ne se serait "jamais plaint des douleurs du cancer qui l'a emporté." A l'heure où nous écrivons ces lignes, sa famille ne s'est pas encore exprimée et il est évident que de nombreux hommages lui seront rendus tout au long de la journée par ses confrères.

     

    Article complet :

    http://www.linternaute.com/cinema/star-cinema/1392934-deces-de-claude-rich-de-quoi-est-mort-l-inoubliable-panoramix/

     

     


    votre commentaire
  • Les apparences, y compris un rôle de soutien dans Alfred Hitchcock's North by Northwest (1959). Il a joué des rôles réguliers dans la série télévisée Mission: Impossible (pour laquelle il a reçu plusieurs nominations aux Emmy et un Golden Globe Award) et Space: 1999.

    Né à Brooklyn, New York, Landau a commencé à travailler comme dessinateur du New York Daily News, illustrant la colonne de Billy Rose "Pitching Horseshoes" et également à l'aide de Gus Edson sur la bande dessinée The Gumps pendant les années 1940 et 1950, en finançant le «dimanche Strip "pour Edson. À 22 ans, il quitte le Daily News pour se concentrer sur le théâtre.

     

    Influencé par Charlie Chaplin et l'évasion du cinéma, Landau a poursuivi sa carrière d'actrice. Il a assisté au studio des acteurs, devenant de bons amis avec James Dean, et était plus tard dans le même groupe que Steve McQueen. En 1957, il a fait ses débuts à Broadway au milieu de la nuit. Landau a fait son premier grand film en 1959, en tant que Leonard, homme droit d'un cerveau criminel, dans Alfred Hitchcock's North by Northwest. Il a joué des rôles dans deux épopées des années 1960, Cleopatra et The Greatest Story Ever Told, et a joué un tueur impitoyable dans l'Ouest Nevada Smith de 1965, qui a joué Steve McQueen. Landau a joué le rôle de maître de déguisement Rollin Hand dans la série de télévision américaine Mission: Impossible, devenant l'une de ses stars les plus connues. Landau a co-vedette dans la série avec sa soeur, Barbara Bain. Au milieu des années 1970, Landau et Bain sont retournés à la télévision dans la série de science-fiction britannique Space: 1999. Bien que la série reste un classique de culte pour ses valeurs de production élevées, une réponse critique à l'espace: 1999 n'a pas été enthousiaste lors de sa course d'origine et Il a été annulé après deux saisons.

     

    À la fin des années 1980, Landau a fait un retour en carrière, gagnant une nomination aux Oscars pour son rôle dans Tucker: The Man and His Dream (1988). Il s'agissait d'une deuxième nomination, pour Crimes and Misdemeanors de 1989, et plus tard une victoire pour Ed Wood de 1994 (où il joue à Bela Lugosi). Landau a également reçu un Screen Actors Guild Award, un Golden Globe Award et un Saturn Award pour le rôle, ainsi que des distinctions d'un certain nombre de groupes de critiques. Dans les premières saisons de Without a Trace (2002-09), Landau a été nommé pour un Emmy Award pour sa représentation du père affligé par l'Alzheimer du FBI Special Agent en charge, Jack Malone. En reconnaissance de ses services à l'industrie du cinéma, Martin Landau a une étoile sur le Hollywood Walk of Fame au 6841 Hollywood Boulevard.

    Encouragé par son propre mentor, Lee Strasberg, Landau a également enseigné l'action. Les acteurs entraînés par lui incluent Jack Nicholson et Anjelica Huston. En 2009, Landau et ses collègues de Actors Studio, le réalisateur Mark Rydell et l'écrivain Lyle Kessler, ont collaboré à la réalisation du séminaire d'image total éducatif, un événement de deux jours couvrant les disciplines de l'action, de la direction et de l'écriture pour le cinéma.

     

    Landau est décédé au Centre médical Ronald Reagan UCLA à Los Angeles, en Californie, le 15 juillet 2017, à l'âge de 89 ans.

     

    MrSteveRiker

     

     

     

    L’acteur Martin Landau n’est plus


    L’acteur américain Martin Landau, qui a remporté un Oscar et qui a joué dans des séries télévisées très populaires comme «Mission Impossible» et «Cosmos 1999», est mort, ont rapporté plusieurs médias américains dimanche. Il est décédé samedi à l’âge de 89 ans à Los Angeles, a précisé «Vanity Fair». Le comédien né à Brooklyn en 1928 avait remporté un Oscar pour un second rôle pour avoir interprété Bela Lugosi dans le film «Ed Wood» de Tim Burton, en 1994. Martin Landau a travaillé avec de grands réalisateurs, notamment avec Alfred Hitchcock dans le film «La mort aux trousses» (en 1959), Francis Ford Coppola pour «Tucker» (1988) et Woody Allen dans «Crimes et délits» (1989). Il avait été mis en nomination pour ses prestations dans ces deux derniers films. Il s’est surtout fait connaitre du grand public par la populaire série télévisée «Mission Impossible»  à la fin des années 1960, puis ensuite avec «Cosmos 1999» dans les années 1970, jouant dans les deux cas en compagnie de sa femme Barbara Bain.

     

    ►► Suis Moi: https://www.twitter.com/00FastNewsFR

    https://www.youtube.com/channel/UCEsk...

     

    00Nouvelles Rapides


    votre commentaire
  •  
    Description de cette image, également commentée ci-après 
     
    Cet article ou cette section traite d’une personne morte récemment (6 juillet 2017).

     

    Le texte peut changer fréquemment, n’est peut-être pas à jour et peut manquer de recul. N’hésitez pas à participer, en veillant à citer vos sources.

     

    Les biographies étant habituellement écrites au présent de narration, merci de ne pas mettre au passé les verbes qui sont actuellement au présent.

    Par ailleurs, dans une rédaction encyclopédique, il vaut mieux parler de la « mort » de quelqu'un que de son « décès ». Cette page fait le point sur cette pratique.

    Cette page a été modifiée pour la dernière fois le 6 juillet 2017

     

    Pierre Henry est un compositeur français de musique électroacoustique né le 9 décembre 1927 à Paris1 et mort le 5 juillet 2017 dans la même ville2.

     

    Il est considéré comme l'un des pères de la musique électroacoustique. Il est connu du grand public pour le morceau Psyché Rock de la suite de danses Messe pour le temps présent3. Ce morceau, plus accessible au grand public de par sa partie instrumentale rock, n'est toutefois pas forcément représentatif de son œuvre musicale, ou de son approche musicale en général.

     

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Henry

     

    Mort de Pierre Henry, compositeur français et père de la musique ...

     

    On a appris ce jeudi la mort du compositeur Pierre Henry, à 89 ans. Son histoire est intimement liée à celle de la musique électroacoustique, de la danse avec Maurice Béjart, et de Radio France, où il fonde en 1951 le Groupe de recherches musicales. Réécoutez-le à 85 ans en 2013, sur France Culture.

    Pierre Henry en 2002 chez lui.Pierre Henry en 2002 chez lui. Crédits : Raphael Gaillarde/Gamma-Rapho - Getty

    Pierre Henry, co-père de la musique concrète, travaille. Chez lui, dans son studio maison. Rencontre avec quelqu'un qui a inventé son art, sa "planète" dit-il parfois. Et son langage, c'est sûr. Elève d'Olivier Messiaen et Nadia Boulanger, pianiste et percussionniste, il développe la musique concrète avec Pierre Schaeffer au sein du Groupe de recherche de musique concrète, qui deviendra plus tard le GRM. Il sera ensuite le premier à ouvrir un studio personnel, et travaillera notamment avec le chorégraphe Maurice Béjart, l'un renforçant le désir d'innovation de l'autre - et réciproquement.

     

    A 85 ans, voici ce qu'il disait de la danse :

     

    La rencontre avec Béjart est venue très tôt, à la radio, quand il est venu visiter notre studio avec Schaeffer. Je lui ai fait entendre la "Symphonie pour un homme seul" et j'ai pensé que c'était idéal pour lui pour démarrer un nouveau style de chorégraphie. C'est ce qui s'est passé. Je suis très content encore que le style de Béjart ait pris naissance avec mes sons[...] Béjart m'a donné un sens de la dramaturgie, de la composition pour la scène, pour une efficacité de spectacle. Je racontais une histoire avec ma musique pendant que Béjart racontait la même ou une autre avec ses pas, avec ses gestes. Vous savez, l'écoute, ça se fait dans le studio ou chez soi, à petite intensité. L'écoute c'est vraiment l'analyse spectrale de ce que l'on fait, poussée très loin. Ca n'a rien à voir avec la vie, avec l'extérieur. c'est très en-dedans de nous-même [...] Je n'ai jamais écrit pour la danse à proprement parler puisque Béjart prenait mes oeuvres une fois terminées et faisait des chorégraphies avec.

     

    Pierre Henry crée, il ne commente pas. Ce soir, il nous reçoit sans sa maison, où il y a encore peu de temps il organisait des concerts à domicile (le sien, donc).

    Je ne pense pas que ma musique soit influencée, d'aucune façon, par rien. Je fais toujours la musique que j'ai en moi, dans ma tête. Mais il se trouve que ma maison donne une régularité à ma musique, plus importante qu'avant. Avant, je n'habitais pas dans le studio où je travaillais.

    Il parle exceptionnellement, avant de retourner à sa console personnelle et sa création. On évoque son parcours et son inspiration, la nuit et le rêve, on parle des influences rares et du désir de solitude. Et du partage.

     

    Qui était Pierre Henry, l'inventeur de la musique électronique ? | Archive INA

     

    Thomas Baumgartner (production), Véronique Lamendour (réalisation), Yann Fressy (prise de son), Sébastien Royer (mixage).

    Précision. Le texte de cette page sur une émission de 2013 a été mis à jour le 6 juillet 2017, à la mort de Pierre Henry

    Intervenants

    •  
      compositeur français de musique électroacoustique (1927-2017)

     

    https://www.franceculture.fr/emissions/latelier-du-son

    le vendredi de 23h à minuit

     

    Playlist

    https://youtu.be/XJq3jItducg?list=RDMfX6EsD5nTo


    votre commentaire
  • Simone Veil reposera au Panthéon 

    Annonce du président de la République lors de l'hommage national organisé ce matin aux Invalides. Nous l'entendrons, ainsi que le compte-rendu de Christine Moncla.

    Les gardes républicains portant ce matin aux Invalides le cercueil de Simone Veil, décédée vendredi à l'âge de 89 ansLes gardes républicains portant aux Invalides le cercueil de Simone Veil, décédée vendredi à l'âge de 89 ans Crédits : Michel Euler / POOL / AFP - AFP

    Simone Veil sera la cinquième femme à reposer au Panthéon, ce temple républicain qui proclame sur son fronton: "Aux grands hommes, la patrie reconnaissante". Quant à Antoine Veil, il sera admis avec elle en sa qualité d'époux.

    Retrouvez nos très nombreux programmes liés à Simone Veil

     

    Simone Veil sur l'avortement : "Dans ce débat, je m'assumais totalement comme femme"

     La voix de Simone Veil dans deux archives de 1975 et 1988, qui toutes deux traitent largement de la place des femmes, et de son combat pour la légalisation de l'interruption volontaire de grossesse.

    • Simone Veil chez elle en 1977Simone Veil chez elle en 1977 Crédits : Gilbert UZAN/Gamma-Rapho - Getty

      Rencontre avec… Simone Veil, par Patrice Galbeau (première diffusion le 10 janvier 1975)

      Avec le Docteur Claude Olivenstein, l’écrivain Jean d’Ormesson, le Docteur Michel Soulé, la journaliste Irène Allier et Maître Germaine Sénéchal. Réalisation : Guy Delaunay

      En ce début de l'année 1975, après que la loi sur l'avortement fut votée, Simone Veil alors Ministre de la Santé reçoit chez elle cinq personnalités avec lesquelles elle va échanger sur différents sujets comme les jeunes toxicomanes avec le docteur Claude Olievenstein, ou encore la question de l'adoption avec le docteur Michel Soulé. Dans cette première partie de l'émission, elle évoque aussi les conséquences pénibles de la célébrité : "La perte de l'anonymat donne l'impression d'une perte de liberté". A Jean d'Ormesson elle assure que pour elle, "le fait d'être ministre est tout à fait une parenthèse", elle ne s'imagine pas en tant que personnalité politique. Elle explique les raisons pour lesquelles elle a accepté ce poste au Ministère de la Santé, "je ne crois pas que les spécialistes fassent les meilleurs ministres" affirme t-elle.

      Sur son expérience de ministre de la Santé, elle déplore dans une seconde partie l'attitude générale qui a été "un étonnement de voir une femme ministre à part entière". Au sujet de la loi sur l'avortement et de sa réception elle dit : "Je m'assumais dans ce débat totalement comme femme."

      Pour beaucoup de femmes qui ont approuvé le texte, au moment du projet de loi sur l'avortement, [...] elles ont très fortement ressenti le fait que c'était une femme qui avait défendu le projet.

      L’Histoire en direct : Novembre 1974, l’avortement en question, par Patrice Gélinet (première diffusion le 04 janvier 1988)

      Avec Simone Veil, Lucien Neuwirth, Geneviève Poullot, Gisèle Halimi, Jean Foyer. Réalisation : Christine Bernard-Sugy

      Archives et témoignages sur le projet qui a abouti à libéraliser une pratique jusque-là réprimée. Parmi d'autres intervenants, Simone Veil revient sur l'importance du procès de Bobigny pour la prise de conscience des pouvoirs publics devant une situation juridique devenue inacceptable. Elle évoque sa responsabilité personnelle, comment elle a vécu le débat parlementaire violent - et selon elle hypocrite - sur le texte proposé, avec les risques éventuels de division de la France. Elle rappelle enfin comment le texte de loi est passé et l'engagement de l'église.

    L'équipe

    Production
     
     
     
     
     
     Voir aussi

     

    https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins-dete-1ere-partie/simone-veil-devoir-de-memoire#xtor=EPR-2-[LaLettre05072017]

     

    https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins-dete-2eme-partie/simone-veil-devoir-de-memoire-2eme-partie

     

    https://www.franceculture.fr/emissions/hommage-simone-veil-2eme-partie/cause-commune-lenseignement-de-la-shoah-en-europe

     

    Et plus ...

     

    https://www.franceculture.fr/


    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "simone veil"
     
    Lien de l'article
     

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/06/30/01016-20170630ARTFIG00264-de-nombreux-appels-a-inhumer-simone-veil-au-pantheon.php

     
    L’ancienne déportée, ancienne ministre de la santé et femme politique, est décédée à l’âge de 89 ans.

    Simone Veil est morte à l’âge de 89 ans, a fait savoir sa famille vendredi 30 juin. L’ancienne déportée incarne – à sa manière – les trois grands moments de l’histoire du XXe siècle : la Shoah, l’émancipation des femmes et l’espérance européenne. Au cours de sa vie, Simone Veil a en effet épousé, parfois bien malgré elle, les tourments d’un siècle fait de grandes désespérances mais aussi de beaux espoirs : elle fait partie des rares juifs français ayant survécu à la déportation à Auschwitz, elle symbolise la conquête du droit à l’avortement et elle est l’une des figures de la construction européenne.

    Article complet

    http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2017/06/30/mort-de-simone-veil-icone-de-la-lutte-pour-les-droits-des-femmes_5153554_3382.html

     

    Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : http://f24.my/youtube
     

    En DIRECT - Suivez FRANCE 24 ici : http://f24.my/YTliveFR

    Pour Céline Piques, porte-parole de Osez le féminisme, le combat pour le droit à l'avortement est loin d'être acquis. Simone Veil a été une "alliée décisive" dans la bataille pour le droit à l'IVG et une figure incontournable du féminisme des années 70,.

    Notre site : http://www.france24.com/fr/

    Rejoignez nous sur Facebook : https://www.facebook.com/FRANCE24.videos

    Suivez nous sur Twitter : https://twitter.com/F24videos

     

     

     

    Le 26 novembre 1974, Simone Veil monte à la tribune de l'Assemblée nationale pour défendre une loi historique --la légalisation de l'avortement--, sujet ultra-sensible. Elle va faire face à des adversaires déchaînés, dans un climat d'une brutalité inouïe.

    La suite de l'article : http://goo.gl/oOlfJr
     

    Toutes nos vidéos en replay sur http://replay.publicsenat.fr/

     

    Public Sénat


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique