• C'est la Toni Morrison brésilienne: Conceição Evaristo est l'une des voix afro-brésiliennes les plus importantes. Elle publie aujourd'hui "Insoumises", collection de récits de femmes fortes, qui tisse un portrait émouvant de la "sororité noire" et de ses combats.

    Conceição Evaristo 

    Conceição Evaristo Crédits :

     Véritable poétique de l'afro-brésilianité féminine, Insoumises met en scène treize femmes qui offrent à Conceição Evaristo leur récit de vie, leur "corps-histoire". La narratrice toque à la porte de ces femmes pour entendre leurs rêves, angoisses, sexualités, défis, conquêtes et amours.

    L'écriture est une vengeance. C'est l'espace où l'on peut rompre les silences.

    Ces femmes dont on dit qu'elles n'ont "pas un corps fait pour la danse" comme à Rose Dusreis, ou qu'elles ne peuvent pas se marier à un jeune homme blanc comme Régina Anastacia, à cause de la couleur de leur peau, racontent comment elles se sont construites et ont inventé leur propre histoire.

    La résistance est créée à partir d'une expérience ancestrale. Elle existe depuis la première africaine qui a été amenée en bateau aux Amériques, depuis son premier cri de révolte et de douleur.

    Pour Conceição Evaristo, l'écriture est un acte de résistance et de vengeance: écrivaine engagée, ses oeuvres sont reconnues pour leur valeur éducative, et elle figure désormais au programme du baccalauréat au Brésil -en même temps qu'elle est pressentie pour faire partie de l'Académie brésilienne des lettres.

    Je suis une femme insoumise. Cette insoumission est chargée d'espoir, de résilience, et surtout de la certitude que le droit à la vie est un espace qui nous appartient

     

    Pour (ré)écouter la deuxième partie de l'émission

     

     

    La Grande table (1ère partie) par Olivia Gesbert

     

    L’Observatoire de l’Amérique latine de la Fondation Jean-Jaurès et les Éditions Anacaona organisent une rencontre avec Conceiçao Evaristo, « la voix noire des favelas », considérée comme la Toni Morrison brésilienne.

    Fondation Jean-Jaurès

     

    Diffusé en direct le 6 juil. 2017
     

    Voix-femmes (Vozes-mulheres) | Conceição Evaristo

    Cette vidéo fait partie d'un travail de la discipline de Langue Française VII, du cours de Lettres - Français, de l'Université Federal de Santa Catarina.

    Le travail présent la traduction du poème et la soutitrage de la vidéo, réalisé par Itaú Cultural en 2017, pour l'exposition « Ocupação ». étudiants: Fabrício Leal Cogo Heloá Barroso Cintra Walter Dias da Costa Filho

    ______________

    Conceição Evaristo est née le 29 décembre, 1946 dans une favela dans le sud de la ville de Belo Horizonte, Minas Gerais. Fils d’une blanchisseuse qui comme Carolina Maria de Jesus gardait un journal intime où elle notait les difficultés d’un quotidien enduré, Conceição Evaristo a grandi entouré des lettres.

    Elle a dû concilier ses études avec le travail en tant que travailleuse domestique jusqu’à la fin de ses études de l’école normale primaire en 1971, quand elle avait 25 ans. L’une des principales représentantes de la littérature brésilienne et afro-brésilienne de nos jours, Conceição Evaristo est devenue aussi une autrice noire de présence mondiale, avec des livres traduits en d’autres langues.

    Elle a publié son premier poème en 1990, dans le treizième volume des Cadernos Negros, édité par le groupe Quilombhoje, de São Paulo.

    Depuis,elle a publié des divers poèmes et des contes dans les Cadernos, au-delà d’un recueil de poèmes et de deux romans. La femme poète, amène dans sa littérature des profondes réflexions concernant les questions des races et du genre, dans le but de révéler les inégalités voilées dans notre société, de récupérer une mémoire soufferte de la population afro-brésilienne dans toute sa richesse et puissance d’action.

    C’est une femme qui fait attention à ouvrir des espaces à d’autres femmes noires se présenter au monde de la littérature.

    ______________ ______________

    La vidéo est disponible sur la chaîne Itaú Cultural: https://www.youtube.com/watch?v=5QBXp...

    || Fiche des responsables || President: Milú Villela Directeur-superintendente: Eduardo Saron Superintendente administratif: Sérgio Miyazaki Directeur du Centre Audiovisuel et Littérature:

    Claudiney Ferreira Coordinateur du contenu audiovisuel: Kety Fernandes Production audiovisuelle: Caroline Rodrigues e Roberta Roque Captação: Richner Allan e André Seiti Image, scénario et montage: Richner Allan Son: Tomás Franco Finalisation du son: Ana Paula Fiorotto

    Lecture du poème "Vozes-Mulheres": Conceição Evaristo

     

    Walter Costa Filho

    votre commentaire
  • Agir, ça libère !

    Écrivez aux victimes de violations des droits humains : ça donne de l'espoir et souvent des libérations.

     

    AmnistieWeb

     

    Éducation aux droits humains

     

    L'Éducation aux droits humains est une activité volontaire et participative visant à donner aux personnes, groupes et organisations les moyens d'agir grâce à l'acquisition de connaissances, de compétences et d'attitudes conformes aux principes relatifs aux droits humains universellement reconnus.

    En tant que processus à moyen et long terme, l'Éducation aux droits humains cherche à développer et à intégrer les dimensions cognitives, affectives et psychologiques liées aux droits humains - et notamment l'esprit critique. Son objectif est de créer une culture qui favorise le respect des droits humains pour tous et l'action visant à les défendre et à les promouvoir.

    Que vous soyez enseignant, militant ou simplement assoiffé d'en savoir plus sur les droits humains et de pouvoir le retransmettre autour de vous, cette page est conçue pour assouvir vos besoins. Vous y trouverez plein de conseils afin de partager avec doigté le respect des droits en consultant le guide "Parlons des droits humains", ainsi qu'une pléiade de vidéos, publicités, présentations PowerPoint, dépliants et ateliers interactifs sur une une multitude de thématiques.

    Enfin, diverses fiches pédagogiques et outils, par exemple la Convention relative aux Droits de l'Enfant simplifiée et illustrée, vous sont également offerts gracieusement.

    Vous ne trouvez pas ce que vous désirez ? Écrivez-nous à education@amnistie.ca



    https://amnistie.ca/


    votre commentaire
  • Lors de la campagne présidentielle 2017, Emmanuel Macron avait déclaré : « d’ici à la fin de l’année, je ne veux plus personne dans les rues, dans les bois ».

    Début 2018, force est de constater que cette promesse est un échec. Le président de la République l’a reconnu lui-même, incriminant une plus forte pression migratoire au dernier trimestre 2017.

    Mais les associations demandent à l’exécutif de ne pas se cacher derrière des explications conjoncturelles et de prendre des mesures concrètes pour atteindre un objectif « zéro SDF », comme le réclame la Fondation Abbé Pierre.

    Mais plus un SDF dans les rues, est-ce possible ? Faisons le tour de la question Pour commencer, un état des lieux sur le nombre de SDF à la rue est nécessaire.

    Une controverse a éclaté en janvier 2018 quand deux membres de la majorité ont confirmé une estimation de 50 hommes isolés SDF en Île-de-France.

    Ce non-sens, d’après les associations, a conduit un gigantesque comptage réalisé par plus de 2000 bénévoles dans la nuit du 15 au 16 février.

    Si le chiffre exact n’est pas encore connu, les associations parlent de plusieurs milliers de sans-abri pour la seule ville de Paris. Quelles mesures prendre alors ?

    Trois axes de travail permettraient de se rapprocher de l’objectif « zéro SDF ». Tout d’abord, le logement. Pour les associations, la clé de la réussite est de proposer aux personnes en grande précarité des logements moins chers, « très sociaux », comme le réclame la Fondation Abbé Pierre.

    Ils devraient permettre à certains sans abri de réintégrer un logement, et à d’autres personnes de se donner du temps pour rebondir en cas de perte d’un travail ou de rupture familiale.

    Le député La République en Marche, Aurélien Taché, également président du conseil national de l’habitat, indique que le gouvernement devrait mettre en place une politique de « logement d’abord » qui consiste à loger les personnes avant toute autre démarche de réinsertion dans la société.

    Mais pour l’instant, aucune mesure concrète n’a été présentée par la majorité dans ce sens. Le Secours catholique, lui, va créer dès 2018 une « agence immobilière sociale » pour aider les personnes dans la recherche de logement et ensuite se porter caution pour eux, afin de donner confiance aux propriétaires. Un autre axe jugé fondamental par les associations comme par le gouvernement, est l’accès à l’emploi.

    C’est, pour l’exécutif, la principale piste pour répondre à la question des sans-abri. Ils tablent en effet sur la poursuite de la baisse du chômage pour permettre de réduire mécaniquement, les situations d’extrême précarité. Les associations vont plus loin en demandant la mise en place des mesures d’accompagnement vers l’emploi de manière spécifique pour les personnes éloignées de très longue date du marché du travail. Cela amène au dernier axe : l’accompagnement des personnes dans la durée. C’est le point le plus oublié par les gouvernants, selon les associations. C’est pourtant une manière, comme le dit Christophe Robert, délégué général de la Fondation Abbé Pierre de, « sortir de la gestion d’urgence des personnes à la rue ».

    Quand on parle de politique d’accompagnement, l’exemple finlandais est souvent évoqué. Mise en place dans les années 1980, elle a réduit de 66 % le nombre des SDF dans le pays.

    Pour cela, trois grands ministères travaillent de concert.

    Celui des finances qui dégage une capacité d’investissement pour la construction des logements, celui de l’environnement pour construire des logements peu gourmands en énergie, et enfin le ministère de la Santé qui se charge du suivi social des personnes réinsérées. 

    Cependant, même si de telles mesures sont suivies dans la durée, l’hébergement provisoire demeure nécessaire. Car si certains pays ont réussi à réduire le nombre de sans-abri, aucun n’est jamais parvenu à cet objectif tant souhaité de « zéro SDF ».

     

    La Croix


    votre commentaire
  • Accueillir l’Autre – Le Bon Larron

     

    Accueillir l’Autre – Le Bon Larron

     

    https://videotheque.cfrt.tv/video/accueillir-lautre-le-bon-larron/

     

    Dangereux, violents, déviants, ils ont été mis au ban de la société. Enfermés, rejetés, ils restent souvent pestiférés bien après leur sortie de prison. Rares sont les mains tendues et les regards bienveillants qui aident ceux qui ont commis des crimes ou des délits à prendre un nouveau départ.

    Ce film documentaire de 26 minutes se propose de retracer l’histoire d’une amitié aussi improbable que salvatrice entre deux hommes que tout semble opposer : Gérard, un braqueur multirécidiviste ayant passé près de la moitié de sa vie derrière les barreaux et Henry, un agriculteur discret et réservé de la région du Mans. L’athée et l’homme de prière. Le violent et le pacifique. Leur point commun : tous deux sont épris de liberté. Au fil des parloirs, tous les dimanches pendant trois ans, une relation forte va s’instaurer entre les deux hommes.

    Une production : CFRT

    Animer une projection du film Le Bon Larron avec notre fiche pédagogique-LE BON LARRON.pdf

     

    Source :  

    https://www.cfrt.tv/


    votre commentaire
  •  Enfoirés 2018, Musique le 20/01 - Medley Koh-Lanta - Despacito, I will survive

    Adeline Jeannin

    Liberté

    Paul Eluard

    Sur mes cahiers d’écolier
    Sur mon pupitre et les arbres
    Sur le sable sur la neige
    J’écris ton nom

    Sur toutes les pages lues
    Sur toutes les pages blanches
    Pierre sang papier ou cendre
    J’écris ton nom

    Sur les images dorées
    Sur les armes des guerriers
    Sur la couronne des rois
    J’écris ton nom

    Sur la jungle et le désert
    Sur les nids sur les genêts
    Sur l’écho de mon enfance
    J’écris ton nom

    Sur les merveilles des nuits
    Sur le pain blanc des journées
    Sur les saisons fiancées
    J’écris ton nom

    Sur tous mes chiffons d’azur
    Sur l’étang soleil moisi
    Sur le lac lune vivante
    J’écris ton nom

    Sur les champs sur l’horizon
    Sur les ailes des oiseaux
    Et sur le moulin des ombres
    J’écris ton nom

    Sur chaque bouffée d’aurore
    Sur la mer sur les bateaux
    Sur la montagne démente
    J’écris ton nom

    Sur la mousse des nuages
    Sur les sueurs de l’orage
    Sur la pluie épaisse et fade
    J’écris ton nom

    Sur les formes scintillantes
    Sur les cloches des couleurs
    Sur la vérité physique
    J’écris ton nom

    Sur les sentiers éveillés
    Sur les routes déployées
    Sur les places qui débordent
    J’écris ton nom

    Sur la lampe qui s’allume
    Sur la lampe qui s’éteint
    Sur mes maisons réunies
    J’écris ton nom

    Sur le fruit coupé en deux
    Du miroir et de ma chambre
    Sur mon lit coquille vide
    J’écris ton nom

    Sur mon chien gourmand et tendre
    Sur ses oreilles dressées
    Sur sa patte maladroite
    J’écris ton nom

    Sur le tremplin de ma porte
    Sur les objets familiers
    Sur le flot du feu béni
    J’écris ton nom

    Sur toute chair accordée
    Sur le front de mes amis
    Sur chaque main qui se tend
    J’écris ton nom

    Sur la vitre des surprises
    Sur les lèvres attentives
    Bien au-dessus du silence
    J’écris ton nom

    Sur mes refuges détruits
    Sur mes phares écroulés
    Sur les murs de mon ennui
    J’écris ton nom

    Sur l’absence sans désir
    Sur la solitude nue
    Sur les marches de la mort
    J’écris ton nom

    Sur la santé revenue
    Sur le risque disparu
    Sur l’espoir sans souvenir
    J’écris ton nom

    Et par le pouvoir d’un mot
    Je recommence ma vie
    Je suis né pour te connaître
    Pour te nommer

    Liberté.

    Paul Eluard

     

     

    Juste une p'tite chanson" en Langue des Signes Française (LSF)

    Avec les élèves du Lycée Arthur Varoquaux de Tomblaine ---

    Téléchargez "Juste une p'tite chanson" : http://smarturl.it/LesEnfoires2017

    1 achat de la chanson = 1 repas pour les Restos ---

    Retrouvez Les Enfoirés sur : Site officiel : http://www.enfoires.com

    Facebook : http://www.facebook.com/LesEnfoires

    Twitter : http://www.twitter.com/enfoires

    Instagram : http://instagram.com/enfoiresofficiel

     

     

    Enfoiréthèque

    La tendresse

    http://www.enfoires.fr/enfoiretheque/?titres_id=687

     

    https://www.restosducoeur.org/


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique