• Envie de vous amuser et de jouer le jeu ? Lancez la vidéo et fermez aussitôt les yeux et écoutez... Reconnaissez-vous cette voix ?
    (Imitation par Lou B.) (suite de sa prestation au Télédon)

     

    Dans le cadre des auditions de l'école "Blanches et noires"
    A propos de Lou : http://www.fondationlou.com/

     

    Luc Boland

     

     

    Fondation Lou - Accueil | Facebook

     

    Un vrai talent ...

    Lou

     

    Résultat de recherche d'images pour "bravo"

     


    2 commentaires
  • A la fin du XIXe siècle, dans la banlieue pauvre et crasseuse du Sud de Londres, entre une mère démente et un père alcoolique, le petit Charlie apprend à jouer pour survivre. Portrait d'un Kid universel et éternel.

    Le KidLe Kid Crédits : Roy Export Company Establishment

    Invités

    Eugène Chaplin, fils de Charlie Chaplin
    Claire Bloom, actrice, auteur de Limelight and after, Harper & Row, 1982
    David Robinson, auteur de Chaplin, sa vie et son art, Ramsay, 1987
    Peter Ackroyd, auteur de Charlie Chaplin, Philippe Rey, 2016
    Kevin Brownlow, documentariste, coauteur de Chaplin unkwnown, Network, 2006
    Simon Callow, comédien, auteur de Dans la peau d’un acteur, Espaces 34, 2006
    Nadia Meflah, auteur de Chaplin et les femmes, Philippe Rey, 2007
    Aldolphe Nysenholc, auteur de Charlie Chaplin ou la légende des images, Klinksieck, 1987
    Martin Humphries, directeur du Cinéma Museum, Kennington
    Peter, projectionniste au Cinéma Museum, Kennington
    Anna Odrich, sculpteuse
    Peter Morris, un kid de Methley Street
    Mathilde D’Angelo, une cinéphile de 8 ans

    Textes lus

    Charlie Chaplin, Histoire de ma vie, Robert Laffont, 1964
    Charlie ChaplinMon tour du monde, Les éditions du sonneur, 2014

    Films

    The Kid, 1921, MK2, 2012
    Limelight, 1952, DVD MK2, 2012

    Thèmes musicaux

    Charlie Chaplin, Smile, Nat King Cole

     

    Article complet : 

     

    http://www.franceculture.fr/emissions/grande-traversee-charlie-chaplin-artist/charlie-chaplin-15-kid-le-gosse#

     

     

     

    TheChaplinFilms

     

    2/5

    http://www.franceculture.fr/emissions/grande-traversee-charlie-chaplin-artist/charlie-chaplin-25-tramp-le-vagabond

     

    3/5

    http://www.franceculture.fr/emissions/grande-traversee-charlie-chaplin-artist/charlie-chaplin-35-how-make-movies-comment-faire

     

    4/5

    http://www.franceculture.fr/emissions/grande-traversee-charlie-chaplin-artist/charlie-chaplin-45-modern-times-les-temps-modernes

     

    5/5

    http://www.franceculture.fr/emissions/grande-traversee-charlie-chaplin-artist/charlie-chaplin-55-freak-le-monstre


    votre commentaire
  • Angela Davis à l'université nationale de Colombie à Bogota en 2010.

     

    Angela Yvonne Davis, née le 26 janvier 1944 à Birmingham en Alabama, est une militante des droits de l'homme, professeur de philosophie et militante communiste1 de nationalité américaine.

    Militante du mouvement des droits civiques aux États-Unis, membre des Black Panthers, elle fut poursuivie par la justice à la suite de la tentative d’évasion de trois prisonniers, qui se solda par la mort d’un juge californien en août 1970. Emprisonnée vingt-deux mois à New York puis en Californie, elle fut finalement acquittée et poursuivit une carrière universitaire qui la mena au poste de directrice du département d’études féministes de l’université de Californie. Ses centres d’intérêt sont la philosophie féministe, et notamment le Black feminism, les études afro-américaines, la théorie critique, le marxisme ou encore le système carcéral. En 1998, elle fait son coming-out auprès du magazine Out2.

     

    Article complet, sur Wiki :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Angela_Davis

     

     

    Music video by Yannick Noah performing Angela. (C) 2010 Sony Music Entertainment

     

    yannicknoahVEVO


    votre commentaire
  • Journaliste, écrivain, féministe, Benoîte Groult est morte à 96 ans ce 20 juin à Hyères, où elle vivait et écrivait.

    Réécoutez-la dans nos émissions.

     

    Benoîte Groult, jurée du prix Femina 2013 

     

    Benoîte Groult, jurée du prix Femina 2013 Crédits : Xavier de Torres - Maxppp

     

    "Mes petites-filles ne savent pas que je suis née avec zéro droit. Que j’ai vu tous mes droits arriver un par un, pendant toute ma vie."

     

    Elle s'appelait Benoîte, car ses parents pensaient attendre un garçon. Filleule de Marie-Laurencin (dont elle dira "C'était Zazie, dans la vie, dans la peinture, avec les poètes... c'était une petite fille."), fille de Nicole Poiret, dessinatrice de mode, et de André Groult, styliste de meubles, Benoîte Groult grandit à Paris durant les années folles, dans un milieu intellectuel et aisé. Elle est élevée dans les canons de la société bourgeoise, mais dans ce paysage, sa mère détonne, comme elle le racontait  au micro de Laure Adler dans l'émission Hors Champs en mars 2010 :

     

    "Elle était toujours brillante, tapageuse, je n'avais qu'une peur dans la vie, c'est qu'elle vienne me chercher à la porte de l'institut Sainte-Clothilde, très catholique (...) Je me disais : toutes les filles vont la regarder, elle a des talons aiguilles, qui font un bruit terrible, elle a un manteau de singe, avec des poils partout, c'était pas du tout le genre des mères des élèves qui tricotaient des chaussettes pour leurs filles, qui étaient 'comme il faut' et qui ne travaillaient pas." Benoîte Groult à propos de sa mère

     

    Emission complète et écouter sur France Culture

     

    http://www.franceculture.fr/litterature/benoite-groult-ainsi-fut-elle#


    votre commentaire
  • Émission “Une vie une oeuvre”, diffusée sur France Culture le 21/06/2014. Une émission de Matthieu Garrigou-Lagrange. Par Françoise Estèbe. Réalisation : Lionel Quantin. Théodore Monod naît en 1902. Il entre au Muséum d’histoire naturelle dès 1922 et y soutient sa thèse en 1926. Il découvre le continent africain grâce à deux missions de recherche, puis parcourt le Sahara occidental pendant plus d’un an. En 1930, son service militaire le mène au Sahara algérien : ses recherches sont définitivement orientées vers une région du monde dont il devient un éminent spécialiste. En 1938, Monod est affecté à Dakar pour créer un institut de recherche. Sous son impulsion, l’Institut français d’Afrique noire devient un grand centre scientifique. Il est nommé directeur du laboratoire des pêches d’outre-mer au Muséum, en 1942, puis élu à l’Académie des sciences en 1963. Il s’éteint en 2000, à l’âge de 98 ans.

    Avec Jean-Marc Durou, photographe, spécialiste du Sahara, sa rencontre avec Théodore Monod en Algérie dans les années 1970 sera le point de départ d’une amitié de plus de trente ans

    Isabelle Jarry, romancière et essayiste, auteure de “Théodore Monod” (Plon), et avec Théodore Monod, “Mémoires d’un naturaliste voyageur” (AGEP)

    Jean-Claude Nouët, professeur des universités, membre du Comité consultatif de la santé et de la protection animales
    Ambroise Monod, fils de Théodore Monod, pasteur, artiste
    Cyrille Monod, fils aîné de Théodore Monod, il a rassemblé les écrits rapportés des voyages dans “Les Carnets de Théodore Monod” (Le Pré aux Clers)
    Philippe Taquet, paléontologue

    Nicole Vray, historienne, auteure de “Monsieur Monod, scientifique, voyageur et protestant” (Actes Sud)

    Et les voix de Théodore Monod ; Cyrille Monod - Archives INA
    Extraits du film “Le vieil homme et le désert” de Karel Prokop
    Textes lus par Robert Milin

    Thèmes : Archéologie| Biologie| Ecologie| Ethnologie| ThéodoreMonod

     

    Source : France Culture
     

     

    Thibault Marconnet

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique