• La baleine à bosse - VOYAGE AU PAYS DES BALEINES

    Contrairement à ce que disent encore de nombreux biologistes, les baleines à bosse ont bien des cordes vocales, même si leur système laryngé est très différent de celui des mammifères terrestres.

    Ce sont les mâles qui chantent.

     

    Baleine à bosse 

    Baleine à bosse Crédits : Association Cetamada.org

     

    Ecouter

     

    Ce sont de grandes baleines pouvant mesurer une quinzaine de mètres pour une trentaine de tonnes. Vous aurez beau chercher la trace d’une quelconque bosse sur leur dos, vous n’en trouverez pas. Car c’est leur manière de plonger, la tête la première avec le corps légèrement incliné sur le côté, qui donne cette impression d’arrondi.

     

    En matière de mammifères marins, ce sont les vraies stars de la recherche scientifique, probablement les cétacés les plus étudiés. A cela, deux raisons : leur chant mélodieux et leur capacité à parcourir des milliers de kilomètres : en été, elles s’alimentent dans des zones proches des pôles pour ensuite venir se reproduire, en hiver, dans des zones tempérées. Soit 16 000 km aller/retour par an ! Seule exception à la règle, un groupe de baleines à bosse qui vit à l’année au large d’Oman, sans migrer... Se sont-elles perdues, ont-elles été mises à l’index par d’autres congénères ou tout simplement ont-elles trouvé l’équivalent de leur paradis ? Pour le moment, nul ne le sait.

     

    Revenons-en au chant des baleines. Contrairement à ce que disent encore de nombreux biologistes, les baleines à bosse ont bien des cordes vocales, même si leur système laryngé est très différent de celui des mammifères terrestres. Ce sont les mâles qui chantent. Les femelles et les baleineaux, eux, émettent des sons, plus pauvres et plus courts, sortes de grognements ou de sons pulsés.

    Baleine à bosse 

    Baleine à bosse Crédits : Association Cetamada.org

     

    Ces chants ont lieu uniquement pendant la période de reproduction afin d’interagir avec les femelles et de délimiter leur territoire. Des mélodies qui peuvent être émises pendant des compétitions directes entre mâles : les mâles se poussent latéralement, provoquent des rideaux de bulles spectaculaires, s’empêchent de respirer, se gênent dans leur nage : tout est bon pour tenir à l’écart les concurrents et rester en tête à tête avec son objet de convoitise, la femelle baleine. A moins qu’on opte pour une autre stratégie de conquête : repérer une femelle isolée et la suivre. On appelle d’ailleurs ce type de mâle, un « escorte »…

     

    Les chants des mâles sont composés d’unités sonores dont certaines sont répétées dans le même ordre, formant des sous-phrases, qui elles-mêmes créent des phrases et qui donnent le leitmotiv du chant. Des chants qui évoluent au fil des années et varient selon les régions. Au point où l’on peut même parler de transmission culturelle, car il a été montré récemment, que des phrases de baleines australiennes se retrouvaient dans la composition de chants de baleines originaires de Polynésie française, situées à plus de 6000 kms. Prouvant par là que les baleines s’écoutent, s’influencent et prêtent une oreille attentive aux mélodies de leurs voisines baleines à bosse, si éloignées soient-elles.

     

    Conseiller scientifique : Olivier Adam

    Prise de son : Olivier Adam

    Olivier Adam est spécialisé en traitement du signal et bioacoustique. Depuis plus de 15 ans, il étude les émissions sonores des cétacés pour caractériser leurs comportements, leurs interactions, et aussi pour les détecter et les localiser à distance. Récemment, il a décrit le générateur vocal des baleines à bosse faisant le lien entre l'anatomie et les caractéristiques acoustiques des chants. Olivier Adam travaille également sur les interactions mère-baleineau et sur le comportement des dauphins. Il est expert pour des projets d'impact d'activités humaines sur l'environnement.

    Pour aller plus loin :

    Institut d'Alembert CNRS-UPMC

    Institut des Neurosciences Paris Saclay

    Pour les baleines à bosse : association Cetamada (Madagascar)

    Recherche iconographique : Frédéric Guilbert (Sonothèque du Muséum d'Histoire Naturelle)

    Pas si bêtes, la chronique du monde sonore animal par Céline du Chéné

     

     

    Survol en avion des baleines à Madagascar, puis approche en bateau,

    puis plongée avec elles.

    indienzarbix

    « PRIÈRE À L'HUMANITÉ ....MICHEL PÉPÉ ...Sur les Ailes Flamboyantes Le Coeur en sommeil - Film Complet En Français »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :