•  

     

     Conférence du 29 septembre 2015, présentée par : Vincent Ridoux, professeur à l’Université de La Rochelle et Président du conseil scientifique de l’Agence des aires marines protégées, et Pierre Watremez, responsable du projet REMMOA (Recensement de la Mégafaune Marine par Observation Aérienne) à l’Agence des aires marines protégées de Brest.

    Malgré une belle cote d’amour auprès du public, les mammifères marins subissent comme les autres espèces les effets de la dégradation du milieu marin : changements globaux, pollutions, captures accidentelle, raréfaction des proies, collision, nuisances sonores, perturbations… Ils peuvent aussi bénéficier des mesures de protection mises en place, en matière de pêche, de qualité de l’eau, de transport maritime ou au sein du réseau d’aires marines protégées. Situés en bout de chaîne alimentaire, ils sont donc de très bons indicateurs de l’état du milieu marin dont dépendent de plus en plus l’homme et ses activités. Scientifiques et gestionnaires d’aires marines protégées s’allient donc pour mieux connaître, suivre, décider des bonnes mesures pour protéger ces espèces et leurs habitats, ce qui pose des questions passionnantes mais difficiles. Autour d’un reportage et de son réalisateur, Vincent RIDOUX et Pierre WATREMEZ présentent les résultats des programmes de connaissance et d’actions lancés ces dernières années sur toutes les eaux françaises et débattent avec le public de la meilleure façon de connaître, protéger et faire comprendre et aimer ces fabuleuses espèces.

     Océanopolis

     

     Pourquoi les mammifères marins s’échouent-ils?

    surreyroad1

     

    Les causes de l’échouage

    On parle d’échouage individuel lorsqu’un animal seul vient s’échouer sur le rivage. Ce phénomène peut survenir pour plusieurs raisons. Des dauphins, des baleines, des marsouins et des phoques peuvent s’échouer lorsqu’ils sont perdus, malades ou blessés. Les animaux sevrés ont parfois des difficultés à survivre seuls et peuvent finir par s’échouer à cause de leur manque d’expérience.

    Les animaux plus vieux peuvent également mourir de causes naturelles et venir s’échouer

     

    Dauphins, baleines, phoques... Pourquoi s'échouent-ils sur nos côtes ?

     
    Du bébé phoque en perdition au rorqual géant de 30 tonnes, ils sont des centaines de mammifères marins à s'échouer chaque année sur les côtes bretonnes. Selon chaque espèce, la situation est plus au moins préoccupante. Mais pour quelles raisons retrouve-t-on autant de dauphins, de grands cétacés et de phoques échoués ? La réponse en vidéo et en moins de cinq minutes. ---------------------------------------------------------------------
    Musique proposée par La Musique Libre Ikson - Bloom : https://youtu.be/elJTyL1fAdk 
     
     

    votre commentaire
  • Journée Mondiale contre l'abandon des animaux de compagnie

    0  contribution
    Journée Mondiale contre l'abandon des animaux de compagnie

    Cette journée mondiale est une initiative de Solidarité Animal et est soutenue par de nombreuses autres associations dont bien entendu la SPA.

    la Journée Mondiale contre l’abandon des animaux de compagnie (animaux domestiques selon certaines sources) a été lancée pour dénoncer et alerter les pouvoirs publics, sensibiliser le grand public et agir contre cette injustice faite à nos compagnons à quatre pattes.

    Un délit

    L’abandon d'animaux constitue un délit depuis 1976. Il est considéré comme un acte de cruauté, au même titre que la maltraitance animale. Rien qu’en France, ils seraient ainsi plus de 100 000 à être abandonnés.

    Une date symbolique

    Le dernier samedi du mois de juin est symboliquement celui du premier grand départ des juillettistes, dans la plupart des pays d’Europe. Pour 2020, il tombe le 27 juin et c'est donc cette date qui a été retenue pour mobiliser les citoyens et réunir les associations de protection animale.

    Les refuges de la SPA sont submergés par les arrivées d’animaux abandonnés et cette journée mondiale de sensibilisation permettra de dénoncer un fléau qui sévit chaque année à l’aube des départs en vacances. 

    Un site à visiter : www.solidarite-animal.com

     

    27 juin 2020

    Saint Fernand
     

    https://www.journee-mondiale.com/

     


    votre commentaire
  • Nénette au Museum National d'Histoire Naturelle

    Nénette au Museum National d'Histoire Naturelle Crédits : Antoine Beauchamp

    Selon un rapport publié en septembre, quatre espèces de grands singes sur six sont à un pas de l’extinction. Le gorille et l’orang-outan sont sur le point de disparaître, alors même que nos plus proches cousins sur l’échelle de l’évolution démontrent, étude après étude, une proximité de plus en plus grande avec les humains. La dernière en date étant la théorie de l’esprit ou la capacité d’attribuer des croyances et des espérances à d’autres individus, faculté que des chercheurs viennent de démontrer chez le chimpanzé, le gorille et l’orang-outan.

    Qu’est-ce qui nous différencie des grands singes ? C’est le problème que La Méthode scientifique va tenter de résoudre dans l’heure qui vient.

     

    Article complet (et écouter)

    https://www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/quest-ce-qui-nous-differencie-des-grands-singes#xtor=EPR-2-[LaLettre24012017]


    votre commentaire
  • 16

     

    Lorsque Ichimi le chaton a été rejetée par sa mère, ponzu le golden retriever et son propriétaire Jessiepon. lIchimi a pris très bien accepter son tuteur ponzu – les deux jouent ensemble tout le temps, et ponzu nettoie même et dort avec Ichimi. A en juger par les photos sur le compte Instagram de Jessiepon, Ichimi se renforce de jour en jour. 

    Ichimi a fourni à ponzu un répit bien nécessaire de son chagrin après Wasabi, un chaton qui ponzu et Jessiepon sauvé d’une attaque de vol, est décédé en Août. Maintenant, ponzu a un nouveau chaton à entretenir. 

    Croyez-le ou non, mais des amitiés inter-espèces animales , en particulier avec les relations paternelles comme dans ce cas, ne sont pas très rare du tout. Un poste que nous avons publié récemment au sujet de belles amitiés animaux nous montre que les animaux de toutes les formes de couleurs et de tailles peuvent bien s’entendre – une leçon que nous ferions bien d’apprendre aussi! 

    http://jack35.files.wordpress.com/2014/01/199.jpg

    http://jack35.files.wordpress.com/2014/01/239.jpg

    http://jack35.files.wordpress.com/2014/01/336.jpg 

    http://jack35.files.wordpress.com/2014/01/428.jpg

    http://jack35.files.wordpress.com/2014/01/524.jpg

    http://jack35.files.wordpress.com/2014/01/622.jpg

    http://jack35.files.wordpress.com/2014/01/721.jpg 

    http://jack35.files.wordpress.com/2014/01/819.jpg 

    http://jack35.files.wordpress.com/2014/01/919.jpg 

    http://jack35.files.wordpress.com/2014/01/1020.jpg 

    http://jack35.files.wordpress.com/2014/01/1121.jpg

    http://jack35.files.wordpress.com/2014/01/1219.jpg

     http://jack35.files.wordpress.com/2014/01/1315.jpg

    http://jack35.files.wordpress.com/2014/01/1414.jpg

    http://jack35.files.wordpress.com/2014/01/1512.jpg

    http://jack35.files.wordpress.com/2014/01/1810.jpg

    (Source: Bored Penda)

    et


    votre commentaire
  • avoir un chat chez soi

    Avoir un chat contribue au bien-être de votre maison !

     

    En France, plus de la moitié des foyers a au moins un animal de compagnie. Et parmi ces animaux, les chats occupent la deuxième place, avec 11,4 millions de chats dans les foyers français.

     

    Et c’est une excellente nouvelle, parce qu’en plus d’être adorables, la présence de chats dans votre maison contribue à votre bien-être au quotidien.

     

    Voici quelques exemples de ce que les chats apportent à une maison et à ses habitants, en plus des câlins bien entendu :

     

    Les bonnes raisons

    d’avoir un chat à la maison

    Pour commencer, avoir un chat, c’est nettement plus facile en appartement qu’avoir un chien. Le chat s’adapte parfaitement à tout type de logement décent, et n’a pas besoin de très grands espaces pour évoluer.

     

    Un appartement de deux grandes pièces peut être tout à fait confortable pour y accueillir un chat, à condition de respecter ses besoins. Par exemple, avoir un chat à la maison suppose un foyer calme, et une disponibilité pour lui apporter des soins quotidiens.

     

    Lorsqu’il dispose d’une litière bien entretenue, le chat est très propre et ne dégage pas d’odeurs corporelles désagréables, comme cela arrive avec les chiens par exemple.

     

    avoir un chat maison

     

     Avoir un chat à la maison

    peut améliorer votre santé

    La présence d’un chat à la maison contribue également à notre santé à différents égards :

     

    • Avoir un chat, c’est bénéficier d’une véritable machine à se relaxer !

     C’est bien connu, les ronronnements du chat contribuent largement à créer dans votre maison un esprit de calme et de sérénité. Dans certains pays, les gens qui ne peuvent avoir de chat chez eux fréquentent d’ailleurs des « bars à chats », juste pour la sensation de calme que leur procure un moment câlin avec un chat !

     De la même façon, avoir un chat améliore la qualité de notre sommeil.

    Bien entendu, cela s’entend après les premiers jours de votre chaton, qui tout comme un bébé, risque de pleurer un peu la nuit le temps de trouver ses marques dans votre maison.

     D’après les études récentes, la présence d’un chat réduit également les risques d’allergies, notamment chez les très jeunes enfants. Cette proximité permettrait aux bébés de développer leur résistance aux allergènes, et même de lutter contre certaines formes d’asthmes.

     

    avoir un chat bienfaits

       Enfin, si le fait d’avoir un chat a beaucoup d’avantages pour votre famille, gardez à l’esprit qu’adopter un chat est une vraie responsabilité, pour très longtemps. Avant l’adoption, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire ou une association afin de mieux connaître les avantages et les inconvénients de cette démarche.

    Source

    http://www.lemag-arthurimmo.com/

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique