• Lors de la campagne présidentielle 2017, Emmanuel Macron avait déclaré : « d’ici à la fin de l’année, je ne veux plus personne dans les rues, dans les bois ».

    Début 2018, force est de constater que cette promesse est un échec. Le président de la République l’a reconnu lui-même, incriminant une plus forte pression migratoire au dernier trimestre 2017.

    Mais les associations demandent à l’exécutif de ne pas se cacher derrière des explications conjoncturelles et de prendre des mesures concrètes pour atteindre un objectif « zéro SDF », comme le réclame la Fondation Abbé Pierre.

    Mais plus un SDF dans les rues, est-ce possible ? Faisons le tour de la question Pour commencer, un état des lieux sur le nombre de SDF à la rue est nécessaire.

    Une controverse a éclaté en janvier 2018 quand deux membres de la majorité ont confirmé une estimation de 50 hommes isolés SDF en Île-de-France.

    Ce non-sens, d’après les associations, a conduit un gigantesque comptage réalisé par plus de 2000 bénévoles dans la nuit du 15 au 16 février.

    Si le chiffre exact n’est pas encore connu, les associations parlent de plusieurs milliers de sans-abri pour la seule ville de Paris. Quelles mesures prendre alors ?

    Trois axes de travail permettraient de se rapprocher de l’objectif « zéro SDF ». Tout d’abord, le logement. Pour les associations, la clé de la réussite est de proposer aux personnes en grande précarité des logements moins chers, « très sociaux », comme le réclame la Fondation Abbé Pierre.

    Ils devraient permettre à certains sans abri de réintégrer un logement, et à d’autres personnes de se donner du temps pour rebondir en cas de perte d’un travail ou de rupture familiale.

    Le député La République en Marche, Aurélien Taché, également président du conseil national de l’habitat, indique que le gouvernement devrait mettre en place une politique de « logement d’abord » qui consiste à loger les personnes avant toute autre démarche de réinsertion dans la société.

    Mais pour l’instant, aucune mesure concrète n’a été présentée par la majorité dans ce sens. Le Secours catholique, lui, va créer dès 2018 une « agence immobilière sociale » pour aider les personnes dans la recherche de logement et ensuite se porter caution pour eux, afin de donner confiance aux propriétaires. Un autre axe jugé fondamental par les associations comme par le gouvernement, est l’accès à l’emploi.

    C’est, pour l’exécutif, la principale piste pour répondre à la question des sans-abri. Ils tablent en effet sur la poursuite de la baisse du chômage pour permettre de réduire mécaniquement, les situations d’extrême précarité. Les associations vont plus loin en demandant la mise en place des mesures d’accompagnement vers l’emploi de manière spécifique pour les personnes éloignées de très longue date du marché du travail. Cela amène au dernier axe : l’accompagnement des personnes dans la durée. C’est le point le plus oublié par les gouvernants, selon les associations. C’est pourtant une manière, comme le dit Christophe Robert, délégué général de la Fondation Abbé Pierre de, « sortir de la gestion d’urgence des personnes à la rue ».

    Quand on parle de politique d’accompagnement, l’exemple finlandais est souvent évoqué. Mise en place dans les années 1980, elle a réduit de 66 % le nombre des SDF dans le pays.

    Pour cela, trois grands ministères travaillent de concert.

    Celui des finances qui dégage une capacité d’investissement pour la construction des logements, celui de l’environnement pour construire des logements peu gourmands en énergie, et enfin le ministère de la Santé qui se charge du suivi social des personnes réinsérées. 

    Cependant, même si de telles mesures sont suivies dans la durée, l’hébergement provisoire demeure nécessaire. Car si certains pays ont réussi à réduire le nombre de sans-abri, aucun n’est jamais parvenu à cet objectif tant souhaité de « zéro SDF ».

     

    La Croix


    votre commentaire
  • Musique:Serge Jorjet
    Auteur-Compositeur

    Montage-Vidéo
    Serge Jorjet
    Nathmusique-Production-France

     

    Serge Jorjet


    votre commentaire
  • Cette vidéo est un diaporama des créations de Nicolas Thibault, dessinateur portraitiste de talent qui sait capter et retranscrire des instants magiques sous son coup de crayon unique.
    Sur ma composition "Premiers Pas", laissez vous transporter pour un merveilleux voyage de douceur et de beauté.


    2 commentaires
  • The Amazing Spider-Man [Soundtrack] Music By James Horner

     

    MrFrancoisLeScore

     

    Mix

    2/500

     

    https://www.youtube.com/watch?v=6wz1xA5kxVI&list=PLsFFH1T6XMCgeaxx7ub6VyFGMcGVq6Phv&index=2

     

     

    James Horner est un compositeur de musique de films américain né le 14 août 1953 à Los Angeles (Californie) et mort le 22 juin 2015 près de Santa Barbara (Californie).

    Il est connu pour avoir introduit des éléments musicaux électroniques et des chœurs dans nombre de ses partitions musicales.

    La musique qu'il a composée pour Titanic lui a valu plusieurs récompenses, dont deux Oscars, un Golden Globe et deux Grammy Awards.

     

    https://fr.wikipedia.org/wiki/James_Horner

     

     


    votre commentaire
  •  Video edited by ANDREEA PETCU
    http://www.andreeapetcu.com
     

     

    If you like my videos I invite you to subscribe to my new YT channel dedicated to Brian Crain and his amazing music.

    http://www.youtube.com/briancrainfans

     

    music: BRIAN CRAIN - Lavender Hills
    Album : Piano and Cello Duet

    Official website of the artist: http://www.briancrain.com

    I also invite you to subscribe to Brian Crain official Youtube channel
    http://www.youtube.com/29briancrain

    Love,
    Andreea

     

    Brian Crain Music Videos


    Brian was born in Hollywood, California. He has been composing music as long as he can remember. Family members tell him that when he was very young he began whistling nearly all the time. When someone would ask what he was whistling, Brian would usually answer something like, "I don't know. I just made it up."

    He was only six years old when his parents bought a baby grand piano, thinking that Brian's musical talents could use a more polished medium. But Brian continued to whistle his songs. He was not drawn to the keyboard. When he was ten years old, Brian began taking piano lessons, but he soon became bored with the lessons. Besides, the piano took time away from his new passion, baseball. So he gave up the piano. His need to compose, however, would not be stopped. His friends would often hear him whistling his newest compositions during practice or games on the baseball diamond. At this young age, Brian was dreaming of becoming a professional baseball player while whistling his own songs.

    Brian would occasionally sit down at that nearly forgotten piano. He would improvise at the keyboard, just as he had always improvised with his whistling, playing with the notes until something started sounding just right. He was, without realizing it, teaching himself to play the piano.

    Also without intending to do it, Brian was training himself to compose at the piano. By his early twenties, he was composing songs for award-winning children's films. He was also still nurturing his dream of playing professional baseball, but after unsuccessful tryouts with professional teams, he sadly let that dream slip away.

    It was during this time that his family suggested he record his personal piano works and release them on CD. He had never seriously considered recording for CD release, but when he recorded the first album, it was so well received that he started spending all his time composing and recording his own works. Now he jokes that the best thing that ever happened to him was not becoming a professional baseball player.

    Many of Brian's compositions are used in movies and television commercials all of the world and in 2005 Brian composed his first two symphonies, entitled Spring Symphonies, which were recorded with the Czech Philharmonic Chamber Orchestra. Two of his newest albums "Piano Opus" and "Piano and Light" experiment with odd timings and minimalist concepts. Brian has also achieved great success with his two duet albums "Piano and Cello Duet" and "Piano and Violin Duet".

    Thousands of piano, violin and cello players perform Brian's compositions all over the world.

     

    Video edited by ANDREEA PETCU
    http://www.andreeapetcu.com
    If you like my videos I invite you to subscribe to my new YT channel dedicated to Brian Crain and his amazing music.

    http://www.youtube.com/briancrainfans

    music: BRIAN CRAIN - Lavender Hills
    Album : Piano and Cello Duet

    Official website of the artist: http://www.briancrain.com

    I also invite you to subscribe to Brian Crain official Youtube channel
     

    http://www.youtube.com/29briancrain

    Love,
    Andreea


    Brian est né à Hollywood, en Californie. Il a composé de la musique aussi longtemps qu'il s'en souvienne. Les membres de la famille lui disent que lorsqu'il était très jeune, il a commencé à siffler presque tout le temps. Quand quelqu'un demandait ce qu'il sifflait, Brian répondait habituellement quelque chose comme: «Je ne sais pas, je l'ai inventé.

    Il n'avait que six ans lorsque ses parents ont acheté un piano à queue pour bébé, pensant que les talents musicaux de Brian pourraient utiliser un médium plus poli. Mais Brian a continué à siffler ses chansons. Il n'était pas attiré par le clavier. Quand il avait dix ans, Brian a commencé à prendre des leçons de piano, mais il s'est vite ennuyé avec les leçons. D'ailleurs, le piano a pris du temps loin de sa nouvelle passion, le baseball. Alors il a abandonné le piano. Son besoin de composer, cependant, ne serait pas arrêté. Ses amis l'entendaient souvent siffler ses nouvelles compositions pendant l'entraînement ou les jeux sur le terrain de baseball. À ce jeune âge, Brian rêvait de devenir un joueur de baseball professionnel en sifflant ses propres chansons.

    Brian s'asseyait parfois à ce piano presque oublié. Il improvisait au clavier, comme il avait toujours improvisé avec son sifflement, jouant avec les notes jusqu'à ce que quelque chose sonne juste. Il était, sans le savoir, en train d'apprendre à jouer du piano.

    Aussi, sans vouloir le faire, Brian s'entraînait à composer au piano. Au début de la vingtaine, il composait des chansons pour des films pour enfants primés. Il nourrissait encore son rêve de jouer au baseball professionnel, mais après des essais infructueux avec des équipes professionnelles, il a malheureusement laissé filer ce rêve.

    C'est à ce moment-là que sa famille lui a suggéré d'enregistrer ses œuvres pour piano personnelles et de les publier sur CD. Il n'avait jamais sérieusement envisagé d'enregistrer pour la sortie d'un CD, mais quand il a enregistré le premier album, il a été si bien accueilli qu'il a commencé à passer tout son temps à composer et à enregistrer ses propres œuvres. Maintenant, il plaisante en disant que la meilleure chose qui lui soit arrivée n'est pas de devenir un joueur de baseball professionnel.

    De nombreuses compositions de Brian sont utilisées dans des films et des publicités télévisées dans le monde entier. En 2005, Brian a composé ses deux premières symphonies, intitulées Spring Symphonies, enregistrées avec l'Orchestre philharmonique de chambre tchèque. Deux de ses nouveaux albums "Piano Opus" et "Piano and Light" expérimentent des timings étranges et des concepts minimalistes. Brian a aussi connu un grand succès avec ses deux duos "Piano and Cello Duet" et "Piano and Violin Duet".

    Des milliers de pianistes, violonistes et violoncellistes interprètent les compositions de Brian dans le monde entier.
     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires