• Simone Veil reposera au Panthéon 

    Annonce du président de la République lors de l'hommage national organisé ce matin aux Invalides. Nous l'entendrons, ainsi que le compte-rendu de Christine Moncla.

    Les gardes républicains portant ce matin aux Invalides le cercueil de Simone Veil, décédée vendredi à l'âge de 89 ansLes gardes républicains portant aux Invalides le cercueil de Simone Veil, décédée vendredi à l'âge de 89 ans Crédits : Michel Euler / POOL / AFP - AFP

    Simone Veil sera la cinquième femme à reposer au Panthéon, ce temple républicain qui proclame sur son fronton: "Aux grands hommes, la patrie reconnaissante". Quant à Antoine Veil, il sera admis avec elle en sa qualité d'époux.

    Retrouvez nos très nombreux programmes liés à Simone Veil

     

    Simone Veil sur l'avortement : "Dans ce débat, je m'assumais totalement comme femme"

     La voix de Simone Veil dans deux archives de 1975 et 1988, qui toutes deux traitent largement de la place des femmes, et de son combat pour la légalisation de l'interruption volontaire de grossesse.

    • Simone Veil chez elle en 1977Simone Veil chez elle en 1977 Crédits : Gilbert UZAN/Gamma-Rapho - Getty

      Rencontre avec… Simone Veil, par Patrice Galbeau (première diffusion le 10 janvier 1975)

      Avec le Docteur Claude Olivenstein, l’écrivain Jean d’Ormesson, le Docteur Michel Soulé, la journaliste Irène Allier et Maître Germaine Sénéchal. Réalisation : Guy Delaunay

      En ce début de l'année 1975, après que la loi sur l'avortement fut votée, Simone Veil alors Ministre de la Santé reçoit chez elle cinq personnalités avec lesquelles elle va échanger sur différents sujets comme les jeunes toxicomanes avec le docteur Claude Olievenstein, ou encore la question de l'adoption avec le docteur Michel Soulé. Dans cette première partie de l'émission, elle évoque aussi les conséquences pénibles de la célébrité : "La perte de l'anonymat donne l'impression d'une perte de liberté". A Jean d'Ormesson elle assure que pour elle, "le fait d'être ministre est tout à fait une parenthèse", elle ne s'imagine pas en tant que personnalité politique. Elle explique les raisons pour lesquelles elle a accepté ce poste au Ministère de la Santé, "je ne crois pas que les spécialistes fassent les meilleurs ministres" affirme t-elle.

      Sur son expérience de ministre de la Santé, elle déplore dans une seconde partie l'attitude générale qui a été "un étonnement de voir une femme ministre à part entière". Au sujet de la loi sur l'avortement et de sa réception elle dit : "Je m'assumais dans ce débat totalement comme femme."

      Pour beaucoup de femmes qui ont approuvé le texte, au moment du projet de loi sur l'avortement, [...] elles ont très fortement ressenti le fait que c'était une femme qui avait défendu le projet.

      L’Histoire en direct : Novembre 1974, l’avortement en question, par Patrice Gélinet (première diffusion le 04 janvier 1988)

      Avec Simone Veil, Lucien Neuwirth, Geneviève Poullot, Gisèle Halimi, Jean Foyer. Réalisation : Christine Bernard-Sugy

      Archives et témoignages sur le projet qui a abouti à libéraliser une pratique jusque-là réprimée. Parmi d'autres intervenants, Simone Veil revient sur l'importance du procès de Bobigny pour la prise de conscience des pouvoirs publics devant une situation juridique devenue inacceptable. Elle évoque sa responsabilité personnelle, comment elle a vécu le débat parlementaire violent - et selon elle hypocrite - sur le texte proposé, avec les risques éventuels de division de la France. Elle rappelle enfin comment le texte de loi est passé et l'engagement de l'église.

    L'équipe

    Production
     
     
     
     
     
     Voir aussi

     

    https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins-dete-1ere-partie/simone-veil-devoir-de-memoire#xtor=EPR-2-[LaLettre05072017]

     

    https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins-dete-2eme-partie/simone-veil-devoir-de-memoire-2eme-partie

     

    https://www.franceculture.fr/emissions/hommage-simone-veil-2eme-partie/cause-commune-lenseignement-de-la-shoah-en-europe

     

    Et plus ...

     

    https://www.franceculture.fr/


    votre commentaire
  • Résultat de recherche d'images pour "simone veil"
     
    Lien de l'article
     

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/06/30/01016-20170630ARTFIG00264-de-nombreux-appels-a-inhumer-simone-veil-au-pantheon.php

     
    L’ancienne déportée, ancienne ministre de la santé et femme politique, est décédée à l’âge de 89 ans.

    Simone Veil est morte à l’âge de 89 ans, a fait savoir sa famille vendredi 30 juin. L’ancienne déportée incarne – à sa manière – les trois grands moments de l’histoire du XXe siècle : la Shoah, l’émancipation des femmes et l’espérance européenne. Au cours de sa vie, Simone Veil a en effet épousé, parfois bien malgré elle, les tourments d’un siècle fait de grandes désespérances mais aussi de beaux espoirs : elle fait partie des rares juifs français ayant survécu à la déportation à Auschwitz, elle symbolise la conquête du droit à l’avortement et elle est l’une des figures de la construction européenne.

    Article complet

    http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2017/06/30/mort-de-simone-veil-icone-de-la-lutte-pour-les-droits-des-femmes_5153554_3382.html

     

    Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : http://f24.my/youtube
     

    En DIRECT - Suivez FRANCE 24 ici : http://f24.my/YTliveFR

    Pour Céline Piques, porte-parole de Osez le féminisme, le combat pour le droit à l'avortement est loin d'être acquis. Simone Veil a été une "alliée décisive" dans la bataille pour le droit à l'IVG et une figure incontournable du féminisme des années 70,.

    Notre site : http://www.france24.com/fr/

    Rejoignez nous sur Facebook : https://www.facebook.com/FRANCE24.videos

    Suivez nous sur Twitter : https://twitter.com/F24videos

     

     

     

    Le 26 novembre 1974, Simone Veil monte à la tribune de l'Assemblée nationale pour défendre une loi historique --la légalisation de l'avortement--, sujet ultra-sensible. Elle va faire face à des adversaires déchaînés, dans un climat d'une brutalité inouïe.

    La suite de l'article : http://goo.gl/oOlfJr
     

    Toutes nos vidéos en replay sur http://replay.publicsenat.fr/

     

    Public Sénat


    votre commentaire
  • Le fondateur des laboratoires Mességué, 95 ans, s’est éteint à son domicile, en Tarn-et-Garonne.

    Maurice Mességué, fondateur des laboratoires Mességué, est mort vendredi 17 juin 2017.

    Maurice Mességué est mort vendredi 16 juin à 95 ans, à son domicile d’Auvillar, en Tarn-et-Garonne, a annoncé la préfecture du département. Le fondateur des laboratoires Mességué a publié de nombeux ouvrages de vulgarisation sur l’herboristerie et la phytothérapie.

     

    Né le 14 décembre 1921, M. Mességué créa à Paris en 1958 un laboratoire spécialisé dans les produits à base de plantes, qu’il déplaça plus tard à Fleurance, dans le Gers. Pionnier de la phytothérapie en Europe, Maurice Mességué n’était pas médecin, mais il soulageait stars et anonymes, comme le dramaturge et cinéaste Jean Cocteau ou la chanteuse Mistinguett.

    « Cet amour des fleurs et des plantes, c’est son père, agriculteur à Gavarret-sur-Aulouste, tout près de Fleurance, qui le lui avait transmis », racontait-il dans les conférences sur les soins par les plantes qu’il donnait partout dans le monde, écrit La Dépêche.

    Maire de Fleurance

    Maire de Fleurance pendant dix-huit ans (1971-1989), Maurice Mességué fut conseiller général et président de la chambre de commerce et d’industrie (CCI) du département, avant de se mettre en retrait et de déménager dans le département voisin de Tarn-et-Garonne.

    En 2000, le président du groupe de distribution GiFi, Philippe Ginestet, a pris le contrôle des laboratoires Mességué. Il a rendu hommage au défunt sur Twitter : « La Nature perd l’un de ses plus vibrants poètes. »


    La Nature perd l’un de ses plus vibrants poètes et nous pleurons avec elle. Philippe Ginestet https://twitter.com/ladepechedumidi/status/875986438541783041 

    • La société employait vingt-quatre salariés en 2016, traitant quelque mille commandes par jour, principalement à partir de vente par Internet et par correspondance, en France et dans le monde, selon un document de la CCI du Gers.

    http://www.lemonde.fr/

     

    Maurice Mességué — Wikipédia

     

     


    3 commentaires
  • Depuis 1981, lorsqu’il avait voulu se présenter à l’élection présidentielle, Coluche se sentait menacé. Ainsi, on apprend qu’il a reçu un courrier avec, à l’intérieur, une balle et un mot : «La prochaine est pour toi». En 1986, il préparait un nouveau spectacle titré «Y en aura pour tout le monde». Et lui, homme de gauche, pour la première fois, il avait l’intention de taper sur les socialistes. Parce qu’ils avaient mis sur écoute l’écrivain Jean-Edern Hallier qui avait tenté de révéler au public l’existence de Mazarine, la fille naturelle de François Mitterrand. Coluche avait imaginé un sketch sur Mazarine, un «Putain d’camion» (comme l’a chanté Renaud) l’a empêché de le raconter au public...
     

     Ajoutée le 14 août 2016

    Le soir ou tout bascule .

     

    DUCKYDOGKRISS

     

     Plus 

    Le journal d'il y a 30 ans : le décès de Coluche - Europe 1

     “J'ai vu mon pote Coluche mourir sous mes yeux...” - Closermag


    2 commentaires
  • L'acteur Jean-Marc Thibault est mort à l'âge de 93 ans

    Le comédien, qui a formé avec Roger Pierre un des plus célèbres duos comiques du théâtre français, est décédé dimanche à Marseille à l'âge de 93 ans, a annoncé sa famille. 

     

    Le comédien Jean-Marc Thibault, qui a formé avec Roger Pierre un des plus célèbres duos comiques du théâtre français, est décédé dimanche à Marseille à l'âge de 93 ans, a annoncé sa famille.

    "C'était un père et un homme formidable, un acteur que j'aimais beaucoup et qui m'a beaucoup aidé dans ma vie", a indiqué Alexandre Thibault, fils de l'humoriste également connu pour son rôle dans la série télévisée Maguy

     

    Sur Twitter, Alexandre Thibault, le fils de l'acteur, a également fait part de la nouvelle, rendant hommage à son père.

    Alexandre Thibault

     

    Source

    http://www.europe1.fr/

     

    Roger Pierre et Jean-Marc Thibault "Nord sud" | Archive INA

    Abonnez-vous http://bit.ly/inahumour

    Roger PIERRE et Jean Marc THIBAULT interprètent le sketch "Nord sud". Roger PIERRE joue le rôle du général GRANT. Accompagnement de l'orchestre de Raymond LEFEVRE en début et en fin d'extrait. Images d'archive INA

    Institut National de l'Audiovisuel
    http://www.ina.fr Images d'archive INA

    Institut National de l'Audiovisuel
    http://www.ina.fr


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique