• Un petit cours de recherche d'information sur Internet.
    On prétend tous avoir suffisamment d'esprit critique,
    on sait qu'il faut vérifier l'information, mais on le fait rarement..

    L’Autodéfense Intellectuelle est une discipline indispensable pour garder une bonne hygiène mentale. Les outils de la Zététiques sont des techniques facilement appropriables et très utiles pour nous aider à se faire une opinion.

    Le sujet utilisé ici (Les races de Géants) n'est qu'un exemple pédagogique pour enseigner les bases de l'utilisation des moteurs de recherche. L'important c'est d’acquérir le réflexe de la vérification systématique.
    ________________________________________­______________
    SOURCES
    TinEye : https://www.tineye.com
    Google Image ; https://www.google.fr/imghp
    Google Books : https://books.google.fr
    Google Scholar : https://scholar.google.fr

    Un liste de moteurs de recherches pour l'information scientifique :
     

    http://www.sites.univ-rennes2.fr/urfi...

    Des dossiers sur les Hoax àbase de géants :
     

    http://hoax-net.puzl.com/les-squelett...
     

    http://www.hoax-slayer.com/giant-skel...
     

    http://www.snopes.com/photos/odd/gian...

    Des articles de type "Aspirateur à clic"
     

    http://nordpresse.be/squelette-geant-...
     

    http://nordpresse.be/leau-en-bouteill...


    ________________________________________­______________
    Hygiène Mentale


    Le facebook : https://www.facebook.com/HygieneMentale
     

    La playlist scéptique : https://www.youtube.com/playlist?list...
     

    Le site : http://laelith.fr/Zet/

     

     Hygiène Mentale


    2 commentaires
  • L’enfer n’existe pas pour les animaux, ils y sont déjà. (Victor Hugo)


    Dans la production de foie gras, seuls les canards mâles sont utilisés, les canetons femelles sont généralement broyés à la naissance.

    C'est ce que montre cette enquête unique tournée dans un couvoir des Pays de la Loire où sont broyés des milliers de canetons chaque jour.

     

    Ce sort est également réservé pour une grande partie des canetons femelles utilisées pour la viande.
     

    En savoir plus http://www.l214.com/enquetes/2015/bro...

     

    Source vidéo - Association L214

     

    .

     

    Broyage et mutilations des canetons

     

    L’association L214 révèle aujourd’hui deux nouvelles enquêtes menées dans la production de foie gras. La première plonge dans l’univers industriel d’un couvoir des Pays de la Loire. La deuxième montre l’insémination artificielle de canes dans un élevage du Sud Ouest.
    Deux étapes cruciales et inhérentes à la production de foie gras.

     

    Ces nouvelles images exposent une fois de plus la violence des pratiques d’élevage et de mise à mort dans la production de foie gras : des milliers de canetons broyés, certains encore vivants en sortie de broyeuse, les becs systématiquement mutilés, les canes inséminées de force, des animaux exploités jusqu’à épuisement et des mises à mort brutales en élevage.

     

    Le gavage et les mortalités accrues qui découlent de la production de foie gras sont aujourd’hui bien connues. Cette nouvelle enquête édifiante menée par L214 lève le voile sur des pratiques choquantes que la filière foie gras cherche à cacher aux consommateurs.

     

    « On connaissait la violence du gavage, on découvre aujourd’hui d’autres horreurs qui entourent la production de foie gras. 62% des Français sont déjà conscients de la souffrance des canards et des oies causée par le gavage et 51% d’entre eux sont même favorables à son interdiction. Cette prise de conscience progresse d’année en année et devrait encore s’accélérer au vu de ces nouvelles images. » déclare Brigitte Gothière, porte-parole de L214.

     

    .

     

    La mort violente des canetons

     

    Le premier volet de l’enquête dévoile l’activité quotidienne d’un couvoir de canetons pour les filières foie gras et chair en Pays de la Loire.

     

    Cet été, le sort des poussins broyés avait fait réagir 45 parlementaires et des millions de personnes : ici, même scandale, seuls les canards mâles sont utilisés dans la production de foie gras et ce sont des milliers de canetons femelles qui finissent broyés chaque jour, comme le confirme l’échange entre deux employés :

     

    « - Sur la feuille, je marque combien j'en détruis .

     

    - Ca fait un paquet, hein ! Là, il y en a 6000, 7000 .

     

    - Ils prennent pas les femelles. Ca c'est les canards pour les foies gras. Le foie des femelles, en fin de compte, il est trop petit, quoi. C'est pas avantageux pour eux . »

     

    Certains canetons sortent disloqués mais encore vivants de la broyeuse les vouant à une mort lente et douloureuse.

    Quant aux canetons mâles, leur bec est systématiquement mutilé par brûlure dans une machine industrielle qui s’embrase toutes les 5 secondes. L’image est cauchemardesque.

     

    Dislocation du cou et insémination de force

    Second volet de l’enquête dans le Sud Ouest dans l’univers des canards reproducteurs, parents des canetons qui naissent dans les couvoirs. Les canes sont immobilisées et inséminées de force. On voit une cane être brutalement mise à mort par dislocation du cou, le procédé échoue. Des canes épuisées se déplacent à grand-peine. Quant aux canards mâles dont on prélève la semence, ils sont enfermés dans des cages minuscules.

     

    .

     

    Les mises à mort hors abattoir : promesses non tenues

     

    En novembre 2014, suite à la diffusion par L214 des images de mise à mort des poussins dans un couvoir du Finistère, le ministère de l’agriculture annonçait une nouvelle stratégie le ministère de l’agriculture annonçait une nouvelle stratégie visant à « faire évoluer les pratiques de "mise à mort des animaux en dehors des abattoirs" et "la question de la mise à mort des poussins dans les couvoirs, ainsi que ses alternatives” ».
    Les images révélées aujourd’hui montrent que la situation n’a pas évolué. Les procédures de mise à mort aussi bien en couvoir qu’en élevage sont cruelles et réalisées en infraction avec la réglementation :

     

    - le broyage des jeunes oiseaux est toujours d’actualité et, dans ce couvoir, des canetons sont encore vivants en sortie de broyeur : leur mise à mort n’est pas immédiate.

     

    - la technique de mise à mort des canes en élevage par dislocation manuelle du cou montre un procédé cruel mal maitrisé par l’opérateur, engendrant une agonie certaine pour l’animal.

     

    Extraits du règlement (CE) No 1099/2009 du conseil du 24 septembre 2009 sur la protection des animaux au moment de leur mise à mort :

     

    2. Broyage

     

    Cette méthode assure le broyage instantané et la mort immédiate des animaux. Le dispositif mécanique contient des lames à rotation rapide ou des bosses en mousse. La capacité de l’appareil est suffisante pour que tous les animaux soient mis à mort immédiatement, même s’ils sont traités en grand nombre.

     

    3. Dislocation du cou et percussion de la boîte crânienne

     

    Ces méthodes ne sont pas utilisées de manière courante, mais uniquement dans les cas où l’on ne dispose pas d’autres méthodes d’étourdissement.
    Ces méthodes ne sont pas utilisées en abattoirs, sauf à titre de méthodes d’étourdissement de remplacement.
    Nul ne met à mort par dislocation manuelle du cou ou percussion de la boîte crânienne plus de soixante-dix animaux par jour.
    La dislocation manuelle du cou n’est pas appliquée à des animaux de plus de 3 kg de poids vif.

     

    .

     

    Contact presse :

     

    Brigitte Gothière : 06 20 03 32 66
    Sébastien Arsac : 06 17 42 96 84

     

    .

     

    Broyé Petit ou Gavé Plus Tard

     

    L’enfer n’existe pas pour les animaux, ils y sont déjà . (Victor Hugo)

     

     

    Dans la production de foie gras, seuls les canards mâles sont utilisés, les canetons femelles sont généralement broyés à la naissance. C'est ce que montre cette enquête unique tournée dans un couvoir des Pays de la Loire où sont broyés des milliers de canetons chaque jour. Ce sort est également réservé pour une grande partie des canetons femelles utilisés pour la viande.

     

    . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ► ► ► Je signe la pétition ◄ ◄ ◄.

     

    Voir les vidéos

     

    Voir et télécharger des photos

     

    Sondage YouGov pour L214 - déc. 2015

     

    Principaux chiffres sur la production de foie gras

     Source originelle - Association L214 - Foie gras : dans l’enfer d’un couvoir - Décembre 2015

     

     

    Photos :

     

    1 -Wolkenfels

     

    2, 3 -Association L214

     

    4 - Go.Funpic.hu

     

    Ecouter sur Choix et Réalité :

    http://www.choix-realite.org/8129/dans-lenfer-dun-couvoir-a-canetons

    .


    votre commentaire
  • C'est quoi un poke sur Facebook ?

    Vous avez déjà entendu ce terme et vous l'avez même aperçu sur le réseau social facebook. Seulement, vous ne savez toujours pas ce qu'il veut dire. Explications…

     

     

    Vous ne pourrez pas y échapper, Facebook est adopté par la plus grande majorité de vos amis et cela devient un moyen de communication incontournable. Aussi, si vous devez l’utiliser comme tout le monde, il peut être intéressant de commencer par maîtriser le vocabulaire du réseau social de Mark Zuckerberg, et notamment le terme poke.

     

    Je te poke, tu me pokes…

    Le poke Facebook prend la forme d’une option placée en haut à droite du journal d’un membre du réseau social. Pour ceux qui n’auraient pas encore adopté la nouvelle présentation de type Journal, les visiteurs désireux de les poker devront se rendre sur leur profil et cliquer sur la liste d’options en haut à droite. Sachez toutefois que l’emplacement a de grandes chances de changer tant Facebook procède à de nombreuses mises à jour.

     

    Dans tous les cas, sachez que seuls les amis, les personnes d’un même réseau ou les amis de vos amis peuvent vous envoyer un poke. Remarquez, ça fait déjà pas mal de monde.

     

    Notons que la mise en place du journal Facebook et de la photo de couverture a relégué le poke au second plan, et plus précisément dans un menu déroulant. Pas très facile d’accès. Il est possible de poker un ami ou n’importe quel membre du réseau social, dès lors que celui-ci ne l’a pas empêché dans ses paramètres.

     

    En pokant un membre (ami ou pas), c’est comme si vous lui tapiez sur l‘épaule ou le poussiez du doigt pour lui dire “salut, je suis là”. C’est le sens officiel et, du moins, le plus politiquement correct.

     

     


    votre commentaire
  • « Moi, je ne veux pas être un être humain domestique ! »
    affirme Matéo, 6 ans. Pour lui, la liberté d’être et de faire à sa guise, explorant la garrigue sous ses pieds nus, c’est la vraie vie.
    C’est ainsi qu’il entend grandir et se construire, avec la complicité de ses parents et de ses éducateurs.

    Dessin d'école

    Et si notre avenir collectif dépendait de la manière dont nous permettrons à nos enfants de révéler leur humanité, et la mettre au service du monde ?
    C’est l’intense conviction de Sophie Rabhi-Bouquet et de son équipe, en recherche depuis plus de 15 ans pour un accompagnement approprié aux besoins naturels de l’enfant.

     

    Pour ces chercheurs passionnés, l’enfant sait ce qui est bon pour lui. Il est prédisposé à devenir une personne empathique, créative et constructive, pour autant que rien ni personne ne porte atteinte à son développement spontané.
     

    Selon eux, c’est précisément la démarche éducative conventionnelle, cette volonté d’imprimer à l’enfant « ce que l’on croit bon pour lui », qui crée les névroses et les traumatismes, et l’empêche de se réaliser pleinement.
     

     

    La Ferme des Enfants est avant tout un lieu, riche de divers aspects (une ferme, la nature, un écovillage, un environnement didactique enrichi, un collectif d’individus engagés dans la transition…), permettant à l’enfant de trouver une abondante nourriture pour ses apprentissages et son émerveillement.
     

    C’est aussi un lieu d’exploration intérieure, où chacune et chacun est invité à visiter ses parts d’ombres, à prendre soin de ses blessures, à ré-apprendre à vivre dans l’intelligence du coeur, et à reconnaître petit à petit sa propre lumière, assombrie par la brutalité de la violence éducative subie jadis.
     

     

    L’équipe de la Ferme des Enfants travaille actuellement à accorder sa proposition avec les véritables enjeux d’aujourd’hui : le respect total de l’enfant nécessaire à l’émergence d’une société épanouie, et les conditions de la transition énergétique. Les programmes nationaux semblent de plus en plus désuets face aux bouleversements profonds qui  attendent nos enfants.

     

    Comment agir de concert pour anticiper sur une organisation nouvelle, privée d’énergies fossiles, dans la solidarité, la pertinence des modes de vie et la reconnexion avec l’essentiel ?

     

    Notre conscience nous guide vers ces nouvelles réalités, et nous invite à abandonner les croyances qui nous encombrent, notamment les peurs qui nous enferment dans des logiques illogiques.
     

     

    La vie ne demande qu’à vivre, et l’expérience avec des enfants libres révèle le potentiel humain au-delà de ce que nous pouvions espérer.
     

     

    L’humanité s’enlise, depuis des siècles, dans un triste malentendu. Le déficit d’amour inconditionnel créé la pathologie individuelle et sociale.
    Il est une urgence à réhabiliter l’humain dans sa dimension sacrée, d’admettre que nos enfants sont des trésors, et de les considérer comme tels.

    Plan de l'éco-village

    La FERME DES ENFANTS se situe dans un écovillage intergénérationnel d’une cinquantaine d’habitants :
     

    le Hameau des Buis.
    Elle scolarise 80 élèves de 3 à 15 ans.
     

    www.la-ferme-des-enfants.com


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique