• La Voie lactée en majesté par yannaki

    La plus belle galaxie de l'Univers, la Voie lactée, est parfaitement visible en ce moment. Non loin de l'équateur, son bulbe est facile à voir. Les bras de la Voie lactée s'éloignant de ce bulbe dessinent le contour classique d'une galaxie vue de profil.

    Réalisation : Bernard Nomblot
     

    www.universcience.tv

    Bernard Nomblot, journaliste à Universcience et astronome amateur, nous convie à une observation de neuf ciels d’été différents, conçue à partir de photos de la NASA, de l’ESA et d’images de synthèse.

    •  

    Allez voir également

    Eteignez la lumière, allumez les étoilesment l'article

     

    http://www.arte.tv/fr/eteignez-la-lumiere-allumez-les-etoiles/7618484,CmC=7618524.html

      

    Au Coeur De La Voie Lactée

     

    La Voie Lactée est le nom de la Galaxie dans laquelle se situe le Système solaire et la Terre. Sa forme générale est un disque spiral qui s'est formée à partir d'un nuage de gaz il y a environ 13,5 milliards d'années. Son diamètre est de cent mille années-lumière et elle contient plusieurs centaines de milliards d'étoiles.
     

    Le Soleil, avec son cortège de planètes dont la Terre, n'est qu'une étoile banale parmi des milliards d'autres, de taille modeste et située dans une banlieue éloignée du centre de la Voie lactée, ce qui est une grande chance car il s'agit d'une zone relativement calme pour que la vie ait pu y apparaître et s'y développer comme sur Terre.


    Grâce aux simulations informatiques, on découvre que la Voie Lactée n'est pas une simple enveloppe au sein de laquelle toutes les étoiles seraient équitablement dispersées, mais au contraire, elle comporte de nombreuses régions invivables, où se déroulent des cataclysmes effrayants. Dans les nébuleuses par exemple, on rencontre des usines à étoiles, des zones industrielles où se forgent les Soleils du futur, mais où personne pourrait y vivre, tout comme au centre de la Galaxie, où d'innombrables étoiles se télescopent sans cesse dans un ballet fou, et où on risquerait à chaque instant de s'y faire engloutir par un trou noir.


    Au cours du documentaire, les scientifiques avouent ne pas pouvoir nous apprendre le mystère de la matière noire, invisible, qui constitue environ 99 % de la matière totale. Par contre, on nous explique qu'en vertu des lois de la gravitation, cette hypothèse est nécessaire pour expliquer la structure de la Voie Lactée, de tous les autres milliards de Galaxies et de l'Univers tout entier. Quant à savoir de quoi elle est faite, les spécialistes n'en ont pas la moindre idée actuellement, seules des théories sont avancées.


    Avec des images haute définition étonnantes en provenance de la NASA et du télescope Hubble, des paroles de scientifiques et d'astronomes qui repoussent toujours plus loin les frontières de nos connaissances, ce documentaire, un événement pour la Nuit des étoiles de Arte, est un fabuleux voyage à travers l'espace-temps qui retrace les moments clés de l'histoire de la Voie Lactée et qui fait le point sur l'état de nos connaissances.

    Les dernières innovations technologiques en terme d'images 3D et d'effets spéciaux permettent de voguer à la recherche des trous noirs super-massifs, de découvrir comment naissent et meurent les étoiles et de voler au coeur de notre galaxie pour tenter d'en comprendre la forme, le fonctionnement et l'évolution depuis le Big Bang jusqu'à aujourd'hui.

      

    o0Reven0o o0Reven0o 


    votre commentaire
  • Grâce à des modèles numériques inédits, voici la description d´un voyage à la rencontre de l´astre le plus mystérieux du cosmos. Une expérience virtuelle peuplée d´étranges phénomènes
     

    La traversée interstellaire a duré quelques années. Et soudain, il est là, devant nous : un vaste trou noir semblable à un vortex, crachant des fontaines de matière azurée. Nous touchons enfin au but. Notre excursion est terminée.
     

    Ce voyage imaginaire vers un trou noir nous est presque familier. Et pourtant, il est contraire aux lois de la physique, comme l´explique Alain Riazuelo, astrophysicien à l´Institut d´astrophysique de Paris, dans une nouvelle modélisation des plus décoiffantes.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique